Présaison CSP 2018/19

Moerman : "Toute la France va nous regarder"

Illustration

Adrien Moerman a accordé une interview pour le site euroleague.net dont nous vous proposons une traduction. Content de retrouver l'Euroleague, il revient sur le premier match de poule à Tel Aviv. Bien conscient de l'importance du match qui attend les Limougeauds à Beaublanc, vendredi face à Zagreb, il compte sur l'effectif pléthorique du CSP pour relever ce défi.

Article original (en anglais) à lire sur euroleague.net

"Je dois avouer que c'est très excitant de faire partie de cette aventure. Je suis de retour en Euroleague, comme Limoges pour la première fois depuis 1998. C'est bien pour le club et pour nous, les joueurs. Limoges a gagné l'Euroleague en 1993 et nos supporters, la ville et l'équipe sont prêts pour le challenge, surtout après avoir gagné le Championnat de France. Ce sont des bons moments pour le club, ce retour en Euroleague en est la preuve. Nos supporters sont vraiment heureux, aussi parce que le basket français est mis en avant. C'est bien pour le basket français. Notre équipe nationale a remporté l'EuroBasket 2013 et une médaille de bronze à la Coupe du Monde cet été, Limoges est de retour en Euroleague avec le Top16 pour ambition et une équipe prête à affronter ce défi.

Limoges, c'est une équipe historique !

Je suis content de jouer pour Limoges. C'est une ville de basket, c'est le sport n°1 ici. Quand tu joues à domicile, les supporters mettent une belle ambiance, c'est super. On a 6000 personnes derrière nous et c'est excitant de jouer pour eux. C'est une équipe historique, aussi, la seule en France à avoir gagné l'Euroleague, sans parler des quatre autres titres européens. Il y a une vraie histoire et ça amène un peu de pression, mais c'est de la bonne pression, quand tu sais que tu joues pour un grand club.

Limoges est une ville calme et c'est facile de se concentrer sur le basket. Tout le monde aime ce sport et ça rend les choses plus faciles. Quand j'ai quitté Bilbao, ma priorité était de jouer ici. Je connaissais le club, son histoire, ses supporters. Je savais que quand je reviendrais en France, je jouerais pour Limoges.

Le Maccabi ? Des expériences comme ça te rendent toujours plus fort...

On a joué notre premier match contre le Maccabi, à la Nokia Arena de Tel Aviv. C'est un bel endroit pour jouer au basket. 11000 personnes derrière leur équipe, dans cette Arena qui est super... c'est la première fois que je jouais là-bas. C'était une bonne expérience, dont je me souviendrai. D'autres joueurs étaient là pour la première fois, contre le Champion d'Europe. C'était très particulier pour nous et des expériences comme ça te rendent toujours plus fort. Le Maccabi a de sacrés supporters, la Nokia Arena était pleine ! On a fait une bonne entame, mais ça n'a pas suffit pour gagner le match.

Maintenant, il est temps de recevoir le Cedevita Zagreb. Les gens attendent ce match depuis longtemps ! Ca va se jouer à guichets fermés, c'est complet depuis la semaine dernière ! Ça va être super pour nous, d'avoir 6000 personnes prêtes à nous tirer vers le haut. On a besoin de gagner, la défaite contre le Maccabi nous oblige à faire un résultat. Une victoire nous donnerait la confiance dont on a besoin pour aller plus loin. Il faut remporter ce match pour espérer accéder au Top 16.

Notre objectif est le Top 16, et le club a fait un gros effort pour recruter de très bons joueurs - Leo Westermann, Ramel Curry, Jamar Smith, JP Batista et maintenant James Southerland. Tout le monde comprend que ces joueurs expérimentés nous aideront à atteindre notre but. Même s'il est jeune, Westermann a aussi de l'expérience. Southerland est un bon joueur. Il vient d'arriver dans l'équipe et a encore besoin d'être intégré. Ca n'est pas facile de jouer à la fois ProA et Euroleague, donc avoir une rotation supplémentaire nous permettra d'apporter plus d'intensité dans les 2 compétitions.

En Euroleague, il faut être un peu plus malin

Je n'ai pas joué l'Euroleague depuis 2012. Je l'ai déjà disputée avec Orléans et Nancy. C'est super d'y revenir, tout le monde en France sait que c'est le meilleur niveau auquel on peut évoluer, contre les meilleures équipes européennes. C'est très important pour moi. J'adore jouer à ce niveau. La ProA est plus athlétique, mais en Euroleague c'est différent : les joueurs ont plus d'expérience et il faut être un peu plus malin. J'adore cette compétition !

Toute la France va nous regarder cette semaine, c'est stimulant. On a besoin de gagner ce match, comme toujours à la maison. On sait que notre groupe est composé d'équipes très fortes comme le CSKA Moscou et le Maccabi, donc chaque match sera difficile, et chaque victoire précieuse. Pour l'instant on doit se concentrer sur Zagreb et on n'a que ça en tête aujourd'hui.

A la prochaine, j'espère avec de bonnes nouvelles ! Allez Limoges !"

  • Autour du match
  • Commentaires (18)