Playoffs 2019

DIAZ "On va développer la marque CSP"

Illustration

Manuel DIAZ nouveau membre de la direction collégiale du Limoges CSP est un personnage atypique dans le monde du basket, d'abord parce qu'il n'en est pas issu mais aussi parce qu'en tant que limougeaud de naissance, il en est fan. Président d'EMAKINA, la boite de marketing (et sponsor short) en charge du volet digital du CSP 3.0, Manuel Diaz a accepté de répondre à nos questions afin que nous le découvrions un peu plus. Entretien.

Beaublanc.com : Manuel DIAZ, est ce qu'on peut vous présenter en parlant d'un serial-entrepreneur dans le domaine du multimédia et des start-ups ?
Je ne suis pas très à l'aise avec le terme "multimédia" qui est un peu vague. Je suis depuis l'âge de 18 ans (ça fait donc 20 ans) dans le secteur du numérique de l'innovation au sens large. EMAKINA, que j'ai fondée avec mon frère en 1997, se développe aujourd'hui à travers l'Europe et nous sommes numéro 1 en communication & transformation digitale pour des entreprises plus traditionnelles qui veulent entrer dans ce domaine.

A ce titre, c'est vous qui êtes derrière l'app du CSP et le volet web du 3.0 avec EMAKINA, nous savons qu'il y a environ 5000 utilisateurs réguliers de cette app, pouvez-vous nous apprendre d'autres choses sur cet outil novateur et peut-être teaser un peu sur de futures fonctionnalités ?
L'app c'est le moyen de propulser le club dans le XXIème siècle et se réinscrire dans la modernité. Le nouveau site est simple sans gros boutons pourris qui vous demandent si vous voulez la version mobile (et qui ne marche pas - on confirme, NDLR), l'app qui marque l'arrivée du club dans notre époque est une V1 : elle propose du contenu exclusif, de la gamification, permet de collecter des points, de s'offrir des cadeaux. Je n'ai pas les chiffres précis sous la main, mais de tête nous en sommes effectivement à 7000 téléchargements et un peu plus de 5000 utilisateurs actifs. Notre but est de développer les infos, les exclus, pour en faire le meilleur compagnon, loin ou au stade, mais avec des services différents en fonction de l'utilisation. Nous voulons proposer aux utilisateurs un contenu différent de la presse, des choses que personne d'autre que le club ne peut donner. Pour les futures fonctionnalités, on réfléchit à ce que l'app soit utile sur place, pour accéder à Beaublanc, pour réaliser des achats...

A l'image du service de restauration à la place lancé par Pau ?
Ça peut être une piste, c'est quelque chose qui existe aux États-Unis, en particulier dans le Football américain dont je suis aussi fan (d'ailleurs je suis très déçu de la défaite des Patriots au Superbowl), mais c'est un sport long où les gens restent assis longtemps dans un stade plus spacieux. Le service à la place y est plus pertinent.

Vous entrez au directoire du CSP, dans une équipe "resserrée" d'anciens sans être spécialement du sérail basket. Comment voyez-vous votre rôle dans cette direction collégiale ?
Je suis conseiller spécial du club (et pas uniquement du Président) en charge des questions stratégiques, communication et innovation. Ne pas être du "milieu" permet un regard neuf et de faire des choses innovantes, pas forcément traditionnelles dans le basket ou en copiant un autre club. Je vais essayer d'amener des réflexes en communication qui sont courants à l'international que j'utilise avec de grandes marques via EMAKINA, et on va développer la marque CSP.
Avec Youri (Verieras NDLR) qui avait la confiance totale de Fred et avec Stéphane qui est un ancien joueur totalement passionné par le club club et qui a un rôle très important avec les partenaires, nous allons bousculer les habitudes.
Mon rôle d'aiguillon dans tout ça sera d'amener du digital et de la vitesse dans un milieu pas habitué. Mandela disait "Je ne perds jamais : soit je gagne, soit j'apprends" ce qui implique que nous nous autorisons l'échec. Le "fail" fait partie du jeu. Je veux positionner Limoges en Europe… pas en France, pas dans le monde mais en Europe !

Quelque part vous avez le même objectif qu'Olivier BOURGAIN, mais lui c'est sur le plan sportif ?
Mais si j'ai accepté ces responsabilités c'est aussi parce que j'ai un coup de foudre pour Olivier... Nous fonctionnons de la même façon...

C'est un scoop ?
(Rires) Je ne lui ai jamais dit ! Mais c'est un vrai coup de foudre professionnel.

Dans le 3.0 le volet communication est aussi important que le volet sportif. Il a été souligné l'importance du développement de la notion de divertissement et de diversification des publics ciblés. Cela effraie quelque peu les supporters "traditionnels" du CSP... Comment pouvez-vous les rassurer par rapport à ce développement qui reposera en grande partie sur votre travail ?
Deux choses : d'abord, le basket est populaire et le fan participe, on n'est pas au tennis ! C'est dans l'ADN du basket. Ce n'est pas sous ma responsabilité que ça va changer. Ce qui fait Limoges et le CSP c'est sa relation à sa salle et ses fans. On va tout faire pour que ça continue et pour que le digital mette encore plus directement en relation les acteurs du public.
Ensuite, inéluctablement, le basket se professionnalise (les exemples récents des partenariats de la LNB avec Amazon & Jeep sur des contrats longs le prouvent). Je discutais récemment à Genève où je travaille avec la FIBA et la FIVB (Fédération internationale de Volley Ball, NDLR), la comm se développe lentement en Europe. Les clubs devront aller chasser des partenaires plus larges. Si Limoges reste Limoges et ne s'intéresse pas à l'international pour aller chercher d'autres ressources, on va galérer… ces démarches passent par la communication pour mieux donner des moyens in fine au sportif.

Un dernier mot, vous avez avoué dans le popu avoir joué au basket plus jeune à Limoges... vos photos trahissent une verticalité contrariée... alors on veut des aveux complets : quel club ? quel poste ? le plus grand fait d'arme ? et surtout... Votre premier souvenir à Beaublanc ?
J'ai joué au basket 10 ans : 7 au CAPO et 3 au CSP. Du haut de mon 1m70 je jouais 5, solide… (rires) non, meneur avec plutôt une bonne adresse à 3pts et j'étais énervant car rapide. Pour ma première à Beaublanc, je ne me rappelle pas de l'âge, mais ma tante, fan du CSP, vit pas loin du Palais des Sports. Elle m'a offert une place, et ensemble on a vu le CSP en vert... J'étais petit, c'est un souvenir familial, la salle me paraissait dix fois plus grande qu'aujourd'hui et découvrir cette ferveur que tu n'imagines pas possible quand tu es un enfant... ça reste un souvenir génial !

Retrouvez ci-dessous une des vidéos produites par Manuel DIAZ sur le CSP 3.0. Vous pouvez également le retrouver sur Twitter où il est (hyper)actif : @manueldiaz

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser des commentaires sur le site.

15 commentaires

avatar

# 15 - tigreville

22/02 - 10h13

Bonjour,
Un joueur américain du PB 86 réalise un docu sur le classico :

http://www.bebasket.fr/championnat-interviews/quand-un-joueur-americain-realise-un-docu-sur-le-clasico---entretien-avec-anthony-goods.html

avatar

# 14 - FF

22/02 - 8h18

Murphy les deux autres clubs"phare" de Limoges que sont l'Ussal et le LFC n' ont visiblement pas développé leur structure, quel est leur avenir ???
Je ne sais pas si tu est bon en math mais voilà une petite équation qui va plaire au profs en vacances (hein Viking ;-) ...)
"pro" sur le terrain + amateurs dans les bureaux = ....
Allez je suis sympa je te donne un indice , ça commence par dépôt et ça fini par bilan !!!
Voilà ce qui a conduit Fred FORTE à reprendre le club en 2004...

Hs (quoique ... ) F. Jouve qui quitte la présidence de Antibes, par sur que le club et le basket Français en tire bénéfice ...

avatar

# 13 - Viking

21/02 - 17h54

#12 : itw à 18h30 sur l'appli pour les abonnés ;)

avatar

# 12 - Pical

21/02 - 16h58

HS mais S. Samuels est à Limoges !

avatar

# 11 - Viking

21/02 - 11h17

#9 : pas sûr que tous les profs soient partis en vacances, on parle de profs et de séjour au ski :)) On a du temps, mais pas de sous pour partir ^^
Bref, plaisanterie mise à part, merci à BB.com pour cet article.
J'aime bien le discours de Manuel Diaz, personne jeune, dynamique, innovante et ambitieuse.
C'est lui, clairement, qui incarne le 3.0.
Maintenant il faut que ça marche et que ça produise des effets concrets, même si tout n'est pas et ne sera pas quantifiable.
Pour répondre à Murphy87, on ne peut évidemment pas s'éviter ce genre de projet(s) et donc de dépense(s). Le sportif "seul" est une utopie d'un autre temps.

avatar

# 10 - DrMahouse

21/02 - 9h44

Article interessant! les profs le liront à leur retour de vacances lol. A propos de vacances les gens de l'appli CSP doivent aussi en prendre car plus de contenu depuis le 16/02 si je ne m'abuse... faites quelque chose monsieur Diaz...

avatar

# 9 - FF

21/02 - 8h25

Beaublanc.com, il ne faut plus sortir d'article pendant les vacances scolaires, il n'y a plus personnes pour commenter ... maintenant je sais que vous n'êtes lu que par des profs et des étudiants ;-)

avatar

# 8 - le_cobra

19/02 - 14h26

Tu m etonnes ... :)

avatar

# 7 - FF

19/02 - 11h06

#5 waouh !!! Arrête, tu es au bord de la surchauffe cérébrale ...

avatar

# 6 - the dude

19/02 - 8h51

@#5: bah pour gagner sur le terrain il faut de bons joueurs, pour avoir de bons joueurs il faut des sous, pour avoir des sous il faut développer le club.
C'est plus clair?

avatar

# 5 - Murphy87

19/02 - 7h22

Développer mais pour quel resultat sur le terrain ???????????????????? le blabla ca suffit !!!!

avatar

# 4 - pilou

18/02 - 12h17

Dans le malheur du Club, c'est une chance d'avoir "récupéré" Manuel Diaz qui est un tout bon, qui aime sa ville de naissance et le CSP... Il fait parti de ceux qui ne lâche rien avec des compétences "limite" hors norme dans son domaine... De l'or en barre pour le CSP...

avatar

# 3 - CSP Club sans pareil

18/02 - 12h04

"Je veux positionner Limoges en Europe...pas en France ni dans le monde...en Europe. "
Ouah! Que ça fait du bien de lire de tels propos ambitieux.
La recherche de partenaires internationaux est indispensable et cela passe par la communication.
Et puis aussi: en gros l'échec fait partie de la démarche et il faut aussi passer par là pour grandir encore mieux.
Merci bb.com pour cet entretien qui nous prouve que le CSP 3.0 est entre de très bonnes mains.

avatar

# 2 - FF

18/02 - 11h58

Très heureux que M. DIAZ est intégré le directoire du club. A mon sens il vaut mieux avoir quelqu'un comme lui qui amène de l'innovation et de la stratégie pour porter les valeurs du csp et attirer des capitaux, qu'un ou des investisseurs qui vous amène un tas de pognon, se servent d'un club pour porter leurs intérêts et dont la vision d'avenir s'arrête au lendemain de la dépense du dernier centime.

avatar

# 1 - jmb

18/02 - 11h47

Bravo pour cet article.
M Diaz à une grande ambition pour le CSP, on ne peut que s'en réjouir.