Signature de l'entrée de Lionel PELUHET au capital à transmettre à la DNCCG avant : dnccg

Jouer cash contre CB

Illustration

Une semaine après sa première victoire à domicile contre Blois, le CSP tente de doubler la mise contre Cholet qui de son côté enchaîne les matches afin de rattraper son retard dû aux tournoi de qualification à la BCL. Ainsi, après avoir plié face au champion Monaco, CB a échoué de 12pts contre la SIG mardi et se présente à Beaublanc avant d'enchaîner dès mardi à Ténérife. Présentation d'un opposant pas loin du burn out !

Cholet a réalisé une très belle saison 2022-23 . Son entraîneur, Laurent VILA, a même été élu coach de l'année (à la surprise générale tant Obradovic et Collet ont dominé la saison).
Finaliste malheureux de la C4 FIBA Europe Cup, ils ont laissé pas mal de plumes financières dans l'aventure. Tant et si bien que la décision fut prise cet été de repartir à 8 pros + la pépite du centre de formation Tidjane SALAUN (18 ans depuis août) au grand désespoir du technicien qui ne sentait pas cette nouvelle saison. Un renfort supplémentaire a été décidé en septembre mais les candidats approchés n'ont pas donné suite. C'est le pied de Kim TILLIE qui aura finalement lâché et provoqué le recrutement de Jalen JONES (jusqu'à mi-novembre à priori mais le poste 4 américain pourrait rester au delà de cette date comme 10ème joueur s'il donne satisfaction). Ainsi, c'est toujours à 9 pros + 1 espoir que CB se présentera à Beaublanc afin de mettre fin à deux défaites consécutives et redresser un bilan désormais à 3-2 .

L'EFFECTIF

Cholet est un peu la patate chaude depuis 3 saisons : équipe surprise portée par Dominic ARTIS qui a révélé la pépite MAKOUNDOU ou qui a vu un pschit limougeaud se révéler en la personne de Gerry BLAKES. Cette team coachée par le non moins surprenant Laurent VILA, connu pour sa légèreté technique préférant laisser les clés du camion à des cadres souvent US, ne peut plus être considérée comme "surprise".

Avec TJ CAMPBELL à la baguette, ça joue vite et ça exploite les talents autour, mais comme souvent Vila s’appuie sur ses étrangers dans un mix très choletais de formation d’une ou deux jeunes pousses (SALAUN et SAKO) pendants que BLAKES, et HRUBAN alimentent la marque. AYAYI profite des minutes dues à la faible longueur de banc.

Cholet fait donc beaucoup avec peu et la Meilleraie a retrouvé un enthousiasme qui lui faisait défaut depuis des années. Espérons que le CSP garde son sérieux et trouve les ressources pour une deuxième victoire à domicile.

  • Autour du match
  • Commentaires (12)