Un Youff de soulagement ! (65-62)

Illustration

Le CSP a repris ce soir sa marche en avant avec une courte victoire face à Nanterre, malgré l'absence préjudiciable d'Alhaji Mohammed à qui nous adressons encore tout notre soutien. Limoges s'est fait peur, et après avoir mené de 20 points, il a fallu le soutien de tout Beaublanc pour venir à bout des verts dans un money-time chaud bouillant...

Un contexte bien particulier

Mille excuses pour ce titre ô combien égocentrique, mais c'est bien tout ce qui me vient à l'esprit en sortant de ce Palais des Sports bien garni ce soir, seules quelques sièges oranges se détachant de la populasse.
Passons. Nous avons eu droit à une ambiance un peu particulière en cette soirée de basket, et ce pour plusieurs raisons. Tout d'abord, parce que le Limoges CSP a reçu le prix du fair-play. Fred Forté en profitera pour remercier les supporters à qui il dédie ce prix. Mais c'est avec une minute de silence en l'honneur de Jonathan Bourhis, décédé cette semaine dans un accident de la route que la soirée a débuté. L'occasion aussi d'avoir une pensée pour Alhaji Mohammed dans le moment difficile qu'il traverse.

1er quart temps

Le 5 majeur du CSP sera composé ce soir de Darby (sifflé lors de la présentation des équipes !), McCord, Ford, Souchu et Desroses.

On observera tout particulièrement la prestation du meneur américain ce soir, qui pourrait bien finir par être victime de ses prestations décevantes un jour ou l'autre. Son début de match correct permet au Limoges CSP de faire jeu égal avec Nanterre, bien emmené par un Mykal Riley annoncé comme le meilleur scoreur de ProB et auteur d'un début de partie tonitruant.
Les 2 équipes semblent s'observer et ne se découvrent pas. Deux grosses défenses se faisant face, c'est notre paire de John's (Ford et McCord) qui s'illustre avec des contres et des rebonds. CSP et JSF semblent décidées à se suivre (8-8, 11-11...) jusqu'à l'arrivée sur le parquet de Vincent Mouillard et Johann Passave-Ducteil. McCord, en vieux briscard, régale son public suite à une interception (2 petites esquives hop hop hop et on concrétise tranquille en provoquant la faute au passage). Karim Souchu, toujours aussi exemplaire, n'est pas en reste et Passave-Ducteil vient en rajouter une couche avec un contre énorme (17-11 et un bon 9-0 pour terminer ce premier quart-temps).
Le score semble un peu flatteur tant l'écart a tardé à se dessiner, mais Limoges maîtrise parfaitement son sujet, avec beaucoup de sérénité, bien à l'image du coach Girard. L'ambiance commence tout juste à monter dans l'antre du basket.

2e quart temps

On commence le deuxième acte sur le même principe, en y ajoutant une accumulation de fautes du côté de Nanterre. Mais Renaux régale à son tour Beaublanc avec un 0/2 aux lancers. Heureusement, Passave-Ducteil va signer dans la foulée un gros passage, avec 4 points en une poignée de secondes, dont un dunk qui défoule bien - et qui défoule notamment Pascal Donnadieu qui demande un temps-mort.
Nanterre restera à flot via Xavier Corrosine et Loic Akono à 3 points (alors que Riley s'éteint peu à peu).
Darby revient sur le terrain, pour commettre sa 2e faute personnelle et retourner sur le banc 30 secondes plus tard. Bien joué Brent ! Ce soir en revanche, c'est Passave-Ducteil qui semble bien décidé à profiter de l'absence de SuperMomo pour prendre plus de responsabilités dans l'équipe, et c'est tant mieux ! Un nouveau dunk est à mettre à son actif (23-17) et provoque un second temps mort.
Aurélien Salmon fait son retour dans l'équipe après plusieurs matches d'absence pour cause de blessure, sous une salve d'applaudissements générale. Il ne tardera d'ailleurs pas à entrer ses premiers points, profitant d'une énième interception limougeaude. Une grosse bataille dans la zone se terminera par un panier extérieur de John McCord, au buzzer s'il vous plait !
Limoges joue plutôt bien et trouve des positions de shoot intéressantes malgré l'agressivité défensive des franciliens (34-22). Darby fait un nouveau come-back, guère plus concluant, puisqu'après avoir fait un 2/2 aux LF, il parvient à rater un lay-up. Game over ?

Bref, la mi-temps arrive sur le score de 36 à 22, le chemin jusqu'aux 2 points semble sans embuches pour le CSP ce soir, alors que Pau n'a que 2 points sur Quimper à la mi-temps.

3e quart temps

Le 3ème volet de ce match partira tambour battant pour la défense cercliste, avec un stop sur la première possession, suivi d'un dunk de Mister Desroses et d'un exemple d'opportunisme signé... Passave-Ducteil !
Les joueurs se battent sur tous les ballons comme des morts de faim, et cet état d'esprit plait beaucoup au public de Beaublanc qui peut apprécier de bonnes séquences depuis quelques minutes. Desroses monte en puissance, et JPD ne faiblit pas en décalant parfaitement Souchu à 3 points pour le + 20 (plus gros écart du match, 43-23 !) et en ajoutant 1 interception et 2 nouveaux points à sa ligne de stats. Les 2 défenses commencent à faiblir et cela se ressent : le jeu va beaucoup plus vite, on va d'un panier à l'autre sans prendre le temps de construire (47-30). Le match devient agréable à suivre, mais Nanterre n'est pas encore mort et Judith le fait savoir et l'intérêt reste entier. Darby lui, continue à faire des siennes...
Fin du 3eme quart-temps - avec +15 pour le CSP (50-35).

4e quart temps

Et alors qu'on se dit que tout est plié, Nanterre, toujours emmené par Corosine, revient à -12 malgré la réponse de Karim Souchu de loin. Alors que François Renaux marque des points, Nanterre grignotte et revient sous la barre des 10 points, notamment par Akono à 3pts. Attention au retour de la bête blessée, rien n'est fini ! Eric Girard le comprend bien et convoque ses joueurs à 6:30 de la fin. Beaublanc fait savoir qu'il est là pour soutenir son équipe... Et Passave-Ducteil aussi ! 60-51. Mais là, Nanterre continue d'avancer sans broncher, jusqu'à 60-57. Limoges semble dans l'incapacité de réagir, sans trop que l'on comprenne pourquoi. Darby perd une balle importantissime qui permet à Corosine encore lui de revenir à égalité (60-60) à moins de 2 minutes du terme ! Ford commet sa 5ème faute, mais c'est ENCORE Passave-Ducteil qui vient défendre très proprement.

Il reste 1 minute quand Brent Darby.... marque à 3 points o_o à la stupéfaction de 5000 supporters chauds bouillants en cette fin de partie ! L'Américain en profitera pour faire signe aux supporters limougeauds... mais ce panier, si important soit-il, est-il suffisant pour pavoiser de la sorte..? Sans vouloir lui lancer la pierre, son 7 d'éval témoigne d'un match très moyen pour un meneur de cette trempe. M'enfin, Passave-Ducteil intervient une nouvelle fois pour chiper une balle et soulager tout le monde. Avant, devinez-quoi ? Que Darby perde la balle alors qu'il ne reste que 19 secondes... Rah, c'est vraiment blasant. Temps mort JSF et 3 points d'écart, l'atmosphère est irrespirable. Heureusement, à 63-62, notre bouc-émissaire réussit un 2/2 aux LF pour porter le score final à 65-62...

Cette victoire fait du bien, c'est un réel soulagement compte tenu de la physionomie des 40 minutes auxquelles nous avons assisté.
Mais comment est-il possible d'avoir à gérer un money-time de la sorte, avec tant de fébrilité, alors qu'on menait de 20 points à une douzaine de minutes du terme ?
Je trouve personnellement assez étonnant qu'Eric Girard n'ait pas laissé sa chance à Lucas Durand, qui aurait pu redonner un second souffle à un 5 cercliste qui commençait à peiner physiquement. Au lieu de ça, il a fallu s'arracher jusqu'à la dernière seconde pour tenir le score.
Gagner sans Mohammed n'était pas une évidence, certes, mais se rendre la tâche compliquée comme ce fut le cas ce soir nous a fait quelques frayeurs.

Quoiqu'il en soit, on peut remercier Johann Passave-Ducteil (19 d'éval), excellent offensivement. Mais aussi John McCord toujours aussi régulier et professionnel (15 d'éval), ou Karim Souchu (11).
Côté banlieusard, les individualités que sont Carter, Corosine et surtout Akono peuvent être assez impressionnantes et ont presque réussi à déjouer les plans de Girard. Une opposition intéressante en tout cas.

Pendant ce temps là, Pau a eu besoin des prolongations pour vaincre Quimper, et Lille, leader, a perdu à Brest. Résultat, Limoges retrouve une place à l'avant, aux côtés de Lille, Pau, mais aussi Le Portel et Evreux.

Dès la fin de la rencontre, Jean-François Maison a recueilli pour France Bleu Limousin les réactions de plusieurs acteurs du match :

[B]Johan PASSAVE-DUCTEIL, intérieur limougeaud[/B]

Illustration[B] Alors Johan, comment se faire peur alors que le match était quasiment plié ?[/B]

Illustration C'était un match difficile à la maison, on va simplement retenir l'essentiel, on s'est fait peur en étant inconstant.

Illustration [b]La zone était bien pendant 30min et vous oubliez la défense sur la fin ?[/B]

Illustration C'était un contexte particulier sans Alhaji, j'ai juste envie de garder la victoire de ce soir et de ne pas penser à la manière.

[B]Frédéric FORTE, président du Limoges CSP[/B]

Illustration [b]Président, 22pts encaissés entre la 30e et la 35e min… match quasi gagné à la 25e avec 15pts d'avance et puis…[/B]

Illustration On a voulu faire plaisir au public, on a vu peu d'opposition sur les trois premiers quart-temps. On a également été bien aidés par les deux fautes de Riley dès le début. On a aussi vu une équipe de Nanterre très jeune mais avec un talent fou à tous les postes. S'ils gardent cet effecctif ils feront mal. Ils ont la balle pour égaliser on a 20m pour faire faute et on ne la fait pas, c'est sur des détails comme ça que se joue un match.

Illustration [b]Quid de Brent Darby ? Pas de réponse de Normand svp même si c'est votre région d'origine. Pour résumer, il fait 38min pas terrible et dans le money-time il prend ses responsabilités. Sera-t-il limougeaud samedi prochain ?[/B]

Illustration Honnêtement, la question se pose, mais avant de couper un joueur il faut avoir son remplaçant. On avait des pistes… (JFM le coupe)

Illustration [b]Ingram est libre ! (NDLR : Faux , Il vient de signer à Clermont) [/B]

Illustration Peut être pas ! (NDLR : Bien renseigné le président !) Darby il peut également être là, sur les cinq dernières minutes personne ne veut la balle, dans ces moments là il faut des mecs qui ont des couilles et sur les trois dernières minutes il a montré qu'il les avait. On a aussi besoin de gars qui savent s'effacer quand ça tourne comme il l'a fait, donc on se pose des questions. Il nous tire une balle dans le pied sur trois quart-temps mais il nous sauve au 4e. On peut aussi se dire qu'avec un rendement comme on peut l'attendre de lui on aurait pu être à +30 ou +40 au lieu de +17 au QT3. La décision du coach sera également importante donc on verra en début de semaine.

[B]Eric GIRARD, coach limougeaud [/B]

Illustration [b]Bien pendant 30 minutes et un dernier QT catastrophique en défense, là où vous aviez bâti votre succès et du coup vous faites peur. [/B]

Illustration C'était très très bien pendant 3 QT, c'est sans doute notre meilleur match en terme de solidarité et de cohésion défensive. A +17pts, en face ils sortent leur américains, ils font une 2-3 et puis ils mettent quelques paniers chanceux à 3pts et ils reviennent pendant que nous on s'endort. Nanterre est une bonne équipe et j'ai dit dès le début dit qu'elle sera comme Limoges dans le haut du tableau à la fin.

Illustration [b]Parlons de Brent Darby, selon Fred Forté la réflexion est engagée mais compliquée car ses performances sont en dessous de ce qu'on attend d'un américain mais le money time de ce soir fait réfléchir. Vous avez envie de le garder ? [/B]

Illustration Aujourd'hui le plus important c'était de gagner pour Alhaji. C'est vrai qu'on attend un peu plus de Brent. C'est aussi l'étoffe d'un grand joueur de prendre le match en main mais on n'en aurait peut être pas été là s'il avait eu un autre rendement le reste du match.

Illustration [b]On ne vous sent pas très virulent, on sent que vous voulez le garder. [/B]

Illustration Il y a suffisamment de gens qui rejettent la faute quand un joueur ne satisfait pas. J'assume ce recrutement, j'essaie de comprendre pourquoi en il est en demi-teinte depuis son arrivée. Est ce un problème extra-sportif ? Un problème physique ? Changer pour changer ça ne m'intéresse pas. Aujourd'hui Clermont signe Ingram (NDLR : le coach aussi est bien renseigné) avec un salaire sur lequel on ne peut pas se projeter. Si demain vous nous présentez un joueur qui rentre dans notre budget et qui garantisse des performances nettement supérieures à Brent Darby je dis Banco ! Et je serai très triste pour Brent mais c'est le business. On a quand même joué les grosses équipes depuis le début du championnat, sans Aurélien, sans Alhaji ce soir, et on est quand même deuxième. On verra par rapport à Brent dans les semaines à venir, mais on prendra le temps de la réflexion.

[B]En conclusion on se rangera derrière l'avis de Jean-François Maison : Darby ne donne pas entière satisfaction mais le staff ne semble pas avoir de piste satisfaisante et un budget adéquat pour le remplacer. [/B]

  • Autour du match
  • Commentaires (14)