Zéro tracas, zéro blabla

Illustration

Limoges est sur une pente ascendante depuis trois matchs. Même s'il y a eu une défaite face à Chalon, les deux autres rencontres contre Nancy et Poitiers ont été menées de main de maître. Le plus gros problème du moment se situe côté infirmerie. Jo Go en délicatesse avec son dos, Plaisted avec sa cheville (ils ne font d'ailleurs pas le déplacement), Brockman avec son poignet, Mipoka lui aussi avec son dos... Ça commence à faire beaucoup pour le CSP ! Alors Limoges trouvera-t-il les ressources nécessaires pour battre loin de ses bases le 4ème du classement ? Preview

Revue d'effectif


Les meneurs

Khalid El-Amin, très critiqué au Mans depuis son arrivée, est parti sous des cieux plus rémunérateurs. Il est remplacé par Darius Washington. Après quatre rencontres, ce dernier présente de bonnes stats : 15,8pts, 4rbs et 4pds. Il fait jouer son équipe, même s'il mange parfois le ballon, un peu à la Teddy Gipson. Bon défenseur, gros driver, il préfère fixer/passer que tirer extérieur, même si il n'est pas si maladroit dans l'exercice (36,8% à 3pts).
Henri Kahudi, le petit frère de l'international Charles (qui est blessé jusqu'à la fin de la saison et remplacé par Marko Keselj qui tarde à se montrer à la hauteur de son CV estampillé Euroleague), le seconde sur le poste 1. Il n'est pas vraiment en confiance et tente très peu de shoots. On peut le comprendre puisqu il est à 0/11 à 3pts (il risque donc de faire le match de sa vie contre le CSP à l'image de Kante, Souchu et de bien d'autres qui ont su profiter de l'exposition du CSP pour se mettre en valeur... à moins que Keselj n'applique ce théorème ?!). Kahudi a toutefois comme qualité première d'être très rapide balle en main et surtout très actif sur son adversaire direct.

Les arrières

Cam Long est un peu seul sur ce poste. C'est un joueur fiable même si il est un peu dans les mêmes conditions que KMac. C'est un super shooteur mais personne ne le met en situation de shooter dans un fauteuil. Il faut qu'il se débrouille tout seul et c'est dommage pour les manceaux parce que son pourcentage au shoot primé n'est que de 29%. Au contraire, quand il est ouvert, c'est quasiment à chaque fois dedans. C'est un joueur très athlétique qui va haut et qui est très rapide en contre attaque. Un joueur sous estimé du championnat.

Les ailiers

Pape Sy est toujours en convalescence, il est annoncé de retour pour ce match... mais sans doute loin de son meilleur niveau.
Cuthbert Victor est le titulaire du poste en l'absence de Pape Sy. Il peut aussi donner un gros coup de main au poste 4. C'est le genre de joueur que tout coach aime avoir dans son équipe. Il donne tout ce qu'il a pour l'équipe, défend très fort, fait des écrans, va au rebond offensif, et marque des paniers primés ou en pénétration. Il court vite, saute haut et a un état d'esprit irréprochable. Une très bonne recrue pour Le Mans et une super surprise pour notre Pro A.

Les ailiers forts

Alain Koffi est souvent décalé ces derniers temps sur ce poste. C'est plus un poste 5, mais il peut rendre de grands services en ailier fort. Pas très régulier depuis le début de la saison, souvent blessé, Alain peine à revenir à son meilleur niveau. Mais attention si il retrouve sa vraie valeur, il est capable de presque tout faire sur un terrain de basket.

Les pivots

Joao Paulo Batista ne force pas son talent depuis le début de saison. Ciblé par les arbitres pour ses écrans mobiles et ses raffuts, il fait beaucoup de fautes ce qui lui coûte de nombreuses minutes. Ce qui est fort dommage pour son équipe tellement il peut être dominant avec son jeu dos au panier. Quand il reçoit le ballon dans la raquette, il est quasiment inarrêtable sauf si on fait une prise à deux. Mais sa vision du jeu lui permet de faire briller ses camarades. Un bon duel en perspective avec Brockman.
Dounia Issa est là pour faire les fautes qu'il faut, prendre des rebonds, faire les écrans pour les shooteurs et surtout pour défendre. Ses stats ne sont pas du tout à l'image du travail effectué sur le terrain.

Le duel devra être à l'intérieur entre Brockman et Batista. Le manceau est meilleur mais comme en ce moment il n'est pas vraiment à fond, Brockman devrait pouvoir le dominer. Et il le faudra, sinon Le Mans aura une arme offensive de premier ordre pour gagner le match.

La forme des équipes

Limoges VDDVV
Le Mans DDVDD
Clairement, les manceaux sont dans une mauvaise passe mais un calendrier Gravelines, PL, ASVEL, Chalon explique la difficulté rencontrée. Une victoire utile contre le Paris-Levallois a donné une petite bouffée d'air et Limoges se présente comme le mal classé qu'il faut rosser qui plus est à domicile.

Pour le CSP, c'est plus dans les têtes qu'il faut faire le bilan : en braquant le PB86 une 2e fois cette saison les protégés de Giannakis ont évité une situation bien délicate et se déplaceront dans la Sarthe sans pression supplémentaire. L'effectif est fatigué, la charge de travail importante voulue par le coach combinée à un calendrier made in LNB avec des enchaînements malheureux sur une période où tous les joueurs accusent le coup (ce n'est pas une surprise, c'est tous les ans pareil !) conduit à la situation actuelle : de nombreux joueurs touchés physiquement entre petit pépin et blessure plus importante, et à Limoges deux titulaires en moins...

L'historique

20 nov 2010 (Beaublanc ProA) : Victoire 75-73
12 mars 2011 (Antarès ProA) : Défaite 88-78
10 avr 2012 (Beaublanc CdF) : Victoire 60-57
26 oct 2012 (Beaublanc ProA) : Défaite 65-66

L'analyse

Le premier acte fut en la faveur des manceaux à Limoges avec une victoire d'un petit point. Depuis, les deux équipes ont été fortement remaniées. En plus, il y a des blessés de chaque côté (Jo Go et Trent ne seront pas du voyage). Difficile dans ces conditions d'y voir clair ! Le poids du match sera cependant sur l'équipe du Mans parce qu'elle veut absolument garder sa 4ème place, voire tenter de reprendre la 3ème à Chalon. De son côté, le CSP a tout à gagner dans cette rencontre et sans pression c'est là qu'il est le plus fort. Alors lâchez vous les gars, parce que la fin de saison risque d'être sous haute tension...

La LNB/FFBB Touch

Un dernier mot en préambule de cette nouvelle journée de ProA, le couperet de la commission disciplinaire est tombé. Après plusieurs avertissements suite à des incidents (avions en papier et autres boulettes), la salle de Beaublanc est sous le coup d'un match à HUIS-CLOS avec sursis -pour une durée de 3 ans pendant lesquels cette sanction pourra s'additionner à une éventuelle nouvelle punition si le public fait preuve de nouveaux débordements-. On ne pourra que regretter cette décision même si dans les faits il est INACCEPTABLE de cracher sur un arbitre fut-ce ce triste M. Matteus (en le ratant au passage !).

Les différents clubs de supporters (et en particulier les Ultras-greens) devront donc renforcer leur auto-gestion car un nouveau débordement d'un allumé imbibé (ou pas) sera le prétexte rêvé par certains pour suspendre Beaublanc, priver le club de plusieurs dizaines de milliers d'euros (une soirée de billetterie est en effet très rentable) et créer un exemple chez lez pros à l'heure où des crétins du monde amateur s'acharnent sur des officiels eux-aussi amateurs (amis corréziens encore bravo ! -ironie attention !-). Comptons sur nos kops pour réserver à Sire Matteus un accueil aussi personnalisé que subtilement humiliant si d'aventure il venait à l'idée du répartiteur de ProA de le redésigner à Beaublanc... WANTED !

Enfin on regrettera que la FFBB se montre totalement solidaire de M. Matteus et de son égo surdimensionné alors qu'un rappel à l'ordre officiel aurait mis pas mal de baume au coeur de tout le public et des nombreux joueurs malmenés par ce chef de gare raté ! Les arbitres semblent donc agir en toute impunité et en dehors de tout contrôle, ou alors, il serait peut être bon qu'ils communiquent sur les éventuels rappels à l'ordre que leur hiérarchie effectue histoire que l'on n'ait pas cette désagréable impression d'être les seuls à être sanctionnés.

  • Autour du match
  • Commentaires (48)