Playoffs 2019

Double sanction pour le CSP

Illustration

Le CSP s'est incliné à la fois en coupe de France et en Eurocup, pour le plus grand plaisir de Jean-Piètre Siutat. Nous ne parlerons pas du score mais juste du respect que nous devons avoir pour les espoirs du CSP qui ont tout donné et se sont battus avec leurs moyens, sans AJ English "blessé" au pied. Quant à Vilnius... Analyse

Avant Match

A 16h45, dans un bar PMU de Limendous (petit village situé entre Tarbes, 40km de Pau, cité de cœur du patron de la FFBB, et Pau, ville de cœur du patron de la LNB), Jean Pierre S. et Alain B. discutent tranquillement devant un verre de Champomy et 13 bâtonnets de poulet qu'Alain B. a ramené d'une soirée dans le nord , nord-est de la France. Le sujet : savoir combien de points se prendra le CSP contre le HTV. Alain B. était admiratif de la façon dont Jean Pierre S. avait utilisé un point de règlement pour saborder à la fois le CSP mais aussi son sport, le basket.
A 17h, à Poitiers, Fred Forte débute un périscope et filme un 32ème de coupe de France de basket, avec une équipe espoirs, qui va attirer plus de 350 personnes en live et encore plus en replay (soit plus que des retransmissions de LNB TV de ProB - et plus que dans la salle poitevine).

QT1

Armé d'un 5 de départ classique composé de Gibson, Hayes, Bouteille, Carter et Jaiteh, le CSP débute ce match sous les meilleurs hospices avec deux banderilles à 3pts conclues par un joli "and one" de Carter. Dès lors, les débats s'équilibrent peu à peu avec des Limougeauds un peu gourmands et des artilleurs lituaniens clairement décisifs (11-12, 4 min).
Puis, la série lituanienne se poursuit avec des paniers associés. La défense se fait plus agressive et Limoges peine à trouver la solution, à l'image d'un Jaiteh qui rate un panier tout fait sous le cercle ou Howard qui se dribble sur le pied en zone offensive juste avant de rater un lay up. A 21-12 après 7 min, Vilnius pousse et provoque les fautes limougeaudes. L'entrée de Jeff Morency donnera un peu d'air mais, privé de Zerbo (béquille à Cholet), le CSP souffrira vraiment sous le cercle sur toute la période qui se termine sur un score 28-19 très inquiétant.
Illustration

À Poitiers, c'est le CSP qui ouvre le score et mène 2-0. Puis, comme c'était prévisible, le HTV fait parler la poudre et la puissance physique de pros contre des espoirs. Malgré tout, ces derniers font honneur au maillot et font tout ce qu'ils peuvent pour ne pas sombrer. Merveille Muninga fait preuve de toute son envie en attaque et arrive à trouver la cible plusieurs fois. Coté HTV, Cowels (oui le même qui nous a mis la misère en pro A) refait un festival. Le CSP est donc déjà mené 13 à 30.
A Limendous, Alain B. et Jean Pierre S. entament leur 2ème tournée de Champomy et de bâtonnets de poulet, sourire aux lèvres.

QT2

On débute le QT2 par deux fautes limougeaudes et un score qui se creuse encore. Les jaunes n'y sont pas et les paniers pleuvent (35-21 après 12 min), ce qui enclenchera un bon temps mort de Kyle Milling car celui-ci amènera un joli 10-0 de de ses joueurs qui les remettra dans la course (35-31, 16 min). Les débats sont bien plus équilibrés même si le Lietuvos Rytas se redonne un peu d'air avant le retour au vestiaire.
Illustration
Les jeunes (oui car English lui a cru qu'il allait jouer contre des poussins) ne lâchent RIEN, ils jouent les yeux dans les yeux avec les pros du HTV. Ils reviennent même à 11 points (31-42) après 17mn de jeu. Prenom et Cowels étant toujours présents, le CSP craque un peu sur la fin et le HTV refait un break : 31 - 52.

A Limendous, Alain B. et Jean Pierre S. entament leur 3ème tournée de Champomy et de bâtonnets de poulet, sourire aux lèvres.

QT3

Le retour sur le parquet débute assez mal avec 2 fautes rapides concédées par Dru Joyce, avant qu'il ne permette à ses coéquipiers de revenir à 5 points.
Illustration
Malgré tous ses efforts, le CSP ne parvient pas à recoller pour de bon et voit même l'écart se recreuser (59-49, 27 min). Les fautes pleuvent sur Limoges comme sur les parapluies de Cherbourg et Vilnius compte 16 points d'avance après 30 min (69-53)
Illustration

La mi temps n'a rien changé à la motivation des espoirs du CSP. Ils s'accrochent, et décompression + temps de jeu donné à 1-2 jeunes côté HTV, couplés à une montée en régime défensive des jeunes, le CSP reste toujours autour des 20 points d'écart (40-63 soit 11 points encaissés en 10mn). Bref, RESPECT (aux espoirs hein, pas à la FFBB).
A Limendous, Alain B. et Jean Pierre S. entament leur 4ème tournée de Champomy et de bâtonnets de poulet, sourire aux lèvres.

QT4

Sincèrement, je me suis endormi sur le décolleté de la pom pom brune. A -18 dès le début du dernier acte, ma motivation décline proportionnellement à la réussite limougeaude. Heureusement, Bouteille me réveille avec 5 points consécutifs.
Illustration
Les joueurs de Milling n'ont pas de solutions offensives et souffrent toujours en défense. Les Lituaniens parviennent à maintenir leur avance d'autant que Limoges finit par s'en remettre aux shoots longue distance, complètement dominé à l'intérieur.
Après 36 minutes, la messe est dite avec 14 points de retard. Limoges ne peut lutter avec un seul meneur (Dru Joyce prend 3 fautes dans le QT3 et sort logiquement) et un seul pivot. Alors, ok, les Limougeauds seront agressifs jusqu'au bout mais cela n'y fera rien. Limoges s'incline à la Siemens Arena sur le score de 92 à 76 (NDLR : le dernier panier annoncé à 3pts a été corrigé à 2pts après la fin du match suite à un arbitrage vidéo). Sale soirée !

Ce QT sera le plus compliqué dans la Vienne, mais la débauche d'énergie au cours des précédents l'explique aisément. Le niveau de chaque joueur n'étant pas homogène (parcours, âges, potentiels différents), les plus gros prospects ont beaucoup joué (plus de 25min pour Bazille, Muninga et Eboh) et la fatigue est là. Qu'importe, on oublie ce QT et le score, anecdotique, ne mérite pas d'être cité ici (on laisse à Jean Piètre Siutat le plaisir d'imprimer la feuille de stats et de l'encadrer en tête de son lit) - quoi qu'au final, les Pros ont bien pris 25 points contre la même équipe.

A Limendous, Alain B. et Jean Pierre S. entament leur 5ème tournée de Champomy et de bâtonnets de poulet, sourire aux lèvres.

On a aimé

- Dru Joyce
- La réussite à 3pts (heureusement !)

A Poitiers :
- Que le HTV accepte au départ de décaler le match, avant que Laurel et Hardy n'interviennent
- Que le PB 86 nous prête sa salle pour le match
- L'envie de ces jeunes et le fait de jouer les yeux dans les yeux contre des pros malgré un déficit physique bien compréhensible. - 11 après 17mn de jeu, respect messieurs !
- Merveille Muninga : il domine en espoir ... et bien, ce soir il a aussi tiré son épingle du jeu en attaque avec de très bons moves)
- Le potentiel de Tim Eboh - et de Bazille, qui a 2 ans de moins que les 2 derniers cités
- Le périscope de Fred Forte

A Limendous,
- Que Alain B. et Jean Pierre S. finissent là où ils devaient être après trop de Champomy et de poulet.

On n'a pas aimé

- Tous les shoots ratés, mais ça devient récurrent
- Les ballons donnés à l'adversaire
- Perdre aussi salement face à la plus mauvais défense de la poule
- L'écart (-16) qui pourrait coûter cher en cas d'égalité au classement

- Encaisser 173 points dans la soirée

A Poitiers :
- Que le basket français soit pris en otage par une seule personne et que le basket devienne aussi peu crédible que le championnat du monde de crachat de noyau de cerises
- Qu'une seule personne puisse bloquer un match pour un délai de 3h, oui 3h, le match du 28 novembre pouvant être à 21h, la fenêtre internationale se refermant le 28 Novembre à 23h59 ! Même la LNB n'aurait peut être pas osé (en fait si, c'est juste qu'elle n'a pas eu la primeur de l'idée)
- SORTIR DE LA COUPE DE FRANCE SANS AVOIR PU LA JOUER (cf les points précédents).
- L'investissement d'A.J. English qui se fout autant des pros que des espoirs !

*Beaublanc.com rappelle que l'abus de Champomy et de bâtonnets de poulet frelaté des landes peut nuire gravement à la santé et à l'objectivité sportive.

  • Autour du match
  • Commentaires (54)