Playoffs 2019

Le mur de Berlin n'a même pas tremblé...

Illustration

Limoges se prend une magistrale déculottée 89 - 66 en terre allemande et sème le doute dans tous les esprits: Joueurs, Coach, Président, Supporters et Observateurs divers... Le mur défensif de Berlin a littéralement étouffé un CSP souvent incapable de remonter la balle convenablement. Une branlée à vite nous faire oublier !

Edit : la réaction en vidéo de JM Dupraz recueillie par L'Equipe à visionner ICI

QT 1: Dur dur !


Limoges bute sur une grosse et agressive défense berlinoise en ne marquant que sur des exploits individuels en prenant des fautes au passage. Très logiquement, l'écart se creuse (14-5) même si l'entrée en jeu de Jamar Smith donne une bouffée d'air frais à un CSP apathique. Malgré tout, l'Alba joue bien et achève ce premier quart par un petit flotteur très audacieux. (21-12)

QT 2: Je vais peut-être zapper sur l'épisode de Derrick sur HD1...


On prend les mêmes et on recommence ! La pression défensive des berlinois est intenable et Coach Dupraz décide de jouer small ball et faire rentrer Trent Plaisted avec JP Batista. Encore et encore, la balle rebondit sur le cercle et ne rentre pas. Limoges souffre dans tous les secteurs de jeu. Le premier point est marqué sur un lancer franc de Trent après 2'30.

En panne de solutions offensives face à la press allemande, Limoges n'abdique pas réellement mais souffre face à une équipe berlinoise en mode grosse Bertha pour faire sauter la zone limougeaude. De plus, les pertes de balles se multiplient et Berlin prend le large (37-21).

Entre mauvais choix et pertes de balles, le CSP a choisi l'alternance. San parvenir à maîtriser la possession, les têtes tendent à fléchir vers le bas. Le score est logique et sans appel : 50-27.

QT3 : Finalement, c'est Jessica qui nous met la fessée !


L'analyse est vite faite: la réaction espérée n'a pas eu lieu et Limoges continue de s'enfoncer. La faute à tout le monde: un CSP manquant d'agressivité en défense et de solutions offensives. Une preuve du naufrage ? L'entrée en jeu de Kante... On rêvait de voir l'armée verte démonter le mur de Berlin, elle s'est prise la porte de Brandeburg en pleine gueule... 73-41

Qt4 et fin: Enfin, ça s'arrête !


Berlin maintient les 30 points d'écart. On s'ennuie, je ne vais même pas attendre la fin pour publier... Petit rectificatif: Limoges remonte un peu son écart mais la pilule est tout de même difficile à avaler... défaite 89 à 66.

La conclusion ?


Un soir sans, Limoges trop juste pour l'Euroleague, tant au niveau du coaching que du jeu, excès de confiance ou simple accident ? La question reste entière. Toujours est-il que Limoges a perdu 3 matches sur 4 et le retour risque de paraître long, très long... Car il y a perdre et perdre. S'incliner face à plus fort, il n'y a rien de honteux mais perdre de x points après des pertes de balles à n'en plus finir et un manque de hargne général, c'est inadmissible. Inutile d'en rajouter, les joueurs le savent. A eux de relever la tête à Nanterre contre qui il ont une revanche à prendre suite au match des champions. Peut-être le premier match test de la saison après le succès à Strasbourg. Bon week end.

  • Autour du match
  • Commentaires (101)