Vichy dans la colle, nos Limougeauds !

Illustration

2ème journée de ProA, les Limougeauds se déplaçaient dans l'Allier pour affronter la JA Vichy. Grosse désillusion pour le CSP qui a totalement perdu son basket durant ces 40 minutes (72-58). Limoges reste donc dans les bas fonds du classement. Voilà le résumé du non-match, pour ceux qui en ont le courage. Âmes sensibles s'abstenir.

Dans un début de match brouillon où Limougeauds comme Vichyssois se montraient fébriles au shoot, aucune des deux équipes n'était capable de prendre un avantage significatif. Ce premier quart-temps fut finalement assez décevant. On notera que Travarus Bennet fit son apparition sur le parquet alors que le CSP menait d'une courte tête (13-11) après 7 minutes. Alors qu'Aurélien Salmon faisait un premier mini break de 4 points, il commettait dans la foulée une antisportive... Heureusement, Thomas Larrouquis confirme sa réputation en vendangeant sur la ligne, contrairement à un Salmon bien en jambes avec la fin du quart temps : +5 après 10 minutes.

En second quart-temps, alors que le CSP tient, bien que laborieusement, son sujet, Girard tente un coup en alignant côte à côte ses deux big men, Fred Weis et Chris Massie. Toujours peu d'éclats dans ce match, et les Limougeauds semblent peiner un peu. Comme entrevu à Beaublanc contre Orléans, D'Almeida s'imposait comme le meilleur meneur de l'équipe... Zach Wright étant encore un peu en-dedans. Le coach ramenait alors ses troupes pour faire le point alors que la JAV est remontée à hauteur du CSP (26-26). Limoges jouerait-il mieux avec son 6ème homme ? Toujours est-il que nos chouchous assurent le minimum au moment de rentrer aux vestiaires (32-30). Girard doit être satisfait des standards défensifs affichés, mais il faudra revoir l'animation offensive en seconde mi-temps.

Banks, Wright, Massie and co ont du mal à entamer ce 2ème acte, et Vichy en profite pour faire la course en tête. Limoges est sanctionné sèchement pour ses (trop) nombreuses erreurs (35-40). Desroses et Souchu commettent trop de fautes, T.Bennet reprend donc place. Une bonne série permet à Guinn de redonner l'avantage aux siens (42-41). Mais manque de bol, ce CSP est irrégulier ce soir, et encaisse un 7-0 (42-48). Fred Weis profite de la dernière possession pour revenir à -5. La stat qui tue de ces 10 dernières minutes ? 9 pertes de balle... 5 points à combler en 10 minutes, tout reste jouable !

Que dire du début de dernier quart..? Si ce n'est que Limoges CRAQUE, littéralement... Wright, Banks, Massie, alors qu'ils sont censés tenir la baraque, passent complètement au travers. Heureusement le temps mort d'Eric Girard semble avoir fait du bien dans les têtes limougeaudes. Ainsi, Banks se met à enfiler quelques points et commencer un petit temps fort. Assez pour revenir dans la partie ?! Il reste moins de 7 minutes, et 8 points séparent les deux équipes... Et on repense à ce match de la semaine dernière, où Limoges avait craqué en seconde période, avant... de mieux jouer dans les toutes dernières minutes. Sera-ce suffisant cette fois ? Quand à 5 minutes du terme, Shuler rajoute 3 points, on en doute. Vichy finit par dérouler comme en QT3. 12 points. 14 points. 15 points. 17 points. 15 points. 12 points. Et 14 points pour terminer. 72-58 pour les locaux.

Mauvaise soirée pour Limoges, qui a donc perdu largement face à une des équipes les plus abordables de la ligue. Qu'en penser ? Les piètres prestations des cadres resteront dans nos esprits. Dans 6 jours, on reçoit Pau, pour un clasico de bas de tableau, et là, dans ce match si particulier, il faudra se bouger le cul très chers. Ici c'est Limoges !

  • Autour du match
  • Commentaires (29)