Playoffs 2019

Le CSP échoue à 2min de Bercy !

Illustration

Ce soir Limoges recevait Orléans, une des grosses cylindrées de ProA. Quand on voit ce que le CSP est capable de faire contre une équipe comme Orléans, on a du mal à croire que Limoges pourrait ne pas monter pas en ProA. Ce soir tous les joueurs ont montré qu'ils étaient capables de faire douter une équipe qui à quand même joué l'Euroleague cette année. Récit.
Edit : AJOUT d'une galerie de photos exclusives de la rencontre

Le match commence avec dans le 5 majeur, Braswell, Mohammed, Salmon, Ford et Desroses qui commence à y prendre goût. Orléans met sur le terrain : Banks, Covile, Curti, Moerman et Dobbins. L'entre deux est gagné par le CSP et Salmon commence par un gros shoot à 3pts dedans. Banks dégaine à 2pts mais rate et Salmon en remet une couche encore sur un panier primé. Dobbins ouvre le compteur d'Orléans sur un panier à 2pts. Puis sur une trappe des hommes d'Hervé, Desroses perd le ballon et Moerman met 2 pts sur contre attaque. 6 à 4 pour le CSP. Limoges maîtrise son sujet, les deux équipes ont beaucoup de mal à rentrer leurs tirs et les arbitres laissent beaucoup jouer. Desrose fait une grosse faute sur Aldo Curti ce qui montre qu'aucun panier ne sera donné pendant cette rencontre.
Après une contre attaque d'Orléans, Ford met un gros contre pour empêcher un panier tout fait. Le score augmente tout doucement et les deux équipes restent au coude à coude. 21 à 18 pour le CSP à la fin du premier quart temps.

Le second acte repart sur un panier raté de Banks suivit d'un rebond de Weis et d'une balle interceptée de Vaty sur une passe de Braswell. Vaty part en contre attaque et Souchu fait une faute qui aurait du être sifflée anti-sportive mais les arbitres la sifflent simple alors qu'il est dernier défenseur et derrière en plus. Les règles ont peut être changé en cours de saison ?! Le CSP maintient une grosse pression défensive, essaie de lutter au rebond et trouve en Ford un très bon point de fixation dans la raquette. Comme Orléans n'est pas dans son assiette aux LF, Limoges mène toujours au score. 27 à 25 à la 14 ème minute. Ryvon Covil commence à faire parler sa puissance à l'interieur et Nichols rentre un gros shoot extérieur. Orléans passe devant 29 à 32. Mais Braswell rentre un énorme shoot à 3pts en déséquilibre pour recoller au tableau d'affichage. Le problème est qu'Orléans est beaucoup plus présent au rebond offensif et après 3 échecs consécutifs et autant de rebonds pour Doellman les Orléanais marquent. Limoges a beaucoup de mal à se faire respecter dessous et les noirs en profitent. Weis défend très bien, mais il n'apporte aucun shoot en attaque. 33 à 36 à la mi-temps.
Le plus gros point noir de cette mi-temps c'est les 3 fautes de Salmon qui est assez adroit ce soir.

Après le repos, Mohammed rentre un panier à 2pts pour revenir à 35-36 mais Limoges commet beaucoup de fautes dans ce quart temps. Les arbitres voient toutes les fautes limougeaudes, mais pas les écrans mobiles des intérieurs adverses. Ce qui est dommageable car le CSP perd beaucoup de ballon sur ces interventions illicites. C'est à ce moment là que Braswell décide de faire le show avec Mohammed sur un superbe alley hoop qui permet à Limoges de mener de 2 points 44 à 42. Mais nos adversaires trouvent en Doellman leur meilleure arme pour ce soir. Il met des paniers à l'extérieur, à l'intérieur et provoque beaucoup de fautes. Il permet à son équipe de virer en tête 49 à 50 à la fin de la troisième période.

C'est chaud, le public y croit, tout peut arriver dans ce match. Orléans peine depuis le début aux LF et Limoges a beaucoup de mal à maîtriser le rebond ce qui donne un match très indécis. Mc Cord intercepte une balle, et provoque une faute de Dobbins. Il met ses 2LF, puis Ford rajoute 2pts. Orléans réplique à 2pts mais est suivi par un gros shoot à 3pts de Mohammed. 53 à 52 pour Limoges. La salle commence à vibrer comme à ses plus belles soirées européennes. Mais les hommes d'Hervé continuent à pilonner la raquette, Doellman est toujours très présent offensivement, Mouillard perd un ballon et la sentence est immédiate. 53 à 57 il reste 4mns 40 sec. Tout est encore faisable, surtout que Mouillard rentre un panier primé sur un tir en première intention pour ramener son équipe à 1pt. Girard prend un temps mort pour recadrer ses joueurs puis c'est au tour de Hervé de faire de même. Après un lay up de Mohammed, Limoges reprend l'avantage 62 à 61 il reste 3mn29sec à jouer. La chaleur monte, la tension est palpable dans la salle. Dobbins rentre un shoot énorme à 3pts, puis Banks rentre aussi un panier primé. 64 à 70. 1mn49 à jouer. Banks fait une faute antisportive sur Mohammed mais Momo rate les deux LF. Sur la possession suivante le ballon est intercepté et Momo est obligé de commettre une grosse faute sur Nichols. Braswell met 2pt sur un lay up mais la messe est dite. Il reste 21 sec à jouer et le CSP est mené 68 à 73. Pour essayer d'arrêter le chrono, Desroses commet une petite faute sur Banks mais l'arbitre décide de la donner antisportive. Ce qui scelle le sort de la rencontre. Score final : 68 à 75.

Ce soir le CSP a été à la hauteur, certes tout n'a pas été parfait. Le rebond étant un gros point noir sur ce match. Mais Limoges a fait douter très longtemps Orléans. Beaucoup de bonnes choses dans ce match, on a vu une grosse cohésion défensive, une implication de tous dans les systèmes offensifs et peut être une envie de jouer ensemble.

Si Limoges joue comme cela contre Antibes, il ne devrait pas y avoir trop de problèmes à ramener une victoire de la côte d'azur.
Mais il va falloir compter sur la récupération car ce soir Mohammed, Braswell, Ford, McCord et Desroses ont tous joué plus de 25mns avec une grosse intensité.

Ford : 16pts (7/9 à 2pts), 3pd, 15 d'eval
Mohammed : 13pts, 5fp, 3rb, 3pd, 8 d'éval

Accès à la galerie de photos Beaublanc.com >> cliquez ICI <<

  • Autour du match
  • Commentaires (12)