Playoffs 2019

Cedevital de gagner, c'est fait !

Illustration

Dans un match maîtrise de bout en bout, le Limoges CSP a brillamment géré le retour de la compétition reine à Beaublanc en l'emportant facilement sur le score de 71-60 grâce, notamment à un jeu collectif et une solidarité à toute épreuve. Analyse.

Le contexte


On le sait tous: LE grand retour de la Turkish Airlines Euroleague à Limoges, un retour tant attendu par tout un peuple vêtu de jaune pour l'occasion. Ce doux parfum de Coupe d'Europe, Beaublanc tout en jaune, une formation croate redoutée et l'interdiction de perdre pour espérer exister: de nombreux générateurs de pression pour nos 12 limougeauds ce soir.

Il faut l'avouer, et la passion provoque parfois des réactions étonnantes, j'ai eu mon petit frisson et ma petite larme à la présentation des équipes. Une grande première pour moi, limougeaud d'adoption originaire du Pas de Calais, nourri au biberon bière-frites dans les coursives du Stade Félix Bollaert de Lens (au final, je passe une excellente soirée ! Victoire 2-0 à Toulouse) et, par conséquent, amateur de grandes ambiances sportives. Cette ambiance qui m'a séduit dès ma première visite à Beaublanc, il y a dix ans, lors d'un Limoges-Poitiers de NM1 avec Boughedir au Poste 5 et Thévenon à la mène. Ce jour-là, j'ignorais que 10 ans plus tard, quasiment jour pour jour (et très peu de rendez-vous ratés qui doivent se compter sur les doigts d'une main) j'allais DEJA assister à mon premier match d'Euroleague.

Alors oui, ils avaient la pression et l'ont superbement gérée, voyons comment.

Le match



Beau, très beau même, avec des limougeauds concentrés, accrocheurs en défense et au rebond, surmotivés par l'évènement. En effet, la clé annoncée par mon compère technicien Miel19 (The Brain de la bande) était de leur interdire le jeu intérieur, ce qui fut brillamment fait. Les croates n'ont que très rarement obtenu des paniers faciles dans la raquette, se retranchant souvent sur leurs bases arrières, refusant d'aller flirter avec le cercle mis à part sur des pénétrations brillantes de leur meneur Gordic qui m'a impressionné.

De l'autre côté, nous avions un CSP intraitable en défense, même si les joueurs de Repesa ont à plusieurs reprises trouvé un joueur isolé à 3 points, avec 4 contres de qualité dont 1 gigantesque de Southerland sur Zubcic sous le cercle et surtout l'effort de tous dans l'intensité défensive.

Au delà de la défense, le CSP a su également jouer en équipe, cherchant en permanence à trouver le joueur le plus libre, quite à ressortir la balle de la raquette à l'image d'un JP Batista qui a réalisé un vrai bon match (11 pts, 5 rebonds) et qui a souvent cherché les extérieurs. Mais il ne fut pas le seul: l'ensemble des joueurs a apporté son écot. A commencer par Nobel qui a su se mettre au service de l'équipe, oubliant ses défauts et avouant être déçu par son début de saison mais qui va nous revenir fort, très fort s'il maintient l'état d'esprit ce soir. Bien sûr, Adrien est toujours aussi précieux. Ce type a tout pour être le chouchou de Beaublanc, de plus en plus complet, match après match. Je pourrais citer Léo également qui a été l'un des meilleurs limougeauds du soir, dictant le rythme, sidérant de sérénité quelles que soient les circonstances, un grand monsieur.

Après, tous les joueurs ont apporté quelque chose, en attaque comme en défense, cette victoire est collective et c'est ce qu'il faut souligner.

On a aimé


Je l'ai déjà dit: Le collectif. Limoges a gagné car l'équipe a fait preuve d'envie. Des qualités que nous apprécions et encouragerons toujours. L'équipe voulait gagner, ça se voyait, et nombreux sont les observateurs épatés par cette capacité à chercher le joueur le plus démarqué en attaque, ce qui n'était pas évident lors des dernières prestations.

Comment ne pas souligner le public? Un peu timoré voire décevant par séquences. Il ne serait pas surprenant de compter un bon quart de touristes venus se montrer à Beaublanc. Il serait intéressant de faire un sondage sur le pourcentage des spectateurs du soir venus voir jouer le CSP qd il était en Pro B, peut-être dans une prochaine rubrique de Saint Pierre sur France3.fr, l'idée est à creuser. Pourtant, tout ce jaune était joli à voir et parfaitement assorti au parquet, c'est ce qu'il faut retenir.

Les efforts du club pour montrer qu'ici, c'est Limoges et qu'il y règne une atmosphère particulière

On a moins aimé


L'aspect touristique du public mais c'est inévitable.

Le cas Plaisted qui ne joue pas mais on voit vite pourquoi. Où est passé le Trent que l'on voyait si brillant associé à Brockman ? Sincèrement, je pensais et espérais que Dupraz le gardait pour l'Euroleague mais non, il est juste pas dans le coup.

Le scoring de Southerland qui est décevant. Cependant, accordons-lui une belle présence défensive '(2 interceptions, 1 contre), ce qui n'était pas évident pour un joueur venant de NBA.

L'absence de fautes pour stopper les contre attaques adverses. L'Euroleague a ses codes: respectons-les ! Le jeu en contre attaque adverse doit être stoppé, c'est un des gros points à travailler.

Au Bilan


Une belle soirée, pleine de promesses, d'autant que le coach croate a dit que nous étions équivalents à Malaga, pourtant l'un des gros poissons du groupe. Après le match de Tel Aviv, nous avions peur de vraiment être le petit poucet. Ce n'est plus le cas ce soir. Nous avons vu un beau LImoges CSP, perfectible mais efficace et solidaire. Nous avons vu que nos protégés pouvaient lutter à ce niveau. Merci à eux et laissons-les se concentrer sur le match de Lundi face à un Orléans qui n'aura pas le jeu posé des croates et qui voudra faire briller son petit lutin scoreur que nous connaissons bien...

  • Autour du match
  • Commentaires (59)