UNE VICTOIRE AU COURAGE !

Ouf ! Le CSP a gagné grâce à sa défense en place au deuxième et au quatrième quart-temps.
Un CSP de combat a battu une équipe de CHOLET qui a défendu le fer pendant tout le match. CHOLET, cette saison, est une équipe solide de haut de tableau.

Le CSP a su, contrairement à Strasbourg ou à Châlons-Reims, l'emporter dans un match tendu, au résultat incertain de bout en bout. L'évaluation collective remportée par le CSP d'un seul point (83-82) l'en atteste.

le csp a remporté un match crucial pour les play-offs

Ce résultat permet, si le CSP l'emporte au Portel, d'envisager sérieusement de terminer dans les huit premiers à la fin de la saison régulière. La solidité de l'équipe, sa capacité en grandes séquences de bien défendre, le sérieux montré tout au long de la rencontre ont permis au CSP de repartir avec la victoire même si cette équipe manque de fluidité en attaque.

Le match

Les deux premiers quart-temps ont vu tout d'abord CHOLET dominer largement le CSP avant que celui-ci laisse l'équipe des Mauges à 10 points marqués au deuxième quart-temps, avec une défense agressive de haut niveau.

Le troisième quart-temps voit CHOLET terminer au niveau du CSP pour terminer à parité en fin de période.

Le dernier quart-temps se conclut par la victoire de nos couleurs grâce à une défense de fer et à une équipe disposant ce soir d'un banc supérieur à celui de l'équipe des Mauges.

ON A AIME

- Un beau Beaublanc en dépit du contexte qui a soutenu son équipe de belle manière. Merci à toutes et à tous d'avoir été derrière votre équipe.

- Une implication de l'équipe avec une défense en place qui a fait la différence dans le deuxième et le dernier quart-temps même si des problèmes de rotation défensive sont apparus (paniers faciles sous le cercle pour les intérieurs adverses).

- DeMarcus NELSON : le patron est là. Il n'a pas été parfait mais monte en puissance. Il a notamment mis un 3 points au premier quart-temps lorsque le CSP n'était pas très fringant.
Ne pas oublier Ludovic BEYHURST qui est toujours impliqué défensivement et qui a réalisé un match en toute sérénité.

- Jerry BOUTSIELE Bon match de Jerry qui avait en face de lui un sacré client en la personne de HORTON. Il peut lui être reproché son manque d'adresse mais ce soir c'était plutôt la raquette des poètes disparus.

- Bons matchs d'Hugo INVERNIZZI et de Nicolas LANG Même si Hugo a été en panne d'adresse, il a su se rendre utile dans les autres secteurs de jeu et c'est là qu'on se rend compte qu'il a progressé. Nicolas Lang a réalisé un très bon match avec des shoots importants aux bons moments.

- Benoit M'BALA prend de plus en plus d'importance dans le dispositif de Mehdy MARY. Il a permis de maintenir une intensité dans le jeu.

- Enfin, félicitation au sobre mais ô combien indispensable Marcus GYNIARD : belle recrue, toujours excellent et jamais clinquant. La classe !

ON est dubitatif

- SAN-FORD et sans Brian CONKLIN
Ces deux joueurs sont en net retrait par rapport à la prestation de l'ensemble de l'équipe avec un Vee SANFORD qui pèse toujours aussi peu dans le jeu et un Brian CONKLIN qui depuis le début de l'année n'est plus que l'ombre de lui-même.
On aura besoin d'eux pour le reste de la saison si le CSP veut réussir celle-ci.

UNE FIN DE SAISON imprevisible EN HUIT-CLOS ?

Au delà de la belle incertitude du sport, la fin de saison risque d'être fortement perturbée par les questions de santé publique et les mesures à prendre pour faire face au développement de l'épidémie en cours.
Des adaptations telles un nombre limité de spectateurs ont été prises ce soir.
Des mesures telles que le déroulement de matchs à huit-clos, en cas de développement de l'épidémie, pourraient être envisagées.

  • Autour du match
  • Commentaires (159)