Présaison CSP 2018/19

Large victoire sur St Quentin

Réduits, les joueurs du SQBB n'ont pu lutter face à un effectif limougeaud "au complet" si l'on considère Humbert et Oleksiak (pigistes de Passave et Harrington) comme membres à part entière de l'équipe.

Illustration


Une cinquantaine de supporters picards ont fait le déplacement pour supporter leur équipe et l'aider à surmonter ses faiblesses dues aux nombreuses blessures. Bruyants dès la présentation des équipes, ils ont soutenu les leurs jusqu'au bout et ont fait preuve d'un fair play exemplaire à la fin du match en applaudissant la victoire limougeaude. Un grand bravo à eux pour cela et pour avoir fait autant d'heures de car.

La cible du collectif limougeaud était clairement Shaun Fein ( seulement 7 points en 40 minutes, 5 rebonds, 3 interceptions et 4 passes décisives pour une éval de 3), auteur d'un match dantesque le samedi précédent avec 31 points marqués et Beaublanc l'a bien compris en le sifflant lors de la présentation des équipes. Branko Sindjelic a, quant à lui, été applaudi chaleureusement comme cela avait été le cas la saison dernière.

Les 2 cinq majeurs étaient les suivants: Mouillard, Tensorer, Mohammed, Humbert et Emerson contre Morlende, Fein, Chigard, Horace et Sindjelic.

Illustration


Le match débute sur une grosse défense individuelle des limougeauds avec un impitoyable Tensorer au marquage de Fein complètement isolé du reste de son équipe. Dès le début du match, le ballon semble glisser des "mains de beurre" de Humbert qui perd 2 balles dès la première minute de jeu. Très vite, Monsieur CLUZEL sifflera de nombreuses fautes offensives limougeaudes plus ou moins justifiées, s'attirant les "légères" foudres d'un Beaublanc bien dégarni (sûrement à cause du match de l'équipe de France de foot en Roumanie). Ainsi, Daniel Oyono finira ce premier QT avec déjà 3 fautes à son actif. Même s'ils ne paraissent pas très dangereux, les joueurs picards se montrent vaillants et volontaires en luttant sur tous les ballons, n'offrant ainsi que très peu de solutions offensives à Mohammed et ses coéquipiers. Le jeu n'est, de ce fait, pas très beau et la balle roule (trop) souvent à terre. Sur la dernière possession de ce premier acte, les arbitres sifflent une faute défensive à Emerson (meilleure éval limougeaude: 17) qui joue le jeu en sautant sur une attaque et retombe sur son adversaire qui, pour sa part était resté les deux pieds bien collés dans la raquette et ceci pendant bien plus que 3 secondes... Néanmoins, aucune équipe ne prend l'ascendant sur ce premier quart qui se terminera sur le score de 18-17

Le QT2 commencera avec Renaux au marquage de Fein qui ne sortira pas du terrain. La paire arbitrale poursuit ses coups de sifflets contre les limougeauds et notre secteur intérieur compte déjà 8 fautes après seulement 12 minutes de jeu. Mohammed tente des tirs longues distances et trouve la mire à plusieurs reprises (il finira avec un très beau 5/8 à cet exercice) mais peine à défendre sur Fein qui a davantage d'espace qu'avec Tensorer. Olivier Cousin prend alors un temps mort alors que le SQBB mène 24-26 (16ème minute). Lors du retour sur le parquet, Chigard se prendra une anti-sportive pour une faute sur Salmon et donnera au CSp l'occasion de reprendre l'avantage, ce dont ne se priveront pas les locaux: 32-28 (17ème). Le second quart se termine sur un bon rythme avec de la réussite pour Mohammed, toujours à 3 pts et Olieksak qui, comme l'a souligné Pointguard la semaine dernière, a un shoot très élégant.
Les joueurs rejoindront le vestiaire sur le score 39-34 (Mi-Temps).

Le tournant du match aura lieu lors du 3ème quart quand le tableau des fautes s'est progressivement rééquilibré. Nous noterons une certaine inquiétude lorsque Mouillard s'effondre sur le parquet sur une phase défensive en se tenant la tête et en mettant de longs instants à se relever.

Illustration


Plus de peur que de mal, Vincent reviendra quelques minutes plus tard sur le parquet après, semble-t-il s'être fait soigner au nez. Les limougeauds continueront à maintenir un écart entre 5 et 10 points malgré un match assez soporifique. Très vite, Chigard (18 pts en 28 minutes à 86% pour une éval de 19) , très présent et actif sur le parquet, prendra une 4ème faute juste avant l'élimination de Branko, applaudi par Beaublanc une nouvelle fois, qui sera le tournant du match à la 26ème minute de jeu. Dès lors, Humbert se bat et Luko provoque des fautes... 60-46 pour Limoges à la fin du QT3

A +14, on pense dès à présent que la messe est sûrement dite mais on se souvient également du catastrophique 4ème Qt face à Paris. On est donc en droit de douter, d'autant que notre secteur intérieur a cumulé 13 fautes (Oyono et Salmon sont à 4 chacun, Emerson 3 et Humbert 2).

Le dernier acte n'est pas à la hauteur de ce que l'on peut attendre d'une équipe qui mène de 15 points à domicile face à une équipe réduite. Fein se bat comme un beau diable mais ne parviendra pas à faire des exploits habituels sauf sur un panier magnifique à 3 points en déséquilibre (son seul du match). De ce fait, Morlende veut tout faire tout seul et fait déjouer son équipe. Notons tout de même la belle performance de Danny Horace (24 points en 37 minutes à 53%, 8 rebonds, et une évaluation de 21) qui est un joueur hargneux, volontaire et agressif même s'il a sans doute bénéficié du plan anti-Fein. Sans vraiment peiner, Limoges remporte ce match (81-62)qu'il se devait de gagner.

Cette rencontre ne restera pas dans les annales, malgré 17 passes décisives et 9 interceptions. Limoges a gagné grâce à sa défense même si les passages en zone manquaient d'assurance. Cette victoire rapporte tout de même 2 points supplémentaires et permet à Limoges de remonter à la 7ème place à 1 point de Paris, Bourg (qui a gagné à Poitiers, soulignons-le!) et Le Portel qui enchainent une troisième victoire consécutive.

  • Autour du match
  • Commentaires (0)