Présaison CSP 2018/19

#BEATPAU

Illustration

100e clásico oblige : la victoire est IMPERATIVE, et permettra même de considérer la saison comme "non ratée". Pas besoin de vous présenter le club où se déplace le CSP ce weekend par contre il faut avouer que le curseur performance/médiocrité s'est inversé cette saison à l'avantage des glands béarnais. Présentation.

L'effectif

Les meneurs

DJ COOPER meneur All Star passé par le Pana et transfuge monégasque, il est LE patron du jeu béarnais. 14,9pts de moyenne, 11,2pds (meilleur passeur de ProA) et en prime 6rbds du haut de son mètre 83 c'est clairement explosif. Par contre la clé se situe au niveau de son temps de jeu : plus de 35min. C'est la clé de voûte du collectif palois, si on peut lui faire faire des fautes rapidement et l'aiguiller vers le banc, ce sera un grand pas vers la victoire. Si on le regarde jouer... ça va piquer !
Yannick BOKOLO joue plutôt arrière mais c'est lui qui bouche le trou à la mène lorsque Cooper souffle sur le banc. Auteur de sa meilleure saison au bord du Gave, Bokolo ne retrouve toutefois pas le niveau qui avait fait de lui un international du temps de Gravelines. Son écot est anecdotique (5-2,4-2) mais ses 24min de présence prouvent qu'il est un pion important du jeu de coach Bartecheky et que sa défense sera importante.

Les arrières

Anthony GOODS est un arrière américain comme il en existe des centaines (1m90, 10pts 3rbds, 2,5pds en 30min). Pas une star mais un joueur au rendement constant. Arrivé en décembre en tant que joker médical de Ron Lewis.
Elie OKOBO est un jeune espoir (19 ans) très prometteur dont le nom avait été évoqué du temps où le CSP nous enfumait parlait de "projet jeunes". Si ses stats ne sont pas encore représentatives, il bénéficie déjà de 12min de temps de jeu en ProA ce qui est un exploit dans cette ligue où on préfère souvent un américain de 35 ans à un jeune français promis à la NBA. Sans doute un peu tendre physiquement, il va découvrir le clasico.
Jean-Michel MIPOKA a acquis un statut de joueur majeur à Rouen où il a été un des rares à surnager pendant l'épique saison dernière qui a valu aux normands une descente en ProB. Il tourne plutôt bien à Pau (7,8-3,3-0,6) et obtient une vingtaine de minutes de présence sur le parquet. Il voudra sans doute briller contre son ancien club avec qui il a été champion de ProB. A surveiller, son 35% à 3pts peut s'enflammer... Ailier pur de formation, il dépanne régulièrement au poste 4.

Les intérieurs

Alain KOFFI de nouveau All Star cette saison, l'intérieur n'a plus le jump de ses années mancelles qui lui avaient valu une sélection en EdF, mais il produit tout de même 10,5pts et 6,8rbds pour 12,8 d'éval. Ne pas trainer sous ses compas lorsqu'on attaque le cercle reste une règle à respecter face à ce starter palois qui attaque sa 15e saison en ProA.
Antywane ROBINSON est un bon poste 4 à 10 d'éval cette saison. Des points, des rebonds, des taquets... toute la palette d'un joueur de l'ombre, capable de pointes à une quinzaine de points, on remarque que les rares défaites paloises (5 cette saison) se produisent quand il est faiblard au rebond. Si on pouvait le charcuter pour l'éloigner du cercle...
JK EDWARDS ancien champion de ProA en 2014 avec notre équipe de caractériels talentueux, notre bon gros JK a toujours la forme du haut de ses 35 printemps. Pas fan de la défense, il ne rechigne pas à mettre un petit coup de cul par-ci par -là, 5-6pts et 4-5rbds par match. Plus vraiment un roc autour duquel on construit, il joue aujourd'hui en sortie de banc mais demeure un pion important.
Vitali CHIKOKO Ne vous trompez pas à son prénom russe, Vitali est natif du Zimbabwe, et a depuis écumé l'Allemagne et l'Italie avant de poser ses balises aux pieds des Pyrénées. Une autre rotation à l'intérieur du haut de ses 2m08, il apporte régulièrement 8pts et 4rbds. Pas un cador mais au vu des difficultés de notre secteur intérieur depuis le début de la saison, il peut poser des problèmes à moins que James ne soit la solution tant attendue.

Le coach

Eric BARTECHEKY grand artisan de la renaissance paloise, il a su recruter efficacement et faire jouer de façon cohérente un groupe équilibré. Dès sa première saison chez les Glands Béarnais, il a su ramener l'équipe en playoffs et il vise aujourd'hui le podium de ProA. On a beau ne pas aimer les palois par tradition, il faut reconnaitre que le coach chauve fait du bon travail.

Les duels

On a envie de voir plein de duels, mais le nombre d'inconnues côté limougeaud brouille les pistes. COOPER/BREMER sera-t-il à la hauteur des attentes ? Le néo cercliste pourra se jauger d'entrée contre un des meilleurs meneurs du championnat. (On pourra regretter que le seul match amical organisé avec Bremer l'ait été contre le Boulazac de Claude Bergeaud... autant dire que le staff palois a pu compter sur un DVD le soir même histoire de scouter Bremer).
COOPER/WOODS ? Il y a deux semaines on aurait parié là-dessus, quid du rôle de DaShaun aujourd'hui ? mystère. A vrai dire, avec un attaquant comme Cooper, c'est Hammonds qu'on aurait aimé voir à l'oeuvre.
JAMES/CAMARA contre KOFFI/EDWARDS autant dire que ça ne va pas donner dans la poésie sous les cercles. De la viande, des coudes pointus, des côtes à masser... si les arbitres ne jouent pas les chefs de gare hystériques, il y a moyen de voir du spectacle à l'intérieur.
BUFORD vs PERSONNE Pas vraiment de 3 pur à part Mipoka et connaissant bien l'intéressé, il n'est pas du calibre d'un Buford dans un bon soir. Notre bon William pourrait donc se retrouver avec les clés du camion si l'opposition se focalise trop sur les nouvelles têtes.

La forme du moment

Pau-Lacq-Orthez (LaMongie-Tarbes-Lourdes-Irun) DVDV
Limoges CSP DVDV
Ne vous-y trompez pas, si le bilan est identique, Pau a souffert de la blessure de Ron Lewis et s'est abimé sur le Rocher Monégasque et contre Nanterre... deux défaites (sur leur 5) dont personne n'aurait à rougir. De sn côté le CSP fonctionne sur courant alternatif depuis le début de la saison et ses échecs à Antibes ou face au Portel montrent bien que Limoges doit craindre tout le monde dans ce championnat.

Le pronostic

Bien malin qui pourra prédire l'issue de cette rencontre. Le grand gagnant devrait être le basket français ! Pau remplit enfin ses 10.000 places (on dit merci qui ?), SFR2 décide d'innover et de diffuser la rencontre gratuitement sur Facebook Live et Fred Forte dénoue enfin les cordon de sa bourse pour fournir des joueurs du calibre qu'on était en droit d'attendre en début de saison. Bremer et James seront-ils les étincelles capables de mettre le feu au jeu limougeaud ? Si Camara reste sur ses standards, que Buford sort un gros match que Prepelic la ferme et rentre ses tirs et que le reste de l'équipe défend le plomb, pourquoi ne pas faire douter les oursons palois ? Coach Dule aura-t-il eu le temps de faire monter la mayonnaise ? Allez, on va se risquer à dire qu'on ne prendra pas une branlée (alors qu'il y a deux semaines le pronostic aurait été sans appel) mais sans deviner que quel côté tombera la pièce. Bon Clasico, et que ce 100e en annonce une centaine d'autres (avec des gifles et tout ce qu'on aime !). #BEATPAU

  • Autour du match
  • Commentaires (34)