Playoffs 2019

Le CSP a Dijon 'cté !

Illustration

Dans un non-match, ou plutôt une non-deuxième mi-temps digne des plus grands Jeunesse Coop vs St Louis de Gonzague de Départ' un dimanche matin des années 90 avec un joueur sur deux encore en train de cuver, Limoges vient définitivement d'enterrer mathématiquement sa saison. Les playoffs sont désormais inaccessibles et les irréductibles idioptimistes vont ENFIN nous lâcher et cesser de nous demander de supporter l'insupportable. Le Cirque St Pierre donnera encore généreusement six représentations contre Orléans, Rouen, Monaco, Nancy, Strasbourg et enfin Châlons-Reims pour clôturer cette saison pour laquelle on ne trouve même plus d'adjectifs assez minables. -19 contre la JDA qui joue à 6... que dire ? La même chose que d'habitude : mental de chips, défense intérieure en mode portes ouvertes et partage du ballon digne de minimes filles débutantes (et encore...). Bravo messieurs, un petit tweet ? Lisez la suite...

Vous vous en doutez... pas d'analyse mais juste un "petit" rappel, des propos publiés ICI-MÊME le 28 septembre 2015 après la déconvenue à l'Astroballe face à la SIG pour le match des champions.

ON FAIT QUOI DOCTEUR ?

Si les cas Culpepper et maintenant Boungou-Colo relèvent de la magie noire, les dernières variables d'ajustement vont devoir être appréhendées avec BEAUCOUP de réussite.

ON LE SAIT, LIMOGES VOULAIT BEAUBOIS ET UN 2M15.

Au final, on a Wojcie (en JFL) et Traoré. Pas la même classe et pas les mêmes ambitions. A l'image de ce soir, Traoré fait un bon match avec des stats correctes mais ne fait pas pencher la balance, un peu comme un Massie à son époque dont les néophytes se délectaient mais qui n'a jamais été une référence même en ProA.
Wojcie n'a pas été recruté pour briller et apporter le grain de folie imbibé de talent d'un Beaubois mais bel et bien comme un jeune à développer à l'image de NBC il y a 4 ans. Beaubois étant aussi capable de se trouer lorsqu'il est dans le doute... mais c'est le lot des talentueux, tout se joue à un cheveu.

Le CSP vient de mettre une option sur le meneur allemand SCHAFFARTZIK qui aura 5 à 6 semaines sous le statut de remplaçant de Culpepper pour pousser Gatens vers la sortie. L'arrière américain n'est sans doute pas dénué de talent mais on l'a vu à plusieurs reprises : il est court sur pattes et prend souvent cher face aux golgoths de ProA (au Qi basket limité mais avec des grands bras et une vitesse de pointe gênante), il est dans le doute et ne rentre pas grand chose. Autrement dit l'ex-berlinois pourra s'assurer un contrat s'il apporte la menace à 3pts qui fait cruellement défaut à ce CSP. Quoi qu'il advienne, ce n'est pas ce bon "Heiko" qui risque d'apporter l'étincelle imprévisible capable de faire sauter n'importe quel verrou défensif... Jeter come back !

RESTE NOTRE FAMEUX POSTE 4/SHOOTEUR...

Et là je repose la question : AVONS NOUS BESOIN DE CE PROFIL ? Daniels est très bien. Camara prend bien le relais et NBC a déjà montré qu'il pouvait dépanner sur ce poste.
J'INSISTE : au vu de la déconfiture (de quetsche) subie ce soir face à une équipe qui semble taillée (et organisée) pour l'Euroleague, le VRAI TROU DANS L'EFFECTIF N'EST-IL PAS AU POSTE DE PIVOT ? Malgré l'affection que je porte à Traoré qui est un personnage, n'est-il pas l'erreur de casting (et donc financière) de cet été ?

UNE ÉQUIPE BIS ?

On le sait, le nombre de contrats est limité sur la saison et les choix actuels pèsent déjà lourd dans la balance. L'impression que laisse ce recrutement, et à fortiori après avoir vu plusieurs matches, c'est que le staff s'est rabattu sur des seconds voire troisièmes choix faute d'arriver à attirer ses vraies cibles (Beaubois, Pietrus, Kahudi... les internationaux de ProA ou ceux d'Europe -Causeur/Heurtel-). On se sent dans la peau du gars qui fait la queue à la boulangerie un dimanche matin et qui va manger des croissants (au tournesol) parce que le gars juste devant vient d'embarquer les derniers "pur-beurre" et les 3 pains au chocolat qui faisaient tant envie !

Le paradoxe c'est que Limoges double champion de France, armé en euros et en expérience pour une seconde campagne de suite en Euroleague ne tente pas les joueurs majeurs de ProA. La pression ? Le côté Dallas sur Vienne ? L'air de la campagne ? Toujours est-il que la saison qui s'annonce risque de "puer du cul" si la situation n'évolue pas rapidement !...

28 septembre...

  • Autour du match
  • Commentaires (74)