Playoffs 2019

Limoges s'offre une victoire capitale

Illustration

Le CSP s'impose en tremblant un tout petit poil face à Paris-Levallois. Après un début de match maîtrisé, le CSP s'est fait peur quelques secondes en 2ème mi-temps avec un 5 improbable laissant son adversaire revenir à 5 unités mais jamais moins. Analyse.

QT 1: Un CSP sérieux, tout en maîtrise

Le début du match fut si l'on peut le dire son reflet : un CSP sérieux, appliqué et combatif laissant parfois quelques largesses au Paris Levallois qui en profitera. La première accélération du CSP sera liée à l'entrée de Trent Plaisted. Sur la lancée de son très très bon match à l'ASVEL, il continua le travail en servant parfaitement de point de fixation dessous et en proposant une défense efficace faite d'aides intéressantes le tout assorti à une vision du jeu plus qu'intéressante pour un pivot. Après un 5-0, Limoges encaisse un 8-0 avant d'enclencher la seconde. Tchicamboud proposait lui aussi un jeu intéressant (je parle du 1er QT !) et, du coup, le score de 20 à 13 à la fin correspondait parfaitement à ce que l'on voyait depuis les tribunes : une impression de domination sans trop forcer.

QT 2 : Une certaine maitrise qui agace le duo Schilb Beugnot

Le 2nd quart temps fut presque la copie conforme du 1er. Batista fit son retour sur le terrain associé aux 4 gros joueurs du CSP et Limoges continua de dérouler son basket, Beugnot continua de s'occuper de l'arbitrage et Schilb péta littéralement un plomb avec une technique pour les 2 derniers cités (d'ailleurs, on ne revit plus Schilb sur le terrain : blessure non vue ?, disqualifiante non vue également ? ou alors grosse brouille avec Beugnot car Schilb a pris la technique avant lui alors qu'ils avaient parié l'inverse !). Mais le CSP lui se concentra sur son jeu et continua de proposer du basket correct face à un PL en manque d'adresse. 42 - 30 à la mi temps, le PL pouvait presque s'estimer heureux.

[

QT 3 : Expérience sans alarme !

L'impression de maitrise collective s'accentua en ce début de 3ème quart temps sans que le PL réagisse. 57 à 40 avec un shoot ouvert pour Curry ... raté et le début d'un long tunnel pour le CSP. Vu l'avance et surtout le scénario du match, Dupraz sortit un 5 expérimental : Tchicamboud, Amagou, Curry, Camara et Batista ensemble. Camara, qui avait sorti une très bonne 1ère mi temps, décida alors de prendre le match à son compte et rata à peu près .... tout ! Et vu le 5, personne ne fut là pour rattraper l'autre et le PL remonta .... remonta ..... remonta jusqu'au BIIIIIIIIIP de la fin du quart temps : 60 à 50. On avait presque envie de dire à Bilba et Parvaud d'actionner l'alarme du réveil de Dupraz afin de corriger un peu le truc !

QT 4 : Toujours pas d'alarme et nouvelle accélération

On en était donc à remonta .... remonta ..... remonta .... et donc on reprit le quart temps avec remonta .... remonta ..... toujours sans trop de réaction de Dupraz (qui avait pourtant sorti 3 jours plus tôt un très bon coup à l'ASVEL). Mais là, à regarder le CSP s'empaler, il aurait du réagir avant que le score soit de 60 à 55 avec balle au PL qui eut la gentillesse de vendanger 3 3pts ouverts. Finalement, hop, réaction, remise en place des cadres et rentrée de Nobel. Alors, certes, il a encore (mais moins qu'avant) tendance à bafouiller parfois son basket dans certains matches. Mais ce soir, c'est son énergie, sa hargne et son talent qui nous ont permis de nous réveiller, d'aller chercher des rebonds offensifs au milieu des intérieurs du PL, c'est lui qui a clairement remis l'équipe en route à ce moment du match. C'en était fini des chances du PL et les joueurs limougeauds remirent en route la machine pour terminer à 73 à 65.

On a aimé

- L'impression laissée par le CSP sur ce match (hormis de 57-40 à 60 - 55). Un sérieux et un sentiment de maitrise complète du jeu même si c'est à relativiser car le PL n'a aligné que 3 américains (Schilb puni et NDoye inexistant) et des jeunes. Mais après tant de matches depuis Septembre, il fallait le faire.
- Le match de Nobel : sans trop forcer, il a livré une prestation très propre mais c'est surtout lui qui a sonné la révolte en QT 4 en allant se battre sur tout ce qui bougeait. Des points, des rebonds, des passes de la défense bref .... très très bon.
- Le retour en forme de Léo qui sort un nouveau match de gros calibre avec des points, des passes (mama mia !) et une vision du jeu que l'on a pas vu à Beaublanc depuis ..... très longtemps (Zdovc je dirais). Profitons profitons supporters que nous sommes... Tant pis pour les aveugles.
- La fin de match d'Adrien : maladroit et cuit ce soir, il a eu l'intelligence de ne rien forcer dans les 3 dernières minutes et de chercher l'extra passe.
- Les contre-attaques stoppées par des fautes "Euroleague" : ca rentre dans les têtes et même Southerland sait faire désormais.
- La grosse intensité du duo Zerbo/Plaisted qui ont usé et encore usé le secteur intérieur du PL. Ca fait mal de se frotter à ces deux là (en ProA) !
- La victoire ! Fatigués, les joueurs tiennent et sont désormais seuls en tête de la ProA.

On a pas aimé

- L'arbitrage : effet Beaublanc, j'ai l'habitude de faire des analyses sur des matchs à l'extérieur mais ce soir, sur mon siège de Beaublanc, j'ai trouvé l'arbitrage aléatoire. Alors pas anti CSP ou anti PL mais un mixte entre compensation et gros loupé. Aucune influence sur le résultat (c'est l'essentiel) mais très très étrange on va dire. Très "ProA"...
- L'attitude de Beugnot : si ce dernier passait plus de temps à s'occuper de son équipe plutôt que de râler, peut-être que ce dernier verrait plus de choses. Il va finir par passer pour le papy grincheux que l'on voit dans les caricatures sans obtenir des résultats avec des équipes à gros budget.
- L'énoooorme temps de réaction de Dupraz pour changer ce 5 expérimental et Batista qui, après une première mi-temps intéressante sur le plan offensif et pas trop mal défensivement, a produit une seconde mi-temps assez mauvaise et qui se serait refait mal à la cheville d'après Dupraz. On l'a vu, en Euroleague, ses errements défensifs coûtent cher. Ce sera pareil en Eurocup donc si on pouvait éviter ça à l'avenir. A noter : il a réussi un contre... à graver dans les annales.
- La sortie de Smith la cheville en vrac qui n'a pas participé au tour d'honneur. Simple bobo ou entorse (glacé par le médecin à la TV) ? A suivre...

On a découvert

- Le temps mort du PL : on savait tous que Beugnot est le spécialiste du pleurnichage permanent et virulent auprès du corps arbitral (et même lors du match amical au tournoi de Bourges). Mais ce soir, on a aussi découvert que les temps morts du PL ne duraient pas 1mn mais 30s. En effet, Beugnot commence un temps mort en expliquant sa vision des choses aux arbitres. Une fois ce premier acte passé, il s'occupe ensuite de ses joueurs .... avec 30s de moins.
- Un lancer franc retiré 2 fois comme en départ' (1 fois c'est assez fréquent mais 2 fois, c'est plus rare)

Encore 1 match

Ce soir, le CSP est donc premier de pro A. Pour leur 26ème match de la saison en 3 mois, le CSP a réussi à s'imposer face à un gros budget du championnat (mais pas au top du tout ce soir) avec une certaine marge. Il reste 1 seul match aux joueurs avant de se reposer. Sauf que ce match, c'est le CLASICO que tous les limougeauds attendent. Alors avant de pouvoir se reposer (le match de Cholet étant décalé le 10 Janvier), un dernier gros effort serait le bienvenu face à une équipe paloise qui vient d'enchainer 2 victoires dont la dernière à Nancy. Donc attention vraiment à ce match pour finir l'année en pôle.

En attendant, on est 1er, demain c'est Noël (ben oui car je finis ces lignes alors que minuit vient de passer) donc bravo et merci pour cette victoire jamais simple à cette période de l'année et surtout joyeux Noël à tous on sait que les joueurs ont quartier libre demain et n'auront qu'un entraînement en fin de journée de Noël) !

  • Autour du match
  • Commentaires (40)