Un CSP sur courant alternatif cède face à Oldenburg

On y a cru en fin de première mi-temps, mais le CSP éblouissant aperçu au QT2 a disparu 87-78 aussi rapidement qu'il était apparu. Mais ce feu de paille n'aura fait illusion que le temps de boire une bière à la mi-temps. Analyse rapide.

1ere Mi-temps :

Après une remise en rythme poussive en début de match, Limoges a passé la seconde devant un Oldenburg médusé. Propulsé par ses recrues incroyables McDaniels, McGatens et McPayne le CSP a défendu le fer, partagé le ballon en attaque trouvé de l'adresse et même produit du spectacle. Attention au réveil des allemands après la pause mais quelle entame de 2016 !


2eme Mi-temps :

On avait prévenu : attention au réveil des allemands... et le cSP paye cash son retour des vestiaires "soft". 27-12 et tout est à refaire !
QT4 - Oldenburg joue proprement et le CSP explose, sans le collectif qui avait ébloui au QT2, Limoges retombe dans ses travers s'appuyant sur des individualités qui forcent. Philippe Hervé lance Bo McCalebb dans la bataille mais l'arrière star n'aura pas suffi pour remonter la dizaine de points de retard accumulée sur les 10 dernières minutes.

Pas grand chose à garder mis à part le 2e quart-temps qui semble là pour mieux nous montrer ce que nous ratons. La somme des talents est réelle et quand ils sont au diapason elle fait merveille. Dès qu'un (ou plusieurs) décident de lever le pied ou de la jouer solo, le collectif déchante et l'équipe sombre.

  • Autour du match
  • Commentaires (96)