Playoffs 2019

Le CSP a trouvé l'EFES dur... Défaite 77 à 89

Illustration

Limoges n'a pas démérité ce soir mais Limoges a perdu 77 à 89, face à plus fort que lui. On a un peu l'impression d'entendre la même chanson que la saison dernière, si près mais si loin finalement. L'intensité défensive, l'adresse, même la chance parfois, tout était du côté d'EFES, qui est une équipe Top 8 d'Euroleague arbitrée comme une équipe Top 8 d'Euroleague. Analyse de ce qui aurait pu être une punition sans un contenu plutôt rassurant côté CSP.

QT 1 : 17/30

Limoges démarrait le match avec Heiko, Westermann, NBC, Daniels et Zerbo. Alors qu'on pouvait s'attendre à prendre l'eau dessous, ce sont les extérieurs d'EFES qui trouvèrent la mire de loin, avec Batuk et Saric. De l'autre côté du terrain, l'intensité défensive déployée par les Turcs nous rappelait que le niveau Euroleague n'avait vraiment rien à voir avec la pâle défense sarthoise du week-end dernier... On pouvait craindre le pire au bout de 6 minutes et ce score surréaliste de 7 à 23 pour Istanbul. Mais quelques bonnes séquences défensives du CSP, et un Heiko et NBC percutants permirent à Limoges de finir le 1er QT à 17/30, après avoir passé 10 points de suite tout en laissant Istanbul à zéro dans le même temps.

QT 2 : 37/47

Le début de 2ème QT voyait Limoges rivaliser avec son adversaire, qui creusait quand même l'écart petit à petit grâce à des erreurs du CSP, payées cash en la personne de Diebler à 3 points (6/10 ce soir), ou de Tyus dessous. Et dessous c'était bien là le problème le plus criant de ce CSP, complètement déséquilibré, avec Traoré et Daniels dépassés en défense et carrément timorés en attaque (presque 10 balles perdus à eux deux ce soir!). Culpepper faisait enfin parler tout son talent en attaque, bien relayé par Heiko, sacrément intelligent, bon dans la lecture du jeu, accrocheur en défense, adroit. Culpepper amenait du dynamisme des deux côtés du terrain alors que l'EFES levait le pied et jouait trop facile, notre meneur de poche allant même jusqu'à voler des balles lobées pour les grands pivots adverses. Clairement, ce joueur là va faire un bien fou au CSP niveau rythme et intensité dans les semaines à venir. Et comme Traoré se réveillait enfin sous les panneaux, Limoges terminait encore mieux ce QT et finissait à 10 petits points, 37/47 à la mi-temps.

QT 3 : 56/68

Limoges souffrait pendant le 3ème QT, car Istanbul jouait plus sérieux, plus dur aussi, en alternant à merveille le jeu intérieur et extérieur par ce diable de Diebler. A cet instant du match et ce score de 43/61 à 5 minutes de la fin du 3ème QT, on peut dire que les joueurs de l'Anadolu minèrent les minces espoirs de retour du CSP. Et pourtant, comme lors des 2 précédents QT, Limoges terminait mieux en serrant l'EFES, avec Zerbo Traoré et Payne monstrueux au contre, et avec un Culpepper en mode feu follet en contre attaque. Ah oui, fait de jeu, Gatens était rentré... Et Limoges terminait ce QT sur le score de 56 à 68.

QT 4 : 77/89

Et pour une fois Limoges démarrait mieux le dernier QT, revenant jusqu'à moins 8, autant dire rien du tout, face à Istanbul. Mais le CSP était parti de trop loin pour pouvoir espérer mieux, ratant des petites choses, qu'Istanbul exploitait immédiatement, quand ce n'était pas les arbitres qui sifflaient un peu n'importe quoi et de façon très sévère contre Limoges. De 63/80 à 5 minutes de la fin, le CSP ne lâcha rien jusqu'à la dernière seconde pour revenir à 77/89, et ainsi clôturer le match, certes par une défaite, mais avec des motifs de satisfaction néanmoins.

On a aimé :

- le dunk de Westermann en contre attaque! Et oui un meneur qui dunke c'est pas fréquent alors bravo Léo
- la 1ère apparition de Culpepper! Franchement il a de la dynamite dans les jambes, c'est le joueur qui amène du rythme en attaque, il peut se créer son shoot, pénétrer (un peu trop rentre dedans par moments...), faire des passes, quant à sa défense, il saute partout, monte au contre sur les gars de 2,10m, intercepte les pivots, va au rebond... Son retour va faire du bien à l'équipe et il devrait normalement éclater les défenses de Pro A
- le réveil de Traoré! Certes tardif, mais tout de même, trois contres sur les pivots adverses pendant le QT3, on a beaucoup aimé
- Heiko! Ce gars est une boule de muscle, culotté, qui prend des shoots, qui est adroit, qui lit bien le jeu, qui caviardise ses pivots, qui défend comme un mort de faim... Pourquoi vouloir s'en séparer? Pour info, ses stats : 32 minutes, 20 points à 6/8, 5 assists, 26 d'éval, schöne arbeit ja!
- l'état d'esprit du CSP! Qui n'a jamais baissé les bras, même à quasi moins 20 points de retard. Plutôt encourageant pour la suite.

On n'a pas aimé :

- le prix des places, du coup Beaublanc n'était pas plein comme il aurait du l'être pour recevoir ce genre d'équipe
- l'arbitrage niveau Pro A ce soir, deux techniques contre le CSP, des contacts sifflés contre Limoges alors que ça avoine sévère de l'autre côté, des lancers accordés généreusement...
- le déséquilibre criard du CSP entre un secteur extérieur fourni et performant (Culpepper, Heiko, Westermann, NBC), et un secteur intérieur trop souvent dilettante, entre pertes de balles, bras ballants et j'en passe. En plus Limoges a un différentiel négatif de 10 aux rebonds... Seul Traoré s'est réveillé en 2ème mi-temps, Daniels n'étant définitivement pas dans le coup dans ce début de saison. Quant à Zerbo, trop vite et injustement sanctionné, il a quand même été solide en défense en 2ème mi-temps lui aussi

Et la suite?

Ben la suite c'est déjà crucial en Euroleague, puisque le CSP se déplace à Zagreb, face au Cedevita, chez qui on avait pris une bonne rouste la saison dernière... Les croates ont perdu de 15 points à l'Olympiakos et voudront lancer leur saison européenne à domicile. Ce soir Limoges est tombé sur beaucoup plus fort que lui, même quand le CSP est revenu à 8 ou 10 points, derrière c'était la foudre, des dunks ou des 3 points... Et quand l’adversaire shoote à 15/27 à 3 points c'est juste injouable... L'EFES a très bien maitrisé son match et a géré les quelques "retours" du CSP, sans jamais s'affoler. Top 8 Euroleague on vous dit...
Sinon dimanche c'est Dijon qui vient à Beaublanc en leader du championnat, et il serait de bon ton de rappeler à tous qu'ici c'est Limoges. Avec l'intensité et la prestation du CSP ce soir et le retour de Culpepper, Limoges a clairement les moyens de battre la JDA.

  • Autour du match
  • Commentaires (45)