L'Almanach DesSports 1ere édition

Nouvelle rubrique sur Beaublanc.com : L'ALMANACH DESSPORTS, notre compère @cafédessports87 sur Twitter vous propose de découvrir rien de moins que le FUTUR grâce à son fameux almanach... bonne découverte !

Illustration

Août 2019, pas un match du Limoges CSP depuis plus deux mois et vous trouvez le temps long, interminablement long… Et je suis, enfin j’étais comme vous, complétement désemparé, à l’affût de la moindre info transfert allant jusqu’ à harceler Matthieu Marot en message privé Twitter « Vas-y annonce des infos » ! Et puis un soir, accoudé au comptoir, un homme s’est approché de moi en m’interpellant «DesSports tu veux connaître l’avenir ? ». Surpris par cette tête qui me rappelait vaguement un parent lointain, je l’écoutais m’expliquer qu’il était là pour me transmettre un livre, l’almanach DesSports, qui retraçait en détail les saisons sportives du Limoges CSP de 2019 à 2069 … Perplexe en rentrant, je jetais ce bouquin sur le siège passager de la Clio Estate…

Illustration

Un effectif complet et... cohérent !

Mais quelle ne fut pas ma surprise il y a quelques jours lorsque le club annonça le recrutement d’Ovidijus Varanauskas ! J’ouvris alors l’Almanach DesSports à la colonne LIMOGES CSP effectif 2019/2020 et stupeur l’effectif annoncé y figurait ! Voici la suite car grâce à cet almanach vous allez connaître la fin du recrutement et la pré-saison…
J’ai tout d’abord écrasé une petite larme (putain de conjonctivite) en voyant un effectif de treize joueurs chacun à leur poste respectif ou presque. Pas de poste 3 décalé en 4, ni de poste 5 basculé en 4, on avait même osé aligner trois pivots. Je ne voulais pas y croire c’était trop beau et cerise sur le gâteau il y avait des jeunes promis à un minimum de temps de jeu :

A la mène on retrouvait donc Semaj CHRISTON – Ovidijus VARANAUSKAS – Timothée CRUSOL, en arrière Vee SANFORD – Nicolas LANG, en ailier Marcus GINYARD – Nobel BOUNGOU COLO, en ailier fort Brian CONKLIN – Hugo INVERNIZZI – Benoit MBALA, en pivot Jerry BOUTSIELE – Atoumane DIAGNE – Maxime CARENE et bien sûr en coach Alfred JULBE.

Le réseau tchétchèno-moldave

Concernant le petit Hayes, le « poker menteur » entre les dirigeants du Cholet Basket et du CSP aurait pu avoir une fin heureuse grâce à un généreux homme d’affaires et mécène anonyme originaire de Boulogne sur Mer qui proposa le rachat du buy-out de 300k€, à sa charge, en contrepartie de 87% de l’indemnité en cas de Draft NBA. Mais malheureusement l’affaire capota après sa disparition au détour d’un rond-point ce qui obligea Crawford Palmer à activer son réseau des pays d’Europe orientale via un agent de joueur tchétchèno-moldave implanté à Panazol pour recruter Varanauskas… Le destin allait à nouveau tendre la main du CSP puisque le transfert de Nobel BOUNGOU COLO de Badalone au Paris Basket fut invalidé pour une sombre histoire de clause cachée dans le contrat enregistré auprès de la Liga ACB. Grâce au réseau d’Alfred Julbe sur place et à l’intervention d’Yves Martinez, parlant couramment catalan ce qui facilita sa rencontre avec la mafia locale, la Joventut Badalona libéra généreusement et définitivement Nobel, qui pour l’occasion fit un geste et diminua ses émoluments de 50%, pour un retour en terre limousine digne des plus grands empereurs romains revenant des conquêtes !

Une prépa commando

L’intersaison se passa merveilleusement bien pour les joueurs qui, après une reprise à Limoges, découvrirent les joies d’une préparation en altitude dans la station pyrénéenne de Baqueira en Catalogne. Alfred JULBE précisa à la Direction du club "Yé vé té lé préparé como Maljkovic né t’inquièté pas Ritcharde tou vé bien sé passé" (le club dut néanmoins rapatrier Nobel qui s’était égaré à quelques kilomètres au nord de La Jonquera avant de retrouver pour la première fois le groupe). Après un retour en Limousin au centre de Bugeat pour un stage commando en compagnie du RAID sur le plateau de Millevaches (le club dut rapatrier Nobel qui s’était égaré à quelques kilomètres au sud de la Courtine), l’effectif put retrouver femme et enfants dont ils avaient été séparés depuis 3 semaines. Fort de cette cohésion de groupe, l’équipe enchaîna ensuite sur le tournoi de la Nouvelle Aquitaine où il éparpilla façon puzzle Boulazac puis l’Elan Béarnais en finale. Ce magnifique exploit value au club une réception à l’Hôtel de Ville et un défilé rue Jean Jaurès le lendemain devant une foule en liesse (le club dû rapatrier Nobel qui s’était égaré au sud de « L’Ambassade »). Le tournoi de Bourges qu’il remporta face à Ostende et Monaco (le club dut rapatrier Nobel qui s’était égaré sur une aire de repos en direction de Paris à l’embranchement de l’A20 et de l’A71) et le match amical à domicile contre Manresa furent une simple formalité !
(Ndlr : aucune information, dans cet almanach, ne fait état du tour préliminaire de Coupe de France contre Pau-Orthez mis à part une page à moitié déchirée et une mention manuscrite dans un français plus ou moins cohérent s’apparentant à un dialecte du sud-ouest « nous excluons totalement de faire de la publicité à cette rencontre qui ne mérite aucune visibilité, con ! »)

Un calendrier tendu

Le calendrier du début de championnat étant plus que défavorable, les dirigeants, malgré leur requête, n’ayant pu bénéficier du « calendrier de Dijon », le CSP enchaîna, après une défaite inaugurale à l’ASVEL, par quatre victoires d’affilés contre Le Portel, Boulogne Levallois, Monaco et Le Mans. Il obtiendra même deux victoires convaincantes en Eurocup contre Tofas Bursa et Vilnius. Mais une défaite à Venise par -25pts, après la traditionnelle « défaite encourageante » à Krasnodar, commença à ébranler l’édifice. Ce premier évènement déclenchera une réaction en chaîne qui aboutira à la destruction totale de la cohésion de groupe (le club dut rapatrier Nobel qui s’était égaré à quelques mètres d’une gondole Place San Marc) et Alfred Julbe fut fortement critiqué pour avoir pris trop de temps-morts. Il lança alors en conférence de presse : « Yé n’aurait pas la mémoire corto » !
Question extra-sportif un audit commandité par le club et les collectivités, présenté début octobre par Yves Martinez devant la presse, révèlera que l’exercice précédent 2018/2019 était déficitaire de 1 287 000€ ce à quoi les journalistes et les réseaux sociaux répondirent :

Illustration

Bien évidement cette intersaison « 2019 », décrite dans cet almanach, provient d’un certain continuum espace-temps et la moindre rupture de celui-ci pourrait provoquer la création d’une nouvelle séquence chrono-évènementielle entraînant l’émergence d’une nouvelle réalité alternative… Autrement dit ce que je vous raconte là peut très bien ne pas se produire, toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé serait purement fortuite et l’abus d’alcool, accoudé au comptoir, est dangereux pour la santé il est à consommer avec modération…ou pas !

Illustration

Je vous donne rendez-vous en novembre pour le Classico…ou pas !
@cafedessports87

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser des commentaires sur le site.

6 commentaires

avatar

# 6 - le_cobra

17/08 - 17h11

HS : Je viens d'apprendre à la radio qu'Adrien Moerman était forfait ce soir avec l'EDF et pour la coupe du monde en Septembre, ce qui est beaucoup plus grave. Ceci en raison d'une blessure au tendon d'Achille.
Quelle déception pour lui et quel handicap pour la France car c'était l'indiscutable titulaire au poste 4.
Je suis vraiment très triste pour car ça été mon joueur préféré (et certainement le meilleur) depuis la "renaissance" en 2004.
Tiens bon garçon car dans 2 ans c'est l'Euro et la France aura besoin de toi. Et qui sait si on se qualifie pour les JO (ce qui est assez probable), tu pourras exprimer ton ENORME talent dès l'été prochain au pays du soleil levant.
Allez courage et à bientôt en EL, Champion en titre avec brio. Vive Superman !

avatar

# 5 - Lorca

16/08 - 22h13

Après les crispations de la saison passée et les liquidités ... liquéfiées par qui on sait, place à de la lecture vivifiante et pleine de gausseries, bref de quoi raviver nos optimismes assommés l'année passée.
Très drôle, ça promet pour celle à venir.
On attend le prochain numéro !
En attendant, vivement le 22 à Beaublanc.

avatar

# 4 - leprofesseur

16/08 - 18h49

par quatre victoires d’affilés contre Le Portel, Boulogne Levallois, Monaco et Le Mans >> chez moi ça fait 5 ;)
Boulogne-Levallois étant le nouveau "domicile" des Metropolitans ça fait bien 4. Merci quand même.

En effet il n’y a pas de virgule, au temps pour moi !

avatar

# 3 - Archange

15/08 - 15h07

Mais oui @Gibe87 !

Sinon, bonne initiative pour meubler l'inter-saison, j'ai bien ris.

Maintenant CDS, vas te réconcilier avec le Normand et donne ton pantacourt à la vente aux enchères du club !

avatar

# 2 - Gibe87

15/08 - 13h47

C'est vrai pour Nobel?

avatar

# 1 - CSP Club sans pareil

15/08 - 11h21

Un seul mot: BRAVO !
Allez, quelques autres: j'ai beaucoup ri. Continuez!!