Présaison CSP 2018/19

Bientôt champions du monde !

Illustration
Débarrassé de toute forme de pression, Limoges s'est imposé sur le score de 81 à 72, donnant un peu plus de regrets aux supporters peu rancuniers qui ont encore eu le courage de rallier Beaublanc après la déroute de mercredi. Finie la crise, finis les clashs sur Twitter, l'heure est au pardon et au renouveau. Rien que ça. Hmm... Oui, mais non...

Tiens tiens, une victoire !

Ayé ! Limoges a glané sa 11ème victoire de la saison en ProA. Pas suffisant pour rétablir l'équilibre du ratio victoires/défaites, mais juste assez pour avoir la paix des supporters pendant quelques jours. En attendant une nouvelle déroute ? Bof, peut-être. "Et alors ?" se diront certains.

Après tout, comment croire à un renouveau après les déboires vécus depuis septembre ?
Nos chips nous ont bien montré leur capacité à se surpasser quand l'enjeu et la pression n'existaient pas - une fois de plus ce soir.

Quel bilan après ce match ?

Outre l'indulgence d'un public qui trouve la force d'ovationner après 5 minutes de jeu un joueur qu'il a conspué à la présentation des équipes (et qui ne cache pas sa volonté de ne pas faire de vieux os dans la capitale limousine), que retenir de la venue du Mans ?

Déjà, une confirmation : certains joueurs, Traore et Diawara en tête, se payent bien notre tronche quand on voit ce qu'ils sont capables de donner sur le terrain (je parle là d'investissement, davantage que de comptable !). Rien à voir avec les boulets qu'on trainait pas plus tard que mercredi.
Alors cher @bomaye, tu n'aimes peut-être pas les sifflets, mais alors pourquoi avoir attendu qu'ils descendent des travées pour te donner la peine de faire des efforts pour lesquels ON te paye ??
Alors les gars, j'aurais envie de vous féliciter pour votre performance, mais c'est plus fort que moi, je ne peux pas. D'autres le feront, mais je ne changerai pas d'avis sur vous. C'est peut-être même PIRE de vous savoir capables de le faire alors que 9 matchs sur 10, on peste de vous voir nonchalants. Qu'importe ce qu'il se passera d'ici la fin de saison : #ciao

Pour le reste, on a vu de belles choses. De la sueur, des extra-passes, des minutes mises à profit par Wojcie, de l'adresse, du jeu rapide... bref : ce qu'on est en droit d'attendre des joueurs les mieux payés en France. Mais pas en courant alternatif (oui... j'ai du mal à me passer d'un "Mais" ce soir !)

Une opération au classement ?

Oui oui oui. L'opération, elle ressemble à ça :


Parce que oui, dans les autres matchs, Pau, Dijon, Antibes, se sont imposés et gardent leur avance sur le double champion en titre.
Une façon de rappeler que Limoges n'est plus maître de son destin, et il ne suffira pas de finir en boulet de canon (cf intuition de Fred Forte dans le Talk #2) pour intégrer le Top 8 du championnat...

  • Autour du match
  • Commentaires (57)