Présaison CSP 2018/19

Victoire sans saveur face à un Cholet sans talent

Illustration
Alors que tout Beaublanc attendait une réaction suite au naufrage de Jeudi, nous avons eu droit à une démonstration de la crise qui couve peu à peu dans le vestiaire limougeaud. Non sans mal et en tout cas sans contact, Limoges bat le CB sur le score de 80 à 55. Analyse.

Le match: Un show laid

"Oh mon Dieu Marie Joseph" aurait dit ma tante Yvonne, quelle soupe ! Une catastrophe, avec des tirs ratés en veux-tu en voilà, des pertes de balles face à des choletais proches du néant. Bref, un bon gros match bien pourri.

A 7, les choletais auront tenu 15 minutes au prix d'efforts défensifs considérables avant de craquer les joues roses et la peau perlant de sueur face au rouleau plus de PQ que compresseur limougeaud qui creusera un écart de 12 unités à la mi-temps, non sans mal.

La seconde mi-temps est anecdotique, soporifique avec un CB extrêmement maladroit (perdant Hugues touché gravement à une cheville) d'un côté et un CSP toujours à côté de ses basques.

On a aimé

Il ne faut pas rompre avec les traditions et nous avons aimé le 3pts de Gatens à la 34ème minute.

la tentative de Dunk (ratée) de Culpepper lancé par Léo en transition qui aurait pu être l'un des paniers de l'année s'il était rentré. Malheureusement, il semble s'être fait mal au doigt sur l'action mais quelle tentative et quelle détente !

On n'a pas aimé

Les titres des différents médias sur cette victoire. "Limoges se rassure" par-ci, "Limoges réagit bien" par là ou encore le fabuleux" Limoges cartonne" de sports.fr. Non mais sans déconner, on a vu le même match ? C'était triste à mourir et nous avons eu la chance de ne tomber que sur Cholet ce soir sans quoi, nous prenions très cher ! 13 balles perdues !

Le tour d'honneur, était-il vraiment nécessaire ? Je ne sais pas qui leur a demandé de le faire mais à voir les traits tirés des joueurs, même eux savaient que c'était inapproprié.

Quelqu'un peut nous expliquer la nouvelle mimique de NBC sur chacun de ses paniers ?

Le très mauvais match de Fréjus Zerbo et pourtant ce n'est pas un secret que nous aimons beaucoup Fréjus, mais ce soir... Lalalalallalaa. Combien de caviars de Léo a-t-il gâché avec ses mains de beurre ? A la place de Léo, nous serions tous contrariés.

La blague du 4 désormais plus fantôme mais rebelle qui veut signer mais ne monte pas dans l'avion, sans parler de celui qui ne veut pas signer. A ce propos, ce soir, c'est Halloween et pour Halloween, on se déguise. Jouons donc à un jeu et déguisons Fred Forte en... Jean Claude Duss avec un D comme Duss.

Fred Forte, le Jean Claude Duss du recrutement au poste 4

Illustration
Attention, ceci est à prendre avec humour !

Une fois n'est pas coutume : le coaching. Quand le match est plié à +20, pourquoi ne pas faire jouer davantage Wojcie et les espoirs pour soulager les autres ?

En conclusion

Il était impératif de gagner, ils l'ont fait, c'est un moindre mal, perdre aurait été catastrophique. Ils devaient se rassurer, à entendre les discours d'après-match c'est fait aussi bien que nous ayons des doutes. Ils devaient nous rassurer. Sur ce coup-là, c'est pas gagné. Enfin, ils devaient se faire pardonner la déroute de Jeudi... Désolé mais là, il faudra repasser !

Le gros soucis est que face à une aussi faible équipe que le CB observé ce soir, nous attendions davantage qu'une victoire. Nous voulions une démonstration avec du jeu léché, fluide... On voulait voir un collectif sûr de lui, appliqué, intraitable, inébranlable. Ce fut loin d'être le cas. Ce CSP est crispé, tendu. Cela se lit sur les visages. Alors beaucoup penseront que nous faisons la fine bouche, que Limoges a gagné de 25 points avec une éval collective de 100 à 45. C'est vrai que sur le papier, c'est pas mal mais le papier reste le papier, la vérité du parquet est tout autre, hélas. Nous sommes en droit de craindre le déplacement au Pirée. A eux de nous rassurer !

  • Autour du match
  • Commentaires (84)