Une HONTE !!!!!

Illustration

Dans ce match, le CSP a joué de la 5e à la 10e minute, le reste fut pitoyable pour finir sur une démission de l'ensemble de l'équipe et du staff !

Possible analyse dans la nuit à tête reposée mais ca va prendre du temps pour digérer ça.
Exceptionnellement pour ce match, une analyse quart-temps par quart-temps sera effectuée à chaud en direct du palais des sports de Toulon.

Illustration


1er quart-temps : 19-17

Entre-deux gagné par le CSP et raté de Hite pour le premier tir de la partie. Début de match très brouillon du CSP qui se heurte deux fois au mur Masingue. Il a fallu attendre 4 min avant de voir le CSP vraiment rentrer dans le match. Vraisemblablement le match risque de se jouer dans la raquette entre Ebi et Masingue. Globalement Limoges construit assez bien mais n'a pas encore réglé la mire. Pour résumer ce quart-temps, il aura fallu 5 min au CSP pour rentrer dans le match et Toulon prend l'avantage (19-17) à la dernière seconde sur un tir un peu chanceux.

2e quart-temps : 43-32 (24-15)

Le 2e QT commence maladroitement avec une triple occasion ratée par le CSP. Gros trou d'air pour Limoges qui perd sa défense mais en étant toujours maladroit de l'autre coté du terrain. A noter quand même un contre énorme de Massie sur Mazingue 33-23 au bout de 16min, c'est dur. Les énormes maladresses continuent avec un exemple parfait de Taylor et Desroses qui prennent un rebond, se gênent et offrent un caviar à Toulon. Copie conforme avec Ebi et Massie sur l'action suivante. Je ne sais même pas comment décrire la fin de mi-temps : des lay-ups inratables ratés, des rebonds offensifs pris par le HTV sur notre tête et des boulevards en défense qui ouvrent le chemin de la ProB (43-32).

3e quart-temps : 59-40 (16-8)

On redémarre en faisant encore plus de maladresses qu'au début (je ne pensais pas cela possible). Incroyable le nombre de rebonds défensifs que l'on prend et qui se transforment en passes décisives pour le HTV. Ce match est en train de rappeler les pires de la saison. Limoges a fait dans cette période un florilège des choses à ne pas faire : aucun mouvement offensif ni défensif, des tirs dans un fauteuil qui touchent à peine le cercle, des ballons oubliés dans le dribble, des passes en tribune, des écrans fuyants qui ne bloquent pas l'adversaire ….

4e quart-temps : 82-56 (22-16)

Sur le terrain, les joueurs ne se battent quasiment plus : comme les joueurs de Limoges ont démissionné et ne bougent plus, donc en face, avec presque 30 points d'avance, les joueurs ne se forcent pas et gèrent très tranquillement. Ce match tourne à l'humiliation avec Alain WEISZ qui fait rentrer ses « gamins ». Même Zare lâche en ne parlant pas au temps mort avec tous les joueurs assis chacun sur leur chaise bien tranquillement C'EST UNE HONTE. Il n'y a plus rien à dire.

  • Autour du match
  • Commentaires (42)