Playoffs 2019

CSP -Quimper : Un air de déjà vu ?

Pour commencer l'année, le CSP reçoit une équipe de Quimper, lanterne rouge du championnat de pro B. Avec le retour à Beaublanc d'Olivier Cousin, de Mickael Toti et de Daniel Oyono (blessé), il serait bien que le CSP rejoue la partition de Bordeaux pour confirmer le match amical de Clermont.

Illustration

Pour ce premier match de l'année, qui plus est un mardi, la présentation va être courte (les fêtes étant passées par là ...).

Quimper présente 2 américains et un trinitéen. Le premier américain est le vétéran Steve Smith ancienne vedette NBA des Atlanta Hawks …. oui du très lourd !
Non, en fait c'est un homonyme ! Le Steve Smith en question tourne à 15 points en plus de 30 minutes avec un faible pourcentage à 3 points (- de 30%) et aux LF (62%). Du coup, son évaluation s'en ressent (12).

Illustration
Smith à l'entre deux sous les yeux de Strunc et Toto N'Kote

Son compère, Jeffrey Fahnbulleh  tourne à 11 points et 8 rebonds en 24 minutes pour une évaluation de 14.

Le meneur Ian Younger présente les mêmes statistiques à savoir 16 points en plus de 30 minutes pour une évaluation encore plus faible (10).
A l'arrière, le titulaire est le lituanien Marius Runkaukas. Si ce dernier n'a pas un nom en "vicius", il possède l'adresse lituanienne avec 40% à 3 points (plus de 6 tirs tentés par match derrière le cercle) pour 14 points et 12 d'évaluation en plus de 30 minutes.

L'effectif compte aussi Aurélien Toto N'Kote(8 points et 12 d'éval en 28 minutes) plus souvent vu en National qu'en pro B, Nicolas Strunc (3 points et seulement 5 d'évaluation en presque 20 minutes), au club depuis presque 10 ans et donc depuis peu Mickael Toti.

Voilà, les joueurs majeurs sont là, les autres se partageant des miettes et, mea culpa pour ce match, je n'ai pas le temps de détailler tous les joueurs et je pense qu'il est inutile de faire un simple tableau pour tout présenter : vous avez donc droit à une présentation du plus beau de Quimper !

Niveau collectif, quand on a dit que Quimper était dernier du championnat, on a à peu près tout dit.
Dans les 3 derniers dans toutes les catégories (points, évaluation, rebonds, passes), Quimper est par contre dans le top 3 au niveau des balles perdues (14 contre 15,6 au CSP) et 6ème aux interceptions (9,5 contre 9).

Repêché au dernier moment, Quimper souffre et c'est tout à fait normal. Olivier Cousin fait ce qu'il peut avec les moyens du bord mais c'est compliqué. Quimper vient donc à Beaublanc en toute décontraction et c'est souvent là que les joueurs rentrent tout. Au CSP de calmer les ardeurs de Quimper et de les distancer surement pour dérouler un beau basket avec les prochains matchs qui seront de plus en plus durs.

  • Autour du match
  • Commentaires (0)