Playoffs 2019

Un parcours chalonnais d'embûches

Illustration

Le contexte du match de samedi à Beaublanc a un petit air de déjà vu. Il y a quinze jours, le CSP recevait Fos, l'un de ses poursuivants immédiats et vainqueur la semaine précédente de Boulazac, son rival direct pour la montée. Et ce samedi, bis repetita avec Châlons-Reims ! Alors, est-ce que le scénario du match lui-même sera une redite de celui contre Fos ? A vrai dire on n'a rien contre, et on peut même raisonnablement y croire car les Chalonnais n'ont pas réalisé la moindre performance notable cette saison loin de leurs bases : leurs 7 victoires à l'extérieur (sur 14 sorties) ont toutes été acquises contre l'un des 10 derniers alors qu'ils n'ont jamais gagné contre l'un des 8 premiers. Mais bon, comme on dit aussi que l'histoire ne repasse pas les plats, on ne vendra pas la peau du champenois avant de l'avoir estourbi. Bonne lecture

L'adversaire

Un peu comme pour Limoges, il est difficile de prévoir quel sera le 5 de départ dans cette équipe de Châlons, qui dispose pour chaque poste de plusieurs options, de niveaux équivalents. Et Nikola Antic n'a visiblement pas de schéma pré-établi : pour preuve, aucun de ses hommes n'a débuté l'ensemble des 4 matchs précédents.

Donc, on va y aller un peu au pif. Dans la raquette, j'associerais bien les deux américains Nate Carter et Chris Daniels pour contrer le duo Massie-Milbourne. Carter est le meilleur marqueur de son équipe avec 15,5 points en 30' et il capte 6 rebonds pour une éval moyenne de 15. Quant au globe-trotter Daniels (Chine, Pays-Bas, Pologne, Philippines, j'en oublie…) c'est le 6eme rebondeur du championnat (8,5 prises/match), bon contreur de surcroît, qui assure 13 pts/match en 27' (18 d'évaluation moyenne). On le constate : une paire d'intérieurs particulièrement solide.

Mais si Daniels accumule les fautes comme à son habitude, il devra rapidement céder sa place au grand Kevin Corre, formé au Mans puis pensionnaire de plusieurs clubs de ProB avant de se poser cette saison à Châlons où il affiche des stats honnêtes, mais sans plus : 7,5 points et 4,5 rebonds de moyenne en 22'.

Aux ailes, je ferais débuter la paire guadeloupéenne Rodrigues Mels-Gary Chathuant, à moins que cette chouette idée ne vous effraie. Ces deux joueurs ont des rendements très similaires : 10 pts et 3 rebonds en un peu plus de 20' chacun. Le troisième extérieur est le jeune Kévin Joss Rauze (24 ans) formé à l'ASVEL dont l'apport reste encore modeste : 4 points, 1 rebond et 1,5 passe en 17'.

Enfin, pour mener le jeu, je ferais confiance à l'international irlandais Bryan Mullins, qui n'est pas un grand scoreur (9,5 points en 30', avec une adresse parfois bien défaillante) mais qui se rattrape dans les autres secteurs : 3eme passeur du championnat (5,4 passes) et 4eme à l'interception (2/match). Pour le faire souffler, le normand Etienne Plateau, 1,96m, prendra la relève (6 pts, 2,3 rebonds, 1 interception, 1,5 passe). Bien sûr on trouvera toujours des railleurs du grand Plateau pour juger ces performances insuffisantes mais elles constituent un apport appréciable en 19' de jeu en moyenne.

Illustration


La forme des équipes

Limoges DVVVV
On le sait le CSP a la patate, en grande partie grâce aux contreperformances de son concurrent direct qui lui a laissé les clés pour la fin du championnat. Limoges est donc maître de son destin et pour atteindre son objectif il faudra sabrer le Champagne Châlons-Reims Basket ! Un dernier mot sur la nouvelle indisponibilité de JoGo officialisée par le site off : on a un jeune joueur actuellement otage des FARC (Forces Anti Réintégration dans le Cinq) et qui ne demande qu'à jouer, ce qu'il a bien fait dernièrement. Donc tous ensemble à l'attention du coaching-staff : LIBEREZ JONATHAN HOYAUX !

Chalons-Reims VDDVV
Après un court succès à Bourg et un exploit à domicile face à Boulazac, le CCRB est en passe de faire oublier les déconvenues face à Bordeaux et Boulogne. Il faudra donc casser cette dynamique positive et on comptera sur l'adresse de KMac pour poser un bouchon au CCRB, meilleure défense du championnat devant Limoges.

L'analyse

Pas le droit à l'erreur ! L'analyse est simple, on pourrait se dire que le CSP a quand même une cartouche à griller et que Châlons-Reims est probablement le plus gros écueil avant la fin de la saison, mais ce serait faire injure à Vichy, Bourg, Antibes et même Aix-Maurienne. D'autre part l'invincibilité à domicile DOIT perdurer pour se permettre un léger faux pas éventuel dans une salle hostile aux verts et blancs. Qui plus est, il serait encore plus beau d'être assuré de monter avant même la fin du championnat sans avoir à attendre le résultat de nos adversaires. Même en l'absence de Jo Gomis,la victoire doit donc être le seul plat au menu des limougeauds ce samedi... et les suivants !

Le prono

Limoges à Beaublanc ? Le prono est simple : VICTOIRE ! Du coup les bookmakers ne seront une nouvelle fois pas généreux (côte de 1,2) avec nos favoris mais on a suffisamment (et douloureusement) appris la saison dernière qu'il en était mieux ainsi ! Si vous voulez prendre des risques demandez-vous plutôt si Eric Girard va faire quelques chose avec Le Portel dans le derby du Nord face au SOMB ?! Si vous voulez carrément faire fortune misez sur Quimper qui a une côte de 8/1 pour son déplacement à Boulazac. N'hésitez pas à cliquer sur l'image ci-dessous pour profiter de l'offre de notre partenaire BWIN qui double votre premier pari jusqu'à 50€.

Illustration

  • Autour du match
  • Commentaires (11)