Une boucherie, sans Fos modestie !

Illustration

En cette fin mars, avec le changement d'heure et les révélations de la semaine, tout le monde se demandait comment allait réagir l'équipe de Limoges. On pouvait aussi se poser la même question sur le public de Beaublanc. Et bien tout le monde va bien. Les supporters ont très bien accueilli les tombeurs de Boulazac, le coach de Limoges a été applaudi, et les joueurs n'ont laissé aucune chance à leurs adversaires 90-74. Récit.

Une défense de fer...

On comprend dès les premières secondes du match que les joueurs du CSP ne sont pas là pour plaisanter. Curti met une pression énorme sur Choquet et toute l'attaque de Fos s'en ressent. Aucun panier marqué pour les sudistes en 5min. Ils finiront par ne scorer que 9 petits points dans le premier quart temps. Seul Roby arrive à trouver la faille pour un maigre écot mais la pression limougeaude provoque un pourcentage ridicule côté fosséen et quelques 24". Côté CSP, Gomis rate plusieurs shoots, mais finit par mettre un tir primé, Desroses, Traoré et Massie trouvent aussi le chemin du cercle. 20 à 9 pour Limoges après 10min de jeu.

Une défense de fer le retour...

On prend les mêmes et on continue. La défense est encore plus intense, Limoges maîtrise son rebond par Massie (10rbds), Desroses, Traoré et MacAlarney. Limoges commence par deux 3pts, suivis d'une grosse défense qui finit par une interception et un panier facile pour Massie. Pour enfoncer le clou, KMac commence à faire très mal sur les tirs primés (4/6 à 3pts), 30 à 9 pour le CSP. Même les arbitres sont un peu dépassés par la vitesse. Milbourne part en contre-attaque, fait un énorme marcher, mais pas sifflé et marque en dunkant. L'intensité défensive monte encore d'un cran mais pas dans le même style chez les deux équipes. Fos est plus rude, plus "bourin" et certaines fautes sont grossières et peuvent entrainer des blessures. Jo Go en fait les frais. Il pénètre pour terminer en lay up au milieu de 3 défenseurs mais Giffa le bouscule en l'air. Il tombe violemment sur le dos et semble être également touché au poignet. S'en suit une longue interruption où tout le banc limougeaud vient au chevet de son leader cloué au sol et pas du genre à simuler. Joseph sera évacué porté par ses coéquipiers sous les applaudissements d'un Beaublanc inquiet qui, dès la sortie du joueur, passe en mode bronca pour Giffa qui avec sa faute d'abruti s'est rendu coupable d'un crime inexcusable aux yeux des supporters.

Illustration

Le pivot fosséen qui a côtoyé JoGo en bleu est venu s'excuser auprès du joueur à l'entrée du tunnel mais c'était un peu tard ! Gomis ne reviendra plus dans la partie et les premiers examens étaient rassurants (pas de fracture). On attend toutefois des nouvelles de sa blessure dans les jours à venir sachant qu'il est revenu sur le banc en civil pendant la partie. Le CSP finit la période avec 17pts d'avance 43 à 26, les joueurs ayant tout de même accusé le coup après la perte de leur arrière et autorisé quelques paniers "bonus" pour Fos.

Fos se rebiffe...

La troisième période sera moins intense, les deux équipes se rendent coup pour coup. Limoges tient surtout par son collectif, chaque joueur qui rentre marque et participe à compliquer la tâche des Fosséens. L'absence de Jo Go est très bien maîtrisée par le collectif de Limoges, l'équipe trouve toujours des solutions mais on ne comprend pas pourquoi Jonathan HOYAUX est rivé au banc comme une moule à son rocher ! On est aussi un peu plus passif en défense par moments et Fos en profite à chaque fois pour limiter les dégâts. Les arbitres sanctionnent Zerbo d'une faute offensive (sa 4e personnelle... encore une fois le pivot limougeaud pèche par excès de jeunesse et récolte des coups de sifflets qu'on ne sanctionnerait pas sur des joueurs plus "connus"), Massie prend sa troisième faute, le secteur interieur de Limoges est mis à rude épreuve. On gagne la période 25 à 24.

Limoges gère...

Quand on a un bon matelas d'avance, on a souvent tendance à baisser d'intensité, ce ne sera pas vraiment le cas ce soir. Le début du 4e quart temps est entièrement à l'avantage de Limoges. Boungou-Colo, puis KMac et enfin Traoré marquent et font grimper le score à 74 à 54. La messe est dite, Fos reviendra un peu en marquant de gros paniers surtout de la part du seul joueur qui aura surnagé: Roby. Après un temps mort de Fos, Limoges enchaine par deux interceptions de Milbourne et Curti qui font encore monter le compteur points. Rappelons une règle. Si un défenseur fait une faute dans les deux dernières minutes d'un match alors que le ballon n'est pas encore rentré sur le terrain, cette faute sera obligatoirement anti-sportive. Cette règle ne devait pas être connue par Giffa qui a discuté longtemps avec l'arbitre. A l'image de Giutta qui a envoyé au front ses jeunes pousses à 3min du terme considérant le match plié, Fred Sarre décide alors d'ouvrir son banc au maximum, tout le monde croit que Jonathan Hoyaux va rentrer et bien non à la surprise générale, c'est le jeune Cornely qui prend sa place. Il fera une rentrée somme toute discrète même s'il marquera un lancer franc. Limoges l'emporte 90 à 74 et reste Leader de PRO B.

Le cercle a fermé la FOS

Limoges est devenu ces derniers matchs une des meilleures défenses du championnat et de la coupe de France. Curti met une pression énorme sur le meneur de jeu ce qui fait qu'il est tellement obnubilé par le fait de ne pas perdre le ballon qu'il ne peut même plus mettre le jeu en place. Ce soir, le CSP ayant un rebond défensif très bon, nos adversaires n'ont eu que très rarement des deuxièmes chances, ce qui complique encore les plus choses.

Alors que dire en conclusion. Bravo aux spectateurs (qui étaient encore très nombreux ce soir) pour leur fairplay, bravo au coach de continuer son travail, et surtout bravo aux joueurs pour cette démonstration et cette envie qui transpire du groupe.

Le prochain adversaire sera Evreux qui vient de faire tomber Vichy qui pourtant sortait de plusieurs victoires d'affilée. Sciarra a du avoir des "Dauphins" ce soir et pas des "Requins". Dans le même temps nos poursuivants périgourdins auront un déplacement délicat à Chalons-Reims qui veut se positionner au mieux pour les playoffs.

Allez, on tient la première place, Boulazac a gagné ce soir contre Denain, donc on ne lâche rien jusqu'à la fin de la phase régulière !!

  • Autour du match
  • Commentaires (8)