Playoffs 2019

Moscou foireux

Illustration


Fin probable de la campagne européenne du Limoges CSP ce soir avec une défaite 72/86 à domicile contre le Khimki Moscou. Les russes ont été plus vite plus haut plus forts, et les limougeauds incapables de trouver des solutions lors de cette 11ème défaite en Europe cette saison. Retour sur la dernière sortie européenne du CSP.

On va la faire courte ce soir, Limoges a été derrière au score tout au long du match, Limoges a souvent été dépassé par une attaque moscovite qui n'a jamais paniqué et qui a toujours su trouver des solutions, ou provoquer la chance...

Ce CSP là était tout simplement moins fort que son adversaire, impact, adresse, rebonds, passes décisives, expérience, vision du jeu. On a tout de même un sentiment curieux après ce match : l'impression que Limoges n'est pas si loin que ça (-7, 0, -4 et -3 sur les QT), mais une incapacité à revenir vraiment dans le match, malgré un rapproché à 49/55 dans le QT3. Plus qu'une impression, la certitude que Limoges a tenté de varier son jeu ce soir, en évitant de tomber dans le shoot à 3 points systématique (seulement 13 shoots de loin ce soir, pour plus de 50% de réussite). Mais quand en face Moscou shoote à 62% à 2 points (24/39!), on comprend pourquoi le CSP a toujours été derrière.

De toute façon Limoges était en souffrance depuis quelques semaines : au-delà des dernières défaites, c'est le fond de jeu qui était en cause, c'est l'âme de cette équipe qui laisse encore perplexe ce soir, c'est cette propension à se prendre des gros trous d'air sans broncher qui inquiète. Quelques points méritent d'être soulignés après ce match, des bons comme des mauvais :
- Amagou semble avoir retrouvé son niveau de jeu, une agressivité défensive et une bonne adresse offensive
- on a peut être retrouvé le Jamar Smith du début de saison ; avec son 4/8 à 3 points, ça faisait longtemps qu'il n'avait pas été à 50%, et si ce match pouvait le relancer, ça serait vraiment une bonne nouvelle pour le CSP
- dessous, Camara et Zerbo, encore une fois, font un bon match ; mais pourquoi n'a t'on pas vu Plaisted de la soirée? A contrario pourquoi avons nous trop vu Batista?
- oui il y avait de l'envie ce soir, mais cette impuissance dans le jeu l'a un peu repoussé au second plan, d'où cette question ce soir : cette équipe a-t'elle une âme? Le temps mort coup de gueule de JMD est resté lettre morte, et on peut se demander si les joueurs sont encore en mesure de relayer le message du coach sur le terrain
- Curry a très peu joué ce soir, on est en droit de se demander si le prési... le coach, pardon, lui fait encore confiance
- et puis cette naïveté défensive, qui n'aura jamais vraiment quitté Limoges tout au long de ces joutes européennes, et qui commence à déteindre en championnat de France, est vraiment insupportable

Ajoutez à tous ces facteurs la présence du MVP du Final Four de la saison dernière côté russe, et vous comprendrez que Limoges n'a jamais été en mesure de rivaliser avec le Khimki (qui au passage avait battu le CSKA ce week end...).

Bref, Limoges était moins fort ce soir
, et les russes ont joué jusqu'au bout, bien aidés par les bras baissés des limougeauds en fin de match. Du coup, défaite de 14 points, logique, il ne reste plus qu'à l'équipe de Cantù de battre le PAOK, demain, de... 4 points, pour se qualifier. Autant dire que c'est presque fait.

Et maintenant on fait quoi? Pour relancer la machine CSP, on fait quoi? On change de coach? On dit merci à Curry? On rappelle Southerland? Point positif, Limoges va pouvoir se concentrer à fond sur le championnat, afin de tenir son rang de champion en titre, un rang bien écorné en ce moment. La coupe à Mickey va arriver comme une pause salutaire dans la morosité ambiante, et si Limoges pouvait en profiter pour se refaire une santé niveau basket, jeu proposé, et contenu des matchs, sans parler de ramener la queue du Mickey à Limoges, ça serait déjà une bonne chose.

  • Autour du match
  • Commentaires (78)