Victoire très laborieuse : 78 - 72

Illustration

Beaublanc a assisté à une victoire extrêmement poussive de ses troupes. Une victoire acquise dans la douleur mais pour une équipe du CSP jouant sans américain contre une équipe du Portel jouant avec 3 US, ceci pouvait expliquer des choses.

Le CSP a donc livré un match sans être forcément extraordinaire, sans enfoncer son adversaire mais a remporté une nouvelle victoire, et c'est bien là le plus important, qui plus est face à un adversaire qui en ennuiera plus d'un pendant la saison.

Le CSP a confirmé sa hargne dans la difficulté et également une très bonne entente au sein de l'équipe (avec notamment une complicité Souchu-Mohammed sautant aux yeux). Mc Cord a lui aussi confirmé sa montée en régime en faisant sur le terrain tout ce qui était nécessaire et qui n'était pas fait. Voici pour les points positifs de la soirée d'hier.

Pour le reste, on aurait pu rester sur notre faim si la deuxième partie du match n'avait pas un peu réveillé le public.

1er quart temps : l'ennui terrible
Le CSP entama le match dans son désormais 5 traditionnel (Darby, Mohammed, Souchu, Mc Cord et Ford) et la première minute de jeu nous faisait déjà penser que la rencontre (attention, j'ai dit rencontre et pas match de basket) risquait être longue pour les supporters. Entre les tirs ratés, la non-défense et non-présence au rebond du CSP, on avait l'impression que certains se réveillaient juste. C'est Darby qui répondit au Portel en début de match (ce qui fut d'ailleurs son seul bon passage) avant que les stellistes ne se détachent légèrement (écart ne dépassant jamais les 7-8 points). Le CSP restait en vie grâce à Souchu (propre des deux côtés du terrain) et Mc Cord. Mohammed était parfaitement pris en boite par Chery et n'arrivait pas à se sortir du marquage. Il faut dire qu'entre Mc Cord et Souchu devant gérer l'équipe à eux seuls, Darby ayant oublié son ballon et monopolisant celui du match et Ford qui préférait se promener sur le terrain plutot que de jouer, il était dur de s'en sortir.
Et ce fut là le gros problème de la première mi temps : l'absence totale des deux américains du CSP.

2ème quart temps : La N1
A l'entame du 2nd acte, on remerciait déjà les hôtesses du CSP passant avec les panneaux indiquant "2ème quart-temps" et "Allez Limoges". Le pourcentage de gens ayant pu s'endormir n'étant pas négligeable, au moins on savait où on en était. Le scénario fut donc le meme avec un CSP à 2 contre 4 (Mohammed et Chery s'annihilant) et Darby et Ford ... (non je ne dirai rien). Ce fut la sortie de ces deux joueurs remplacés par les blessés de la semaine (Mouillard et Passave-Ducteil) qui remit de l'ordre dans le jeu et qui permit au CSP de repasser devant en fin de QT, avant un shoot au buzzer qui permettait au Portel de passer en tête à la mi-temps. Passave-Ducteil apportait sa présence physique dessous, quelques paniers et une hargne jamais vu chez Ford. Quand à Mouillard, sans être très adroit, il faisait au moins jouer son équipe en partageant la balle et en étant très propre. Certains matches de N1 étaient plus intenses.

Autre élément à noter : en plus d'être pitoyables en attaque et en intensité, les 2 américains du CSP furent incapables de défendre sur leur adversaire respectif. C'est Souchu qui dut défendre sur Taylor et Mc Cord sur le pivot américain du Portel : Darby et Ford défendant sur des seconds couteaux. Un comble ! D'ailleurs, c'est tout le CSP qui ne défendait pas trop (seulement 5 fautes en 20 minutes de jeu !!!)

3ème quart temps : le réveil
La pause a sans doute permis aux troupes de coach Girard de se réveiller et de trouver une solution à la boite sur Mohammed. Ce dernier fut en effet inarrêtable et permit (grâce à l'abattage de Mc Cord et Souchu) de mettre le CSP sur les bons rails (grâce aussi à l'absence de Darby et Ford sur le terrain).
On assista enfin à un match de basket avec 5 joueurs du CSP jouant ensemble, se battant ensemble et régalant Beaublanc de certaines actions de classe (on pense notamment aux caviars de Mohammed pour Souchu en contre-attaque, un Mohammed altruiste comme jamais, décisif en attaque et bloquant parfaitement la gachette serbe du Portel en défense).

4ème quart temps : la confirmation
Malgré un léger retour du Portel au milieu de ce quart-temps (devinez qui étaient revenus sur le terrain pour Limoges ?), le CSP a repris son rythme du 3ème quart temps et a étouffé l'équipe du Portel sur certaines séquences. La fin du match permettant à Darby d'avoir un ballon dans les mains, de le perdre et à Ford de trottiner un peu histoire d'être légèrement fatigué à la fin du match. Le score de 78-72 reflète parfaitement l'écart de ce soir entre un CSP bagarreur mais handicapé par l'absence de ses deux américains (je me répète mais ce fut criant durant tout le match) et une équipe du Portel valeureuse.

Ce soir, le CSP peut remercier le staff médical du CSP d'avoir remis sur pieds Mouillard et Passave-Ducteil car sans eux, le CSP n'aurait sûrement pas battu le Portel malgré les matches ENOOOOOORMES de Souchu, Mc Cord et Mohammed. Sans leur intérieur titulaire (Ludon), les nordistes ont fait jeu égal avec Limoges avant le réveil de seconde mi-temps.
Mais qu'importe, le CSP enchaine une nouvelle victoire et se rend chez le co-leader (surprise) Lillois pour se détacher encore plus. C'est là le plus important. Pour la manière, on repassera et ça viendra surement vu la cohésion de l'équipe. Par contre, la motivation de Ford et le match (ou plutôt non match) de Darby des deux côtés du terrain inquiètent car c'est le profil du joueur qui est en cause (plus 2 que 1).
On vient à se demander comment les statisticiens de la LNB ont pu donner 6 passes à Darby et comment Ford a pu obtenir une évaluation de 12 (sur ses 9 rebonds, au moins 3 sont des rebonds où le ballon lui tombe dans les mains à plus de 4m du cercle sans personne autour). Idem pour la différence d'évaluation entre les 2 équipes, un mystère...

  • Autour du match
  • Commentaires (12)