Présaison CSP 2018/19

Limoges du tonnerre de Brest !

Illustration

Loin de ses standards défensifs, le Limoges CSP s'impose 99-91 à Brest et confirme ainsi son embellie depuis les arrivées combinées de Braswell et Weis. Le meneur a ce soir été moins scoreur avec 11 unités mais plus altruiste avec un joli paquet de 7 dimes. Mais le héros ce soir était le SUPER HEROS limougeaud : j'ai nommé SUPA'MOMO qui semble relever la tête : 30pts, 5rbds, 6pds et 1ct pour un hallucinant 36 D'EVAL !!!. Les John's sortent à 18 d'éval chacun et Raphaël Desroses pose un joli 20 d'éval avec 15, 3 et 2. Dans l'ensemble, le résultat surprenant tant Hugues Occansey connaissait son adversaire, à croire qu'il a trop capitalisé sur le manque de confiance de Mohammed qui a tout bonnement déglingué à lui tout seul le truc qui servait de défense bretonne ce soir.

Limoges entame la rencontre avec un cinq désormais classique : Braswell, Souchu, Mohammed et les deux John. Les deux équipes rentrent bille en tête dans la rencontre, et le jeu est bien réparti ; l'ensemble du cinq de départ a ainsi alimenté la marque après quatre minutes. Chez les Brestois, la dynamique est identique, et la rencontre s'équilibre très bien (13-11). Après avoir bien jaugé son adversaire, Limoges frappe. Lourdement, sèchement, sans prévenir, juste ce qu'il faut pour faire mal. Mohammed (déjà 13 points après 10 minutes) et Desroses mènent l'attaque, Weis la défense, et c'est un cinglant 23-0 que les Brestois encaissent sans broncher, à cheval sur les deux premières périodes (13-34. 14°min). Les spectateurs Brestois ont alors du voir en Vucurovic un homme providentiel, lui qui arrêta enfin cette terrible série par une action à 4 points. Cette action réveille ses équipiers, qui reprennent un peu du poil de la bête. Avec une belle réussite, les Brestois reviennent tant bien que mal dans la rencontre, point par point. Peu de déchets, et ils reviennent à 10 points après 20 minutes. MT : 36-46.

Si Grays était le Brestois en forme sur la première mi-temps, c'est Cissé qui prend le relais au retour des vestiaires. Limoges doit avoir recours à tous ses extérieurs pour contenir l'intérieur Malien. Mais avec application, Salmon et les siens tiennent leurs homologues en respect, et point après point, se redonnent progressivement un confortable matelas à 10 minutes du terme. QT3 : 55-72.

Desroses fournit quelques beaux efforts, mais rapidement le jeu Limougeaud commence à se déliter, et c'est Les Brestois qui donnent le rythme. Après avoir été menés 58-80 à la 32° min, Charles prend feu et marque cinq fois en franchement pas longtemps ! 4 minutes plus tard, la situation est d'un coup beaucoup moins bien engagée pour des Limougeauds à la peine (78-84, 36°min). Les money-time men prennent alors la rencontre en main. Les John et Braswell donnent le ton et stabilisent une avance Limougeaude autour des 10 points d'avance. Mohammed clot la marque sur son trentième point personnel, et Limoges l'emporte 91-99.

91 points encaissés, c'est quand même pas mal pour la 2° défense du championnat. Et les 55 points encaissés sur la seule deuxième mi-temps font même carrément désordre, même s'ils s'expliquent aussi par la main très très chaude de Charles en fin de rencontre, et au très bon match de Grays (25 points, 7 passes, 32 d'éval). Côté Limougeaud, Le début de saison très difficile de Mohammed ne restera vraiment qu'un mauvais souvenir. C'est bien simple, jamais encore il n'avait atteint son monstrueux 36 d'éval. Il pèse évidemment d'un poids énorme sur cette rencontre, ainsi que (dans une mesure légèrement moindre) Desroses (15 points, 20 d'éval), les deux John à 18 d'évaluation, et braswell à 11 points 7 passes. Au niveau statistique, Limoges a de toutes façons dominé les débats dans tous les compartiments, avec en particulier 28 passes décisives qui reflètent bien le jeu très collectif que limoges a proposé ce soir. Prochain match samedi prochain à Beaublanc face à Fos, match en apparence facile où tout faux-pas sera d'autant plus inadmissible !

  • Autour du match
  • Commentaires (10)