Playoffs 2019

McCalebb a bouffé un McShark !

Illustration

Large victoire ce soir à Beaublanc après un début de match très poussif, le CSP avait pris 10pts d'avance à la mi-temps qu'il a aussitôt rendus au retour des vestiaires mais c'était sans compter sans le talent de Bo McCalebb qui a littéralement explosé la défense antiboise (22pts) imité par NBC (23) et Traoré (16). Ainsi harponnés, les Sharks ont cessé le combat au coeur du QT4 pour s'incliner 83-66. Analyse.

QT1 : Des dauphins d'élevage

RIEN, du grand Cirque St Pierre comme dans les pires prestations de cette saison et pourtant les Sharks qui fraient face aux limougeauds ne sont pas de grands prédateurs du Pacifique Sud... mais non, à domicile les blancs ne défendent pas pas et se font malmener par Fall et consorts qui dominent facilement.

QT2 : La réaction

Piqués au vif, mais surtout boosters par l'activité d'un McCalebb las de se faire piétiner qui creuse un premier trou, assisté par NBC et Traoré dont l'apport offensif est plus en rapport avec les attentes. Retour aux vestiaires applaudis par un Beaublanc surpris d'avoir vu les locaux réagir et avoir 10 unités d'avance à la pause alors que c'était devenu rare ces derniers temps.

QT3 : L'excès de confiance ?

Antibes dominé relativement facilement en fin de QT2 avec un bon petit coup de rein ? Ca veut donc dire qu'on peut passer large dans ce match sans se faire trop mal ni trop mouiller ce maillot. Sanction immédiate de King et Blue qui n'en demandaient pas tant. Le pécule à deux chiffres fond comme neige au soleil et la "défense" se remet en mode portes ouvertes en encaissant pas moins de 25pts dans le QT. Heureusement que McCalebb s'est de nouveau agacé pour limiter la casse mais personne dans Beaublanc n'est serein quant à l'issue de ce match à 10min du terme.

QT4 : Ils ont noyé le poisson

Et réfléchissez bien à la polysémie de cette expression ! Car si NBC et McCalebb ont été d'une grande activité qui a ruiné les espoirs des antibois, on ne pourra pas dire pour autant que cette victoire malgré l'écart de 15pts aura été facile ou logique. Si le lutin de la Nouvelle Orléans a régalé avec ses interceptions finies au cercle et redonné à Beaublanc l'envie d'applaudir un peu de basket, c'est clairement devant l'abandon des visiteurs au milieu du QT4 que l'écart s'est créé. Les coaches ont fini par faire tourner leur banc, Wojcie hérita donc de 2 "généreuses" minutes (on ironise parce qu'on ne comprend toujours en quoi il est pire qu'un Payne qui rate un layup) qui lui permirent d'apparaître sur la feuille de stats à -2 d'éval. Quel gâchis pour ce jeune joueur.

Bilan

Comme Pau, Antibes est un candidat médiocre de ProA qui vit sur le vieux schéma déjà décrit dans nos colonnes qui consiste à confier les clés du camion à deux ou trois ricains (avec l'addition notable de Fall - un VRAI pivot de grande taille, suivez mon regard, encore jeune et à développer... il est libre lui ?) et à prier pour que ça passe. Pau est en playoffs, Antibes non mais l'inverse n'aurait choqué personne. Le seul pas à sa place c'est Limoges.

Pas la peine donc de s'émouvoir de ce début de "série" (B?) rappelons simplement que le CSP peut continuer à courir après le fantasme des playoffs dans l'esprit des optimistes béats ultra-croyants en se disant que les point-averages négatifs et le calendrier relevé ne sont que des détails mais pour nous la messe est dite depuis longtemps et on ne cesse de répéter que les échéances à venir ne sont ni Dijon ni Orléans mais bel et bien la décision pour l'Eurocup et le recrutement pour l'an prochain qui en découlera. Pour le reste, ça servira à vendre un peu de papier d'ici au 10 mai, date officielle des vacances pour les limougeauds et de nombreux (on l'espère) pots de départ au CSP.

On a aimé

- McCalebb
- Gagner un match à Beaublanc

On n'a pas aimé

- Rien, on vient tellement dépités qu'on est même surpris qu'aucun joueur ne pète son cable ou se chie dessus comme un mini-poussin pétrifié par le public.

  • Autour du match
  • Commentaires (38)