Présaison CSP 2018/19

Limoges rend Valence incré-Dule !

Illustration

C'est pas un choc psychologique, c'est un séisme cérébral ! L'arrivée de Dusko Vujosevic a transfiguré la bourgade haut-viennoise, pour lui redonner en quelques jours son statut de ville majeure du basket européen. Retour sur le 2ème exploit limougeaud de la semaine face aux ex-invincibles.

Le match : 82-67

(ah oui, 15 points quand même !)


À l'instar de notre équipe, faisons simple : dans un match que les bookmakers voyaient volontiers glisser dans l'escarcelle valencienne, le CSP a totalement déjoué les plans de Pedro Martinez.

Si la réussite n'a pas été à la hauteur de celle du match aller, les Limougeauds se sont cette fois appuyés sur une énergie de tous les instants pour user les Espagnols. L'intensité déployée, en attaque comme en défense, a eu raison de la lucidité d'hommes supposés forts comme Dubljevic ou Vives - aperçus, selon plusieurs témoins, errant à des kilomètres de leur meilleur niveau à cause d'une défense intraitable.

Mais ne nous trompons pas : il y a une semaine, moult observateurs mettaient la victoire limougeaude sur le dos du Valence-Barça en préparation, l'effet de surprise, l'adresse exceptionnelle...
Cette fois, le CSP a confirmé avec brio qu'il voulait s'imposer comme le patron de son groupe d'Eurocup. Mieux, il se relance complètement dans la course à la qualification au prochain tour et - même à distance - envoie un message fort à la ProA.

On a aimé

- Le bilan de Valence cette saison : 29 victoires et puis... 2 matchs contre Limoges ;-) L'effet Diot ?

- Le pari honoré par David Cozette en avant-match ! Et oui, imprévisible ce CSP... C'est bon à savoir quand on se lance dans des paris !

- Pour évoquer les joueurs (oui, quand même, accessoirement !! ^^), on apprécie ce petit goût qui n'existe que parce que chacun a mis son grain de sel dans la victoire.
6 joueurs au-delà des 11 d'éval, aucun au-delà des 30min, une marque hyper équilibrée, 21 passes décisives pour 12 pertes de balle... cette performance fait partie de celles qui nous empêchent de ressortir un joueur du lot.
Westermann, NBC, Daniels, Payne, Camara... tous ces gars semblent revivre et se faire ENFIN plaisir à jouer ensemble.

En tout cas, Beaublanc est redevenu Beaublanc, les maillots doivent de nouveau sentir la sueur, tout le monde prend du plaisir, et c'est le basket qu'on aime à Limoges.
Qu'est ce qu'on pourrait espérer de mieux ? Que la saison commence en septembre ? Ah, ben oui... ça reste vrai et ça fera partie du bilan. Mais ce soir, une nouvelle saison est bel et bien lancée, et on se contente de savourer !
La route est encore longue, ça n'est que le début et il faudra être forts pour atteindre de nouveaux objectifs, sur notre territoire comme en dehors de nos frontières.

Pour conclure...

Une pensée émue pour l'ami Antoine qui diot doit décidément aimer Beaublanc, à force de partager avec nous les meilleurs moments de la saison.

Allez, on se quitte avec la déclaration maladroite d'Ali Traore en fin de match :

"Le coach il a un regard flippant, alors on est tout le temps à fond !"

Cher Ali, quand on porte le maillot du Limoges CSP, on n'a pas besoin d'une intervention serbo-oculaire pour se mettre la misère sur le terrain. On signe ici POUR vomir ses tripes (et en manger à la frairie des petits ventres, mais c'est une autre histoire) et POUR se donner à 200% de septembre à juin. Tu n'es plus à Strasbourg, Ali. Et quand on compte le le nombre de points pris sur tes oublis défensifs, on mettrait bien quelques yeux supplémentaires sur le front du coach. Beaublanc sait pardonner, tu sais ce qu'il te reste à faire...

Za Duleta !

Illustration
Pour ceux qui sont d'ores et déjà fans de (la future légende ?) Dusko Vujosevic, retrouvez dans notre boutique les nouveaux tshirts du PARTIZAN LIMOŽ́ !!

EXCLU : Frais de port offerts à partir de 2 articles du 29 janvier au 3 février avec le code 2LOVE

  • Autour du match
  • Commentaires (72)