Présaison CSP 2018/19

Le CSP reçoit Dijon pour rejoindre la 1ère place

Illustration


Malgré la défaite vendredi soir en Euroleague, et le fait que Dijon arrive en leader à Beaublanc, Limoges part néanmoins favori de ce match, d'une courte tête certes, mais l'intensité déployée face à l'EFES fait que ce CSP là nous a laissé confiant depuis vendredi soir. Culpepper va découvrir la Pro A, enfin, et son potentiel aperçu en Euroleague ne demande qu'à éclater. Dessous, les intérieurs malmenés ou pas dans le coup voudront se racheter face à une opposition nettement moins féroce. Présentation du Dijon new look du GM Jean Louis Borg et du coach Laurent Legname.

JDA Dijon

Illustration

Les forces en présence

Les meneurs

David Holston est un petit meneur de poche (1m73) comme Dijon les aime. Sur 3 matchs il est à 6/10 aux tirs longues distances, 9/15 à 2pts et 5/5 aux LF. Conclusion, il est super adroit et ne tire que quand il est certain de le mettre. Il fait 4pds par match ce qui en fait un passeur plus que correct. Son point faible reste sa taille sur les post up et les balles perdues. Mais attention quand même à ne pas le laisser driver son équipe à son rythme, c'est le type de joueur que l'on ne voit pas trop mais qui est capable de faire très mal.

Axel Julien est un jeune poste 1, et même s'il est né à St Tropez, il n'est pas en vacances. Il a toujours connu le HTV et Legname avant de signer à Dijon où il a suivi son mentor. Il a un peu de mal à se mettre au niveau de la Pro A, surtout sur le rythme et son adresse s'en ressent. Bon défenseur, il ne lâche jamais rien.

Les extérieurs :

Ryan Brooks est un poste 2 qui ne force rien, il est formaté pour le jeu européen et la Pro A. Physique, il aime courir et le catch and shoot. La défense n'est pas vraiment son truc, il participe très peu au rebond. Il va très vite vers l'avant. Pour le moment il ne tire que très peu à 3pts avec une réussite de 33%.

C.J. Williams est un attaquant de très haut niveau. C'est l'arme offensive principale de Dijon, il a été signé pour débloquer les situation difficiles. Il aime toutes les situations offensives, les contre attaques, les tirs au buzzer, les pénétrations et les post up. Complet offensivement, il l'est beaucoup moins défensivement. Il participe mais ne fait pas beaucoup d'effort. NBC devra l'attaquer en permanence pour le sortir de son match.

Marc Judith voulait plus de responsabilité qu'à Nanterre. Il voulait être plus leader. Et apparemment il a trouvé le club qui va lui donner ce qu'il voulait. On connait tous sa faculté à défendre très fort, être un vrai contre attaquant et surtout un gagneur. Depuis le début de la saison il est très adroit, même de loin, ce qui est assez nouveau.

Les intérieurs :

Myles Hesson est un poste 4 qui aime s'écarter. L'anglais arrive d'Allemagne, il a mal commencé la saison au niveau de l'adresse, il est presque catastrophique. Il est d'ailleurs un peu sous pression. Il fait des efforts sur le plan défensif et se bat au rebond pour apporter à son équipe.

Kevin Dinal est la révélation de la Pro B de la saison dernière. Il tournait à 10pts et 8rbds par match à Souffelweyersheim. Il est en train de s'adapter au niveau, il n'est pas encore aussi rentable qu'en Pro B mais il va progresser parce que c'est un potentiel intéressant.

Jacques Alingue est un bon présage. Il est passé de la NM3 à la Pro A en 8 ans. C'est un guerrier qui peut jouer 4 ou 5. Ne lui demandez pas de shooter de loin, par contre dans la peinture il est d'une efficacité remarquable (16/18 en 3 matchs). Rebondeur plus que satisfaisant, il apporte toute sa volonté des 2 côtés du terrain.

Tyler Cain est un poste 5 très puissant, pas très grand (2m03), il est surtout très fort dos au panier. Il aime le combat, se frotter aux gros adverses. Il a sauvé Pau de la descente la saison dernière, il aime les responsabilités, la pression ne lui fait pas peur. Il est capable dans un grand soir de mettre 30pts sans forcer un tir.

Le duel

NBC vs Williams : l'ailier de la JDA est clairement la menace offensive numéro 1 de nos adversaires du soir. Et si jamais NBC n'arrive pas à le contenir, Philippe Hervé pourra toujours lancer Payne aux basques du Dijonnais. En attaque, NBC aura beaucoup plus d'opportunités que vendredi, même s'il a bien tiré son épingle du jeu.
Pour une fois dans la raquette on devrait être au moins aussi fort voire meilleur que nos adversaires. On a vu que Traoré, quand il le voulait bien, pouvait faire mal en défense... Quant à Zerbo et Daniels ils auront une revanche à prendre par rapport à leurs performances de vendredi.
A la mène ça risque de faire des étincelles aussi, entre deux micro meneurs, Culpepper et Holston. Mais ce dernier devrait se sentir seul bien vite, puisque quand notre lutin sortira, PH pourra envoyer un Westermann beaucoup plus grand et très performant en ce moment, ou un Heiko en mode Euroleague Ja!

La forme des équipes

Dijon se présente en leader invaincu à Beaublanc, après 2 victoires faciles face à Orléans et face au Havre, et une victoire plus compliquée à Rouen. Limoges présente un bilan de 2V-1D et reste sur une belle victoire à l'extérieur dans la salle du Mans.

Les dernières confrontations

Dijon - Limoges 63-76 (Pro A 2014/2015 retour)
Limoges - Dijon 78-67 (Pro A 2014/2015 aller)
Limoges - Dijon 80-64 (Pro A 2013/2014 demi finale M5)
Dijon - Limoges 79-73 (Pro A 2013/2014 demi finale M4)
Dijon - Limoges 60-63 (Pro A 2013/2014 demi finale M3)

Analyse

Limoges devra appuyer là où ça fait mal, en essayant d'écarter au max la défense de Dijon par des extérieurs performants, afin de mettre nos intérieurs (en demi teinte depuis le début de saison), dans des conditions optimales pour enfoncer Cain et compagnie. L'enjeu ne sera pas autre chose que la première place, à égalité avec la JDA, qui devrait rester leader néanmoins au point average, à moins d'un gros éclat infligé par Limoges.

  • Autour du match
  • Commentaires (26)