Playoffs 2019

Le CSP quitte la coupe en carton

Illustration

Le CSP en manque de rythme s'incline devant la SIG 63/72 . Après avoir été malmenés en première mi-temps, les Limougeauds sont revenus au cours du troisième quart-temps pour s'autoriser une fin de match serrée. Mais le CSP laisse filer en finale de la Coupe en Carton...euh...de la Leaders Cup les Sig-Men et Grand Coach Collet . Analyse complète dans quelques heures de notre envoyé spécial s'il ne confond pas le RER avec le train fantôme de Disney Land Paris

SI je n'ai pas vu de train fantôme à DISNEYLAND ce soir, le CSP ne verra pas non plus la finale de la "coupe à Béral".

QUELQUES OBSERVATIONS SUR CE PERIPLE :

- les organismes des huit équipes présentes sont à cette période de l'année mis à rude épreuve. On l'a vu ce soir lors des deux demi-finales, les joueurs sont "carbos'.

- Ce manque de fraîcheur, d'adresse et de lucidité pour Limoges ce soir explique notamment le deuxième quart temps où la SIG a joué à un super niveau (Green) alors que l'équipe n'était pas dans la capacité de réagir.

Dans le troisième-quart temps, le niveau de la SIG a été plus conforme à son standart actuel. Le CSP est revenu dans le match mais sans jamais pouvoir élever ostensiblement son niveau de jeu même si son niveau défensif s'est élevé.

Même constat dans le dernier quart-temps, où le csp est revenu à -2 à 3 minutes de la fin. Trop de fatigue ; trop de mauvais choix car en manque de rythme.

- Samardo Samuels nous a manqué ce soir avec la présence d'un seul pivot de métier avec Jerry Boutsiele.

- Oui, je sais la prestation de certains joueurs ne correspond pas à ce qu'on pouvait espérer d'eux mais le manque de rythme provoqué par la fatigue, doublé par le plan tactique de COLLET qui a obligé le CSP à prendre des shoots difficiles et surtout à jouer en demi-terrain en jeu placé sans avoir de shoots faciles.

En conclusion

On a passé un super moment de basket hier soir (what else?) grâce à une prestation XXL du CSP et puis ce soir malgré une équipe en difficulté on n'a pas pris l'eau non plus avec une formation revancharde en face.
Le potentiel est là.
Les quinze jours avant la reprise à Nanterre vont permettre aux organismes et aux esprits de se reposer.

Mouvement d'humeur :
Le speaker devrait bénéficier d'un billet aller SIMPLE dans le train fantôme de DISNEYLAND. Ce soir, ce n'était plus possible.

  • Autour du match
  • Commentaires (37)