Présaison CSP 2018/19

Thank U Uncle Dru!

Illustration

Limoges s'impose au bout du suspense sur une filoche à 3pts de Dru JOYCE. Le CSP est 4e de Jeep ELITE 2017-2018 et rencontrera Dijon AVEC L'AVANTAGE DU TERRAIN pour les 1/4 de finale. Analyse !

Le match

Beaublanc était rempli à ras les cintres pour accueillir le Nanterre de Pascal Donnadieu. Et si un esprit de revanche flottait dans l'atmosphère, autant dire que revanche il y a eu !

Dans un match accroché dès les premières minutes, le CSP à vite pris ses marques pour virer en tête. Une belle alternance intérieur / extérieur et une volonté claire de jouer rapide lui permettait de prendre 6 unités d'avance après 10 minutes, et 11 à la pause. Un vrai travail de sape collectif qui porte ses fruits alors que pour Nanterre, c'est un Jones inspiré qui tient la baraque.

+11 donc, mais c'était sans compter sur le réveil de ce diable de Schaffartzik, auteur d'un énorme 3eme QT qui a ramené à lui seul son équipe dans le rétro lomougeaud (avec de mémoire une série de 5/5 à 3pts que les statisticiens confirmeront). Rapidement collé au banc après 2 fautes rapides dans le premier quart, l'Allemand s'est rappelé avec insolence au bon souvenir de Beaublanc au retour des vestiaires...
Dans la raquette, un autre ancien cercliste s'est illustré : Passave-Ducteil a passé son temps à laisser traîner les bras et poser des écrans mobiles quand Jaiteh se faisait réprimander au moindre contact.

Pour reprendre le fil du match, la fin se résume donc par l'improbable remontada de Nanterre et l'encore plus improbable shoot de Dru Joyce à -1 et à 8 secondes du terme. Ce type de shoot qui nécessite un peu de folie et beaucoup de talent. Celui qui vous donne l'avantage du terrain sur Dijon pour les playoffs... et dans cette ambiance indescriptible, nul besoin de préciser à quel point cet avantage sera précieux.

On a aimé

- La VICTOIRE !

- L'état d'esprit. Les sourires, les maillots trempés de sueur, la capacité à réagir dans un match où tout semble s'effondrer

- Dans le jeu, la première mi-temps. La seconde a été plus brouillonne mais la volonté de jouer la contre-attaque est à souligner

- Avoir tous les joueurs au niveau
. Personne n'a semblé un ton en dessous ce soir, tellement l'équipe semble soudée et concernée. Mais vraiment, Joyce et Samuels semblent être deux nouveaux joueurs à l'approche des playoffs... ils se transforment au goût du sang et c'est très bon signe !

- Gagner dans l'adversité juste avant d'attaquer une compétition où tout devient possible... quoi de mieux pour la motivation ?

- La victoire de Strasbourg sur Dijon qui nous permet de reprendre la 4eme place

- Le tableau des playoffs. Pas de plans sur la comète, mais pouvait on espérer mieux ce soir ?!

- Beaublanc...!

- l'arbitrage (mais bieeeen barré, c'est juste histoire de ne pas faire de rubrique "on n'a pas aimé")

Et maintenant...

MERCI ET BRAVO messieurs, joueurs et staff, pour cette saison régulière réussie. Pour ce nouvel objectif atteint (et dépassé avec la 4e place) malgré les circonstances que l'on connaît.
Maintenant, plus de questions. Aucune pitié pour Dijon, qui vient par ailleurs de recruter Jonathan Fairell, récent champion de ProB avec Blois, en joker médical d'Alingue. Beaublanc jouera son role dès mercredi prochain. Nous y reviendrons...
#4Fred

Merci à Epiphanie ESTEVES, photographe, retrouvez son travail sur sa Page Facebook

  • Autour du match
  • Commentaires (51)