Playoffs 2019

Entre le cake et l'andouille

Illustration

Vous ne le savez peut-être pas, mais l'andouille de Charlieu et le cake de Briennon sont deux spécialités roannaises... et peut-être aussi un peu limougeaudes, tout du moins avec cette équipe... on vous laisse faire le parallèle.

L'adversaire

Roanne n'a pas gagné en ProA depuis le 20 décembre 2013 où elle avait vaincu Cholet de 5 petits points. Avec 5 victoires depuis le début de saison, ils ne sont pas au mieux moralement, l'entraîneur Pavicevic est quelque peu compliqué dans son approche basket (sans doute trop européen et pas assez bourrin ProA) mais il a la confiance de ses dirigeants. Il ne faut pas oublier que la saison dernière, ils avaient très mal commencé la saison pour la terminer en playoffs. Mais cette saison le déclic tarde à venir et il serait de bon ton que Limoges en profite.

Meneurs

Yohann Sangaré réalise une saison plus que moyenne au niveau des stats. Ses 5,2pts, 2,5rbds et 2,7pds par match sont dans sa moyenne sur ces trois dernières années. Pourtant ce joueur sait faire beaucoup de choses. Il peut défendre fort, courir et relancer le jeu, mettre des paniers longue distance (30% à 3pts), mais on a l'impression qu'il joue avec le frein à main. Dommage de ne pas se servir de ses qualités parce qu'il pourrait être beaucoup plus prolifique pour son équipe.

Pape Philippe Amagou est soi-disant un poste 2. Pourtant il joue souvent en 1, voire la plupart du temps. C'est un attaquant né, avec des qualités athlétiques énormes. Tout le monde doit se rappeler de ses dunks de folies, malgré sa petite taille (1m85). Il possède une bonne vision du jeu (4,5pds/match), provoque beaucoup de fautes. Par contre il force trop de shoots et quand les coups de sifflets ne sont pas en sa faveur, il s'énerve vite et malheureusement pour son équipe il peut être une source de perte de balle importante.

Arrières/Ailiers

Kim English est un poste 2 de grande taille (1m98). Polyvalent sur le poste 3, il est très adroit à 3pts (40,7%), il aime courir et finir les contre attaques, les shoots en sortie d'écrans. Passez par les Detroit Piston, puis Sienne, ses qualités de joueurs et de coéquipiers ne sont plus à démontrer, il faut lui aussi qu'il se lâche vraiment pour enfin réaliser le match dont il est capable. (enfin si il pouvait le faire après ce week-end ce serait mieux)

William Gradit est en baisse cette saison. Il n'a plus l'impact qu'il avait l'année dernière. Ses pourcentages sont en baisse dans toutes les catégories statistiques. Il s'entête un peu trop à shooter extérieur au lieu de provoquer des fautes. Sa participation au rebond est moindre aussi. Encore un joueur qui semble jouer avec le frein à main.

Damien Inglis sort du centre fédéral ou il était une des pièces maîtresse et fut même un temps convoité par Limoges. Son passage à la ProA est difficile même s'il grappille des minutes et si son physique imposant (2m01) pour un poste 3 l'avantage un peu. Il est venu pour apprendre et emmagasiner de l'expérience, il y arrive, ses 5,8pts et 3,6rbds par match sont corrects pour une première saison.

Zach Morley vient d'arriver. Il a joué 4 matches pour 5pts et 2,8rbds par match. Pour un renfort américain c'est peu, mais comme Roanne est plus une équipe défensive, il n'a pas non plus beaucoup de positions de tir. Il possède un gros CV, il a beaucoup joué en Espagne en seconde division, puis en Ukraine (champion 2011) et en Allemagne en première division.

Intérieurs

JaMychal Green est la pièce maîtresse du jeu intérieur de Roanne. C'est un 4 moderne, il shoote de loin (41,7%), aime le combat intérieur et sait se placer au rebond (6,1 rbds). Pas très adroit aux LF (50%), son manque d'expérience (2ème année pro) est source d'erreurs de jeunesses et de mauvaises décisions. Adrien devra le dominer pour qu'il doute et qu'il ne rentre pas dans le match.

Victor Samnick est blessé, est ce qu'il pourra tenir sa place samedi ? On ne le sait pas pour le moment. Il réalise une saison "normale" au niveau de ses stats. Il vaut 8,7pts et 6,6rbd par match, son expérience doit jouer à plein pour former au mieux Green. Les duels entre eux à l'entraînement doivent être de toute beauté.

Ryan Reid est le seul poste 5 de l'équipe, donc au moins sur ce plan Limoges sera à égalité. Zerbo devra le provoquer et lui faire faire des faute. C'est un 5 de 2m04, "in the paint", la raquette c'est son royaume et comme il n'est pas franchement un bon rebondeur (3,3/match), nos intérieurs devront aller prendre des ballons sur nos tirs.

Dernières confrontations

Limoges 73-59 Roanne (2013, ProA)
Limoges 77-90 Roanne (2013, ProA)
Roanne 67-71 Limoges (2012, ProA)
Limoges 77-94 Roanne (2011, ProA)
Limoges 90-73 Roanne (2011, Coupe de France)
Roanne 78-66 Limoges (2010, ProA)
Roanne 111-104 Limoges (2004, ProA)
Limoges 72-77 Roanne (2003, ProA)
Limoges 77-87 Roanne (2003, ProA)
Roanne 89-83 Limoges (2002, ProA)

La forme des équipes (en ProA)

Limoges D V V D V
Roanne D D D V D

Le duel du match

Je mettrais bien une pièce sur Reid contre Zerbo. Si on domine sur ce poste, le match pourrait tourner à notre avantage. Si on est dominé, cela pourrait être une source de difficulté.

L'analyse

Roanne ne marque en moyenne que 69pts par rencontre quand Limoges en marque 76. Au niveau des rebonds on en prend plus de 4 de plus par match. Si le match s'emballe au niveau du rythme, Limoges devrait passer sans problème, si par contre la rencontre se joue sur attaque placée, là on a intérêt à être adroit de loin ou à être efficace dans la raquette sinon on repartira avec une défaite.

Il faut sécuriser le rebond défensif, relancer au maximum le jeu rapide et le jeu en transition et participer activement au rebond offensif. La clé du match passera par là à coup sur. Enfin on le sait, si les Limougeauds font preuve d'envie, ils sont inarrêtables. Quand ils sont décidés à défendre ils sont capables d'assécher n'importe quelle attaque, quand ils jouent collectivement il peuvent trouver la faille dans n'importe quelle défense. Alors y'a plus qu'à...

  • Autour du match
  • Commentaires (56)