Playoffs 2019

Lettre à François

Illustration

CHER François,
(ici le mot cher est utilisé dans le sens pécuniaire du terme) ça fait déjà un bon moment que tu as fait tes choix, et TOUT LE MONDE sait qu'ils se feront loin de Limoges. Si nous sommes conscients que tout n'est pas blanc ou noir il serait quand même bon que tu n'oublies pas une seule chose :

TU VAS TE GRILLER DANS TOUT LE BASKET FRANçAIS


Alors oui, ces deux saisons à Limoges auront été un grand n'importe quoi ! Durant la première un évènement tragique a bouleversé le paysage. Durant la seconde tu as bien vite compris qu'ici le poids du public était important et que les dirigeants de l'époque aussi lâches qu'incompétents ont préféré sacrifier le coach sur l'autel de la popularité d'un Samardo qui n'a pas vraiment rendu à ce public le soutien incroyable dont il a fait l'objet.
Tu as vite compris que ton siège était plus qu'éjectable. L'épisode JD Jackson (parce que OUI il y a bien eu négociation... à Limoges, ils sont tellement cons qu'ils n'ont même pas pris la peine de se déplacer alors que cette ville qui pue le basket est un village et que la présence d'un coach aussi connu dans le basket français ne POUVAIT PAS passer inaperçu !) t'a aussi bien fait comprendre que tu n'étais pas la priorité de la direction, toi le petit assistant.
Tu es également lucide du fait que ta promotion au rang de headcoach tenait aux folles dépenses de la même direction qui lâchait chèque sur chèque à Zerbo, à Perrantes, à Jaiteh... alors pourquoi pas toi ?! Quand tout le monde s'augmente (salut Olive !) et que les billets sont lancés en l'air tu aurais été bien con de ne pas prendre ta part ! Même si tu sais que tu deviens calife parce qu'on n'a plus les moyens de se payer un calife... tu es tout de même calife !

La lune de miel

Alors oui, on a eu une belle série de victoires à ta prise de fonction et tu nous as même fait plaisir à lâcher des bonnes gueulantes sur les temps-morts (que tu prenais à l'époque) et tu ne nieras pas que tu as bénéficié du phénomène assez récurrents des joueurs qui se donnent du mal pour un assistant devenu coach qui était quelques semaines plus tôt "de leur côté" face à un coach tombé en désamour face à son groupe. Mais c'est ensuite que les problèmes sont apparus.

Ton non-style de coaching a commencé à se voir. Pas d'identité de jeu. Pas d'utilisation des jeunes alors que tu as à ta disposition des espoirs internationaux et que tu as multiplié les blessures dans l'effectif pro. Et puis les jeux de pouvoir ont forcément influé. Le merdier sans nom de la direction déjà enfermée dans sa tour d'ivoire depuis des mois coupée du public (à part les ouaoua) et minée par son illégétimité. Leur soutien infaillible à ton action devait peser lourd... les résultats sportifs te conduisant toi aussi à fuir tes responsabilités.

La faute des autres

Et puis tu as dégoupillé. Pas envie de faire ton méa-culpa, toi qui venait de signer en catimini une prolongation (revalorisation) de contrat de deux ans à ne surtout pas ébruiter... même la ligue qui a homologué le contrat a joué le jeu, il fallait bien accuser quelqu'un pour ces défaites récurrentes : et ce fut donc ton staff ! Avouons tout de go que le critère qui interpelle c'est la jeunesse.

Autant Frank Kuhn est quelqu'un de sérieux et d'impliqué (dans trop de choses ?), autant les autres sont "verts" pour gérer des Samardo et autres capricieux épisodiques. Gageons que la présence du pimp de Boulogne n'a pas non plus aidé mais toujours-est-il que tu as joué les pinailleurs avec ces techniciens qui avaient plus besoin d'un mentor que d'un donneur de leçons. Tu les as collés en tribune comme on met un cancre au coin. Tu as voulu tout faire, te disant qu'au moins ce qui serait fait serait BIEN fait... Aujourd'hui tu es même coupé de tes joueurs qui ne te supportent plus toi et tes petits caprices.

Le tribunal

Et puis, il y a eu cette audience mon François, mon CHER François... Mais qu'es-tu allé faire au tribunal dans une audience qui n'avait RIEN à voir avec le sportif ? Pourquoi venir mettre sur le billot ton poids, ta crédibilité et l'image du secteur sportif ? Pourquoi ?
Ton contrat de deux ans était signé depuis février ? Tu n'avais donc aucune pression sur la stabilité professionnelle... on t'accordera que connaissant les loulous et leurs méthodes tu préférais peut-être ne pas t'attirer leurs foudres, mais ce choix tu l'avais fait en février mon CHER François.

Illustration

Non, la réalité c'est la reconnaissance du ventre. Tu as OBEI bien sagement à une injonction. "François, viens expliquer au juge que la méchante Céline perturbe le groupe pro".

Le problème mon Cher François c'est que, comme nous l'avons déjà évoqué plus haut, tu n'es pas con ! Comme tout le monde à Limoges tu savais avant cette audience en faveur de qui l'administrateur avait penché et tu as donc joué la fidélité à une équipe que tu savais condamnée mais dont tu étais COMPLICE !

Le foutage de gueule

Aujourd'hui, nous allons d'humiliation en humiliation. La branlée à Pau, la déroute à Monaco... toi, petit homme aux bras croisés qui se fout de la gueule du monde en conférence de presse ! "Je ne prends pas beaucoup de temps-morts", c'est marrant en EuroCup tu n'hésitais pas ! "Damien n'est pas en forme" Hop 28 min de temps de jeu. "Le projet jeunes" Bazille riveté au banc à +20 comme à -30. Et pour finir, tu t'occupes à peine du recrutement de l'an prochain (à part ton pote assistant à qui tu as décidé de faire partager le gâteau).

Attention

Oui mais voilà, ici c'est Limoges. Tu as déjà eu un léger aperçu après Pau de la bronca XXL qui t'attend dimanche (te faisant même chambrer par l'autre trompette de Fauthoux... un comble !). Es-tu bien sûr de vouloir ça pour deux ans ? Tu sais comme nous CHER François, que tu ne feras JAMAIS ces deux saisons à Beaublanc. Déjà 1) parce que ça ferait 2 ans et demi et que personne n'a fait ça et surtout 2) parce que tout le monde constate que TU TE FOUS DE LA GUEULE DU MONDE avec un groupe qui te déteste !

Les joueurs le disent : "A Limoges le boucher t'offre ta viande" (Sékou), fais bien gaffe CHER François que le boucher ne t'empoisonne pas... ou le pâtissier... ou les voisins moldaves de Captain Bretzel, parce que ce que tu fais EST IMMORAL.

Tu as signé ton contrat en douce en sachant que tu t'assurais un chèque de départ conséquent (que tu ne mérites pas). Tu sabordes la fin de saison. Tu mets en danger le recrutement futur. Tu t'attaque tout seul (les autres rats ont quitté le navire... il y en a même un qui est parti à la course !) à un monument du basket français... pour quelques euros ?!

CHER François,
S'il te reste un minimum d'honneur, pars.
Négocie un départ.
Tu sais que tu ne MERITES pas ces deux années de contrat et que tu as été utilisé par les Dalton pour savonner la planche à Céline Forte.
Pars rejoindre Philippe Hervé à Chalon, toi qui lui avait déjà donné ton accord, tiens au moins ta parole avec quelqu'un dans toute cette misère... enfin avec quelqu'un d'autre que des dirigeants malhonnêtes et illégitimes.

  • Autour du match
  • Commentaires (48)