Un CSP pâle comme une pastille Vichy !

Illustration

Ce CSP-Vichy s'il promettait peu sur le plan basket, devait en revanche être riche en rivalité et là on peut dire que tout a été au niveau attendu… sauf le CSP ! Le match fut moche à souhait, Eïto et Sciarra copieusement hués et la trève de fin d'année fort bienvenue tant tout ce petit monde semble avoir besoin de repos. Analyse.

On avait promis la bronca au néo-coach vichyssois, il y a eu droit dès sa sortie pourtant discrète du tunnel pour l'échauffement. La même pour Eïto mais contrairement à son coach il avait choisi d'arborer un sourire moqueur… On va arrêter de l'appeler le "jeune meneur" ou le "prometteur etc…" le garçon va tout de même sur ses 24 ans et il serait peut être temps qu'il ajoute un peu de plomb dans ce qui lui sert de cervelle ! Péter un cable dans des conditions tendues sur un match à enjeu est une chose, pointer fièrement le doigt au ciel à la présentation des équipes dans une ambiance hostile en est une autre. Qu'il ne se plaigne pas du traitement "permanent" qu'il recevra en revenant à Beaublanc à l'avenir (si tenté que ça lui arrive même s'il ne suit pas Vichy en NM1 !). Même son coach, tête de c… historique du championnat de France, a fait profil bas et n'a pas jeté d'huile sur le feu, c'est pour dire.

QT1 Eïto show ! 17-21


Alors comment vous décrire ça ?... Le match démarre très mal pour le CSP qui encaisse rapidement une dizaine de points ne déflorant le cercle que sur lancers francs (et on ne s'attardera pas sur l'airball de Massie dans l'exercice !). Penchons nous plutôt sur l'ouverture du score vichyssoise qui résume à elle seule le non sens du recrutement de Sciarra pour gérer un groupe fragile mené par Eïto. L'ami Antoine dégaine à 3pts et se tourne instantément vers son coach, l'index sur la bouche en faisant "chut"… chambrait-il son coach qui lui avait demandé une autre action ? … le public limougeaud qu'il a fait taire ? Peu importe… après 15 secondes de jeu ça montre bien l'esprit du merdeux qui a même eu droit à un très audible "COMMENCE PAS !" de la part de son coach ! (Si Sciarra devient raisonnable où-allons nous ma bonne dame ?!). On a envie de croire que l'élève dépasse le maître… mais bon ce ne sont pas les 4 paniers à 3pts qui vont amener au charentais d'origine le palmarès de son illustre ainé (champion de France, médaillé olympique et pas moins de 8 fois meilleur passeur de ProA). Il y a encore du chemin à parcourir avant de pouvoir contester son titre de tête de c… en chef au chef, parce que lui à côté de la provoc, il alignait les stats et les titres ! Pas besoin de beaucoup plus s'étendre sur cette première période, on soulignera toutefois la présence de Kyle MacALARNEY dans le cinq de départ, preuve que Mister SARRE n'est pas entêté et qu'Aldo CURTI devra regagner sa place de titulaire, ce qui est quelque chose de sain dans un groupe pro : les meilleurs jouent !

QT2 Le vendanges du Limousin 37-38


Au second quart-temps, on reprend les mêmes, avec notamment les deux américains de Vichy (oui les deux… Craven était en civil) Daniel COLEMAN et Marvin JEFFERSON très actifs pour maintenir l'embarcation à flots. Limoges qui aurait du pilonner au poste bas faute de combattant adverses (c'est le jeune Djimrabaye 19 ans qui a tenu la raquette la plus grosse partie de la rencontre) s'est entêté sans réussite à l'extérieur et nous n'avons pas vu beaucoup de circulation de balle. De plus la défense en particulier des extérieurs avait quelques heures d'avance sur les vacances et permettait donc aux thermaliens de continuer à vivre par le tir à 3pts. Hoyaux retrouvait le parquet après le DNP (NDLR : emprunt US du "DID NOT PLAY") à Boulazac mais se voyait sanctionné en fin de période d'une antisportive toute aussi imaginaire que le tact d'Eïto ! La dernière faute (complètement idiote) de Milbourne à 1 seconde de la sonnerie a toutefois permis aux jaunes et verts de conserver la plus petite des marges d'avance au buzzer.

QT3 Bon, on arrête les conneries ! 56-50


A la reprise, personne n'en mène large, les conversations dans les coursives faisaient toutes état du manque de rythme et de collectif de ce CSP très en deçà du niveau vu en Dordogne quelques jours plus tôt. Ce sont les leaders charismatiques de l'équipe qui ont remis le CSP sur les rails, comprenez Gomis et Desroses qui ont redonné de la voix à Beaublanc en retrouvant de l'efficacité à 3pts et surtout en permettant de repasser devant. Le CSP reprend les commandes à la 25e et ne les lâchera plus même si l'écart n'enflera guère autour des 10 unités (+12 au maximum). Milbourne dans les tirs et Massie au rebond feront le taf et le CSP abordera le dernier quarts-temps avec 6 petits points d'avance malgré l'adresse retrouvée d'un Kmac qui a fait lever Beaublanc.

QT4 SCIARRA UNE CHANSON ! 70-60


Sans doute vexés de voir que le public de Beaublanc sifflait plus qu'eux, les arbitres se sont joints à la fête. Non pas pour pourrir Eïto ou Sciarra mais pour donner du FOX40 (NDLR : THE sifflet des arbitres !) à tout va et surtout en dépit du bon sens… certaines décisions confuses ont surpris dans un sens comme dans l'autre. Qu'à cela ne tienne Beaublanc se remit à gronder à tel point qu'il fallut l'intervention de l'opérateur des 24" pour faire valider par les arbitres une attaque trop longue de la JAV… les hommes en gris n'ayant pas entendu le signal sonore sous la bronca des travées ! Limoges resserra la défense limitant Vichy à 10 petits points sur les 10 minutes et c'est sans éclat que ce CSP poussif alla conclure son année 2011 sur l'action la plus spectaculaire du match : une claquette dunk à une main autoritaire et énergique d'un Chris MASSIE qui nous avait jusque là fait passer Fred WEIS pour un sprinter jamaïcain ! Comme quoi, il en a sous la semelle quand il veut bien le père Massie ! Beaublanc raisonne encore d'un timide SCIARRA UNE CHANSON... et pour être honnête le profil bas de l'intéressé est tout à son honneur quand on connait le contexte.

QUE RETENIR ?


Si la victoire était indispensable, la manière a déçu. Les fêtes, la fatigue après le sommet à Boulazac, la décompression inhérente et enfin l'approche de la trêve épargne à tout le monde des raisons de s'inquiéter et on se dit que cette équipe qui arrive à mi-chemin avec un bilan très respectable repartira du meilleur pied en 2012. De plus, ne dit-on pas que pour faire un bon match il faut être deux et que l'on se met souvent au niveau de son adversaire ? Sans faire injure à Vichy, même si dans leur malheur ils trouvent des motifs de satisfaction et des progrès par rapport à leur situation catastrophique, force est d'avouer qu'il n'ont pas proposé un basket très attrayant, pas enclin en tous cas à forcer les joueurs du CSP à se transcender. Qu'on se le dise : un "petit" CSP pas très en jambes et maladroit a suffit à mettre 10 points à Vichy… alors qu'ils ne la ramène pas car un "bon" CSP les auraient dérouillés comme Denain l'a fait il n'y a pas si longtemps.

Quelques détails à retenir.
Raphaël DESROSES
semble fatigué et moins adroit (ou était-il "in the zone" depuis plusieurs semaines ?).
Joseph GOMIS semble avoir laissé tomber ses travers de dribbleurs fou et use de ses qualités incroyables de manieur de balle à bon escient.
Jonathan HOYAUX retrouve un peu de temps de jeu mais se met visiblement beaucoup de pression… COOL Jo ! 8e ou 9e homme n'est pas un rôle facile et pas mal de titulaires feraient aussi de la merde en entrant froids au bout de 13 ou 14 minutes… Ne te prends pas la tête, le public te soutiendra !
Fréjus ZERBO n'a pas joué et cela était semble-t-il prévu puisqu'il a rapidement enfilé un survêt' complet. Blessures ? Décision du coach ?

Philippe MAUCOURANT est-il retombé amoureux du CSP ou prépare-t-il TRES sérieusement le tour de coupe de France contre Limoges le 10 janvier prochain ? Nooooon… il n'a pas scouté Limoges sur ses TROIS derniers matches il voulait sûrement acheter un tshirt vert pour offrir à Cédric BERTORELLE son intérieur !

Allez un bonus : Quand on n'est pas classe c'est jusqu'au bout, et Antoine EÏTO n'a visiblement RIEN compris ses publications sur Facebook ne sont pas à son honneur. Il faudra 1) qu'il mue... cf l'interview sur le site off et 2) qu'il apprenne qu'un joueur PRO encaisse sans broncher... Il devrait se réjouir que les dirigeants du CSP l'aient fait escorter par la Police Nationale.

Illustration


En revanche, et si les faits son avérés, il est PATHETIQUE que certains jettent des projectiles à la sortie sur les joueurs ou sur leur bus... on n'est pas en Afghanistan et la lapidation appartient au moyen-âge (ou à certaines enceintes grecques) !

Sur ce, bon réveillon et retrouvez dès demain une interview EXCLUSIVE de Kyle MacALARNEY à la veille du ALL STAR GAME où il représentera fièrement les couleurs limougeaudes pour le concours à 3pts LNB ! Go Kyle, own the place !

  • Autour du match
  • Commentaires (30)