Présaison CSP 2018/19

Qui sont nos adversaires ? Boulazac

Depuis son passage en N1, Limoges a eu l'occasion de côtoyer bon nombre d'équipes qu'elle n'avait pas l'habitude de croiser dans l'élite. Parmi celles-là, il en est une qui par sa situation géographique, s'est posé comme un client idéal pour un derby comme on les aime. Avec l'échange de joueurs auquel se sont livrées les deux équipes à l'intersaison, la confrontation n'aura que plus de saveur demain quand Beaublanc accueillera le Boulazac Basket Dordogne.

Illustration


Espérons avant toutes choses que les supporters Limougeauds feront le déplacement pour soutenir leur équipe (après la séance de léthargie collective de samedi dernier), sans quoi la bataille des tribunes tournera à n'en pas douter à l'avantage des visiteurs, qui ont semble-t-il prévu de faire le déplacement en masse. Ils devraient avoir le plaisir de voir évoluer leur ancienne perle dominicaine, Ivan Almonte qui contrairement à la rumeur devrait bel et bien tenir sa place samedi (mais dans quel état ?). Les limougeauds auront quant à eux le plaisir de retrouver leur ex-pitbull, Jacques Wampfler, parti cet été dynamiser la défense périgourdine.

Si l'attaque Limougeaude aura fort à faire pour contourner Jacques, la défense pourra concentrer ses efforts sur 3 joueurs en particulier : l'arrière anglais Jermayne Forbes (16,4pts, 14,3 d'éval), le pivot US Kelvin Howell (15pts, 5,4rbds, 16,3 d'éval), et son compatriote ailier « Zo » Richmond (9,7pts). En dehors de ces hommes, l'attaque des périgourdins n'est pas un modèle du genre, avec une moyenne de 73,2pts marqués (contre 77,5 pour le csp) et une adresse très aléatoire (48,2% à 2pts - derniers - et 32,9% à 3pts contre 49% et 37,3% pour les locaux). Nos visiteurs peuvent même s'enorgueillir d'avoir une circulation de balle encore plus déplorable que celle de Limoges, avec 10,5 passes décisives par match (dernier de la division également) contre 15,1 pour Limoges.

La défense des visiteurs est plus en place, encaissant 3 pts de moins que Limoges par match (73,5 contre 76,4). Les intérieurs vont pourtant chercher moins de rebonds que Limoges (29,8 contre 32,2). Les visiteurs volent un peu plus de ballons que Limoges, sans que les stats soient trop disproportionnées dans ce domaine (9,5 contre 8,7).

Bref, sur le papier, Limoges domine les stats dans la plupart des catégories. On ne parlera pas d'effectifs ou de budget (évitons les sujets qui fâchent). Et pourtant... pourtant, Boulazac est devant Limoges au classement (4° avec 6V-4D, Limoges est 12° avec 5V-5D). Pourtant, et contrairement à Limoges, Boulazac a battu Besançon ; contrairement à Limoges, Boulazac a battu Brest, dans le Finistère qui plus est. Et enfin, Boulazac a battu Poitiers la semaine dernière, soit tout simplement le (surprenant) leader du championnat.
Cette petite équipe viendra donc demain en pleine confiance (série de 4 victoires pour une défaite en cours) défier un csp en plein doute (doux euphémisme) après une victoire sans convaincre face au Portel.
Portée par ces supporters qui croient béatement qu'un jour la rivalité Limoges-Boulazac atteindra le niveau d'un Limoges-Pau, cette petite équipe à l'ambition de devenir un grand du sud-ouest pourrait bien venir créer des soucis à Limoges.
Boulazac, ça ne fait certes pas rêver, mais ça joue, et même plutôt pas mal...
Gare donc à la déconvenue qui fait mal ! Avec sa galerie de CV occupant autant de place à l'infirmerie que dans le vestiaire, Limoges aura bien besoin d'un 6° homme, son 6° homme devenu si aphasique ces derniers temps, pour faire taire les ambitions d'un modeste bourg de Dordogne, et ramener à la raison cette grenouille qui se veut plus grosse que le beuf Limousin (article du journal Sud-Ouest - journal local de Périgueux - relayé sur le site de Poitiers).

  • Autour du match
  • Commentaires (1)