Présaison CSP 2018/19

Une bataille mais pas la guerre... 70-71

Illustration

Dans un match surréaliste et une ambiance indescriptible, le Limoges CSP s'est incliné d'un minuscule point face à Dijon dans la première rencontre de la série à Beaublanc... Il faudra donc renverser la tendance non seulement mercredi à domicile, mais aussi et surtout à Dijon dans un palais des sports jusque là imprenable... Insomniaques, n'hésitez plus, rendez-vous à l'hôtel qui abrite les Dijonnais pour leur chanter une berceuse ce soir et demain...

La folie.

Après un match entamé du mauvais pied par les Limougeauds (3 raisons : une grosse pression défensive côté JDA, un gros manque de réussite, et un arbitrage complètement déséquilibré, mais ça... on est habitués maintenant) il a malheureusement fallu attendre la mi-temps (sifflée avec 20 points d'écart entre les deux équipes) pour que le CSP commence à jouer au basket...

Revenus avec de nouvelles intentions défensives en 2e mi-temps, et notamment une défense en zone presse bien sentie (à -20, il fallait bien tenter quelque chose !!), les locaux ont réussi à installer le doute dans les têtes de Riley et sa bande - il est vrai, bien aidés par 6000 supporters qui ont plus que jamais rempli leur contrat. Beaublanc a vraiment, vraiment fait beaucoup de bruit ce soir, et a bien failli faire basculer le match dans l'escarcelle limougeaude.

Car passés devant pour la première fois à quelques minutes du terme (66-62 et TOUT BEAUBLANC debout à 3:30 de la fin) c'est hélas, c'est sur une dernière possession de 2.7 secondes mal gérée et une interception de Harris que Limoges s'incline...

Touchés, mais pas coulés !

Mais la série ne fait que commencer, et il y a beaucoup de raisons d'y croire encore :

• La famélique réussite au shoot (2/17 à 3 points, 16/24 aux lancers-francs)... Quand on se dit qu'on perd d'UN point...! Avec des joueurs aussi pétris de talent, la réussite reviendra très vite lors des prochains matchs. A contrario, Dijon a tourné à 44% à 3pts et ne sera probablement pas autant à la fête mercredi.

• La réaction d'orgueil. A la mi-temps et -20 au tableau d'affichage, les buveurs de bières pensaient déjà aux prochaines échéances, quitte à reposer les joueurs. Et pourtant, cette belle réaction a tout pour nous faire croire qu'ils ont une réelle volonté d'aller au bout des choses...

• La magnifique ambiance de Beaublanc peut faire basculer le prochain match (mercredi à 20h50) avant que le CSP se rende à Dijon, avec l'obligation de gagner au moins l'un des 2 suivants.

• L'arbitrage a été encore une fois nauséabond, surtout en première mi-temps (marchés inexistants d'un côté, oubliés de l'autre, taillage de bras en règle sans faute, etc. - et au passage, comment Dijon peut terminer le match sans prendre une technique ou une antisportive ?!!!) et gageons que les hommes en gris auront la bonne idée d'être meilleurs pour la suite de cette semaine capitale... Mais si, mais si !

• Encore une fois, le banc limougeaud peut faire la différence sur une série avec des matchs tous les deux jours... D'autant plus que les dijonnais ont pu être touchés psychologiquement par cette deuxième période difficile nerveusement.

Avis aux insomniaques !

Si vous êtes atteints de troubles du sommeil, décalés dans vos horaires ou tout simplement pas fatigués, une petite virée jusqu'à l'hôtel dijonnais pour chanter une délicate berceuse de klaxons aux joueurs de la JDA (ce lundi soir et mardi soir) sera la bienvenue. Histoire de les mettre en bonne condition, 'voyez...
ICI C'EST LIMOGES !

  • Autour du match
  • Commentaires (46)