Playoffs 2019

Fin de saison pour les cadets, les espoirs douchés.

Illustration

Fin d'un cycle pour les cadets qui ont joué leur dernier match officiel ensemble et dans un cadre très particulier au doux parfum du Sud-Ouest, le Michigan du basket français. Dans l'Est en revanche les espoirs ont subi la loi du dauphin du championnat espoir : le SLUC Nancy. Détails et stats.

ESPOIRS : DEFAITE LOGIQUE FACE A NANCY (97-63)

A peine descendus du bus ,les espoirs limougeauds ,découvrant le superbe hébergement de leurs homologues nancéiens , attenant au palais des sports , savaient qu'ils affrontaient des nantis à Nancy.
Les lorrains allaient d'entrée justifier leur standing. Mortifiés par leur défaite à Paris, la semaine dernière, qui les a délogés de la place de leader, ils mordaient dans le match avec férocité : défense de fer repoussant les cerclistes loin du panier, adresse à 3pts.

Le CSP parait au plus pressé, submergé (32-12)

Heureusement les jeunes limougeauds reprenaient leurs esprits trouvaient quelques positions de shoot par CORNELY et CZAJKOWSKI, serraient la défense, faisant quasiment jeu égal dans ce quart (21-17 ) pour aborder le repos à 53-29 .

Le troisième quart était de nouveau lorrain : le massif pivot lorrain SYLLA et PINDA martyrisaient la défense limougeaude pour un 27-15 bien senti. Le dernier quart, anecdotique, méritait bien l'appellation de « pipeau-time» avec une domination limougeaude méritoire. (17-19) face à des nancéens en roue libre.

MARQUEURS : CORNELY 20, CZAJKOWSKI 13, DUBOIS 12, LONTADILA 9, CELERIER 4, CADOT 3, BINET 2
>>Les Stats complètes de la rencontre<<

CADETS : THIS IS THE END

Les inimitiés de certains supporters limougeauds à l'égard de Fred Fauthoux, petitou d'Horsarrieu, et du voisin palois en général, ont laissé des stigmates irréversibles aux landais. Cette fois, c'est dans les arènes que les cadets du CSP ont été "reçus". Après plus de 2500 kilomètres de périple pour deux d'entre eux, Camil Czajkowski et Martin Ongyal, "passés" par Nancy avec les espoirs la veille. Une expérience extra-sensorielle pour vivre le match de l'année dans une ambiance de corrida. Un match décisif, joué sur un tuf compact, recouvert par ce qui a du être un jour de la moquette. Un puzzle en plastique, d'une épaisseur largement proche des 2 millimètres, faisant office de parquet, de patinoire ou de piste de cirque, on ne sait plus. On s'attendait, à tout instant, à la sortie des vachettes par l'une des huit portes des étables du virage.

Face aux landais encore une fois intenables à 3 points (10 sur 17) et collectivement au point, les limougeauds jouaient une première mi-temps à l'envers (défense absente, une passe/un shoot en attaque, à l'opposé des consignes). Heureusement Mathieu Khaled en attaquant l'arceau et Jean Max Duban derrière l'arc les maintenaient hors de l'eau, comme souvent. - 15 à la pause.

Puis, relancés par une remontée de leur coach Nicolas Nedaud et avec le soutien de la vingtaine d'afficionados qui faisaient plus de bruit que les 300 béarnais réunis, les cerclistes se révoltaient à partir de la 27è minute, à -23. Ils bâtissaient alors un mur inaccessible devant leur cercle. Valentin Bonnafy, le premier d'entre eux à sonner la charge, ne laissait plus aucun espace au scoreur adverse et grattait des ballons, entrainant toute l'équipe dans son sillage. Antoine Guillou apportait sa pierre à l'édifice. Enzo Chaume prenait des coups dans le museau, sa vitesse irritant sans doute ses vis à vis, mais distribuait et scorait. Camil Czajkowski et Martin Ongyal verrouillaient l'accès dans la peinture, anesthésiant complètement les deux géants béarnais (2m02 et 2m05). Alexandre Lassalle se gavait de rebonds et offrait son corps massif pour poser de terribles écrans. Les landais ne marquaient plus que sur les seuls lancers généreusement offerts par le corps arbitral. Revenu à -4 et 90 secondes à jouer, Guillaume Nicoli, intense, complet, se voyait refuser un contre magnifique qui donnait une balle pour les quarts de finale. Là-bas vous apprenez aussi comment un panier qui ne rentre pas...compte deux points. Formateur. Sur la possession suivante Bryan Couegnas, généreux et incisif comme toujours, en position de scorer dessous, sortait pour sa 5è faute, abracadabrantesque, alors qu'il en avait réellement commis deux. Une défaite d'un point était même suffisante. Les deux ultimes shoots limougeauds se dérobaient. C'était fini.
Les cerclistes y laissaient peut-être deux oreilles, mais pas le reste...

Il fallait maintenant attendre le résultat de Boulazac - Stade Montois. Une victoire montoise, donc une égalité à trois équipes, qualifiait les limougeauds, qui avaient perdu de moins de 25 points. Les périgourdins enterraient leurs derniers espoirs en remportant leur seule victoire de la seconde phase, face à des montois privés de 3 joueurs.

C'était donc le dernier match de ce groupe qui aura fait une saison remarquable. Avec 16 victoires pour 4 défaites, ils n'ont vraiment rien à se reprocher. Seuls leaders pendant 18 journées sur 20, ils ne cèdent qu'au point average particulier, le seul cas de figure qui pouvait leur être défavorable.

Bon vent aux joueurs nés en 1993, Camil Czajkowski, Jean-Max Duban, Mathieu Khaled, Alexandre Lassalle, Antoine Guillou et Obina Onirimba (leur pivot, blessé depuis deux mois, qui leur a tant manqué).

Une page se tourne, le livre n'est pas terminé.

Dimanche 17 avril 2011
Arènes d'Horsarrieu
Horsarrieu 74 - Limoges CSP 66
(22-10, 22-19, 18-14, 12-23)

Statistiques moyennes de la seconde phase pour les cadets du CSP :
Axel GOUT : 3pts, 1pd, 1int
Valentin BONNAFY : 1pt, 2rbds, éval 4
Martin ONGYAL : 6pts, 7rbds, 1ct, éval 9
Enzo CHAUME : 11pts, 4rbds, 7pd, 3int, éval 17
Bryan COUEGNAS : 11pts, 4rbds, 2pds, 2int, éval 7
Jean-Max DUBAN : 10pts, 4rbds, 1int
Mathieu KHALED : 15pts, 3rbds, 6pds, 2int, éval 11
Camil CZAJKOWSKI : 13pts, 10rbds, 1pd, 1ct, éval 15
Guillaume NICOLI i: 13pts, 4rbds, 1pd, 2ct, éval 15
Alexandre LASSALLE : 4pts, 5rbds, 1pd, éval 8
Antoine GUILLOU : 5pts, 1rb, 1pd, éval 4

L'équipe de Beaublanc.comNDLR : Toute l'équipe de Beaublanc.com tient à remercier Olivier Chaume pour les résumés/photos/vidéos des matches cadets. Nous somme très heureux d'avoir pu apporter un petit peu d'éclairage à cette équipe de jeunes et à la formation au sein de l'Association CSP Limoges, en espérant pouvoir renouveler ce partenariat l'an prochain. Encore bravo aux joueurs qui ont fait une saison formidable et qui nous permettaient d'annoncer une victoire cercliste quasiment tous les weekends.

  • Autour du match
  • Commentaires (3)