Playoffs 2019

Coup de froid à Strasbourg -20

Illustration

Pas de défense on avait l'habitude, mais pas d'attaque c'est nouveau... mais TOUT VA BIEN, on n'a BESOIN DE PERSONNE ! Pensez à vous abonner et à bien payer pour les extras dans l'app ou autre... En attendant, poursuivons le masochisme et analysons cette pénible déroute face à la SIG.

Départ raté

On craignait un scénario catastrophe avec 28pts encaissés dès l'entame et heureusement le CSP a retenu la leçon de ses dernières défaites et n'en a encaissé que... 23. Donc un nouveau bilan inquiétant mais que tout le monde avait vu venir dès l'annonce du 5 majeur et le maintien de Perrantes alors qu'il a fait preuve de son manque d'intensité et de gestion pour un rookie européen. Pendant ce temps là, Jo Rousselle continue de ronger son frein puis de rétablir les situations (aussi appelées déficits) crées par l'ami London.

On ne va pas épiloguer sur le pourquoi du comment, Limoges ne défend pas assez dur dès le début, accumule le retard, ajoutons une maladresse en attaque le tableau s'obscurcit encore. Courir après le score étant une constante, ne pas le rattraper est une nouveauté. Alors pas la peine de pointer la faute de l'un ou de l'autre, c'est une défaite collective staff compris. Le coach n'est pas parvenu à piquer les égos et la révolte n'a meêm jamais pointé le bout de son nez. évaluons simplement les dégâts par des constats simples : Traoré s'est baladé alors qu'il était le seul 5 de métier et N'Zeulie qui fait un début de saison pas terrible s'est régalé. Avec une demi équipe (amputée d'Alingué et Fall) Vincent Collet s'est joué du super effectif limougeaud avec une facilité qui confine à l'humiliation.

Un désastre complet

Comme l'a souligné le sélectionneur des bleus juste après le match, à un panier près Limoges n'en mettait même pas 60 (alors qu'habituellement le CSP envoie pas loin de 90pts de moyenne). La débâcle défensive on connaissait mais la gabegie offensive c'est nouveau. Pas de mouvement, une ou deux passes à 7-8m puis rien. Le néant. Peau d'zob. Le CSP capable de jouer à 5 pour trouver le mieux placé a procédé en un contre un sans saveur et à la réussite toute relative.

On a aimé

- Voilà voilà...

On n'a pas aimé

- La défense
- L'attaque
- Les rotations
- Voir Collet tout sourire
- Le tweet lunaire de Verieras après le match... mais où allons-nous ?


Perspectives ?

On va nous accuser de vouloir la destruction du club ou je ne sais quoi... on va simplement prédire une branlée contre Berlin juste après le licenciement de Samuels et une jolie bronca dans Beaublanc si rien ne bouge (ou si personne ne se bouge). Le comptoir des rêves embrumés n'est pas loin d'afficher complet... les désabusés sont de plus en plus nombreux.

  • Autour du match
  • Commentaires (77)