Shuler m'a tuer...

Illustration

Alors que le match semblait gagné à une minute de la fin, Jamal SHULER a conclu son festival offensif en ramenant son équipe panier après panier puis en mettant un point final à 15m crucifiant Beaublanc qui pensait tenir une victoire héroïque après un dernier layup de Karim SOUCHU. Le staff a définitivement bien fait de ne rien changer... on a les épaules pour les playoffs... de ProB en 2012 !


Mais quel gachis!


Est ce bien nécessaire de faire l'habituelle analyse par quart temps?

Allez, je vous la fais en résumé: Premier, on est menés du début à la fin (la JAV est alors très adroite au delà des 6,75m... déjà!) et on assiste à un festival de panier ratés à l'image de Zach Wright qui rate des lay-up par excès de zèle. Au deuxième, on reprend peu à peu la barre après avoir été mené de 12 points (19-33, 17ème minute) pour revenir à 3pts à la mi-temps (34-37) grâce à quelques coups d'éclats signés Souchu, Massie et Banks bien que ce dernier n'a contribué que pour 3 points dans cette série.

Au retour des vestiaires, c'est clairement Limoges qui prend les choses en mains et prend le score à son compte dès la 23ème sur un panier primé de Souchu qui ne cesse de monter en pression au fil des matches. La JAV prend alors le bouillon, s'agace, commet des fautes de plus en plus vilaines, rate des dunks et un alley-hoop, voit la balle rebondir encore et encore sur le cercle et ne peut que regarder les limougeauds enfiler les paniers comme ma petite nièce de 7 ans enfile les perles au centre aéré. Beaublanc savoure ce doux passage, ponctué par un Alley-hoop de Desroses pour Wright, on se dit que Vichy va prendre une pastille, on prépare le jeu de mot qui va titrer cette analyse... on se dit que le job est fait, que la JAV est en train de craquer, que Monsieur Eric Girard va leur demander de tuer le match...

Hé ben non, ça c'est pour les équipes normales mais par le CSP cru 2010/2011. Comme cette équipe en a l'habitude, elle a tout gaché après avoir fait le plus difficile: passer de -12 à +10 en quelques minutes de jeu et ça, c'est l'histoire de ce quatrième et dernier quart temps de la soirée...

On se relâche, on tente coute que coute des paniers à 3 points alors qu'on est à 20,2% de réussite sur la soirée et qu'en plus, on mène de 8 points, qu'on a des possessions entières pour gérer et laisser filer le chrono. Elle est bien là l'erreur! A trop vouloir en faire, les limougeauds ont oublié qu'une avance de 8-10 points, quand on rate ses tentatives longues distances et donc la balle, ça se grapille. Si en plus, on rajoute quelques coups de sifflets bien sentis du trio arbitral, on retrouve souvent ses adversaires sur la ligne des lancers et, sans vraiment faire attention, on les laisse revenir d'abord à 4 points suite à un 3 points de Monsieur Briqueman BigMat Castorama Eiffage Larrouqis (dans ses standards habituels ce soir: 2/6 aux shoots) puis à 2 points grâce à Elagar qui ne passera pas ses vacances au camping du Lac Uzurat, j'y mets ma main à couper, tandis il s'est fait des amis dans la salle ce soir! Dans la panique, Limoges précipite ses possessions et même si Raph Desroses redonne de l'air au sien avec 6 pts d'avance à 3'13 du buzzer final (68-62), il ne pourra empêcher la remontée des bourbonnais qui prennent même la marque à 27 secondes du terme (72-73).

Souchu croira bien marquer le panier de la gagne à une seconde mais il s'est alors produit l'improbable, le coup de maître, le vrai buzzer beater dans toute sa splendeur, le genre de panier qui tourne en boucle sur le net et qui fout vraiment la rage. Les limougeauds se congratulent, Schuler récupère le ballon et shoote de 15 mètres, ça rebondit sur le cercle et ça tombe dedans... vichy gagne sur le fil 74 -76 et le CSP est à terre, spectateur du bonheur de leurs adversaires, hystériques.

L'éternelle question des fins de match cette saison: C'est la faute à qui?


En premier lieu, aux joueurs: les Biggs, Souchu, D'Almeida et Banks qui, mine de rien, ont gaché beaucoup trop de possessions avec leurs tentatives avortées au delà des 6,75m quand des pénétrations de zach auraient apportées au mieux des paniers et au pire, des fautes et des lancers. Vichy ne devait pas pouvoir revenir en fin de match, ils étaient usés, agacés.

Ensuite, on peut dire que c'est aussi de la faute de Vichy et surtout de Schuler! c'est quand même lui qui marque ce panier d'anthologie qui relance peut-être la saison de son équipe car ce n'est pas 3 points qu'il vaut celui-là, c'est au moins 12! Peut-être vaudra-t-il très cher au mois de Mai ce buzzer beater.

Enfin, On ne va quand même pas oublier de taper sur le coach limougeaud: son discours ne passe plus, il faut changer quelque chose. E.G. n'est plus l'homme de la situation. cette équipe a du talent et peut se maintenir. Même s'il ne fait pas vraiment d'erreurs ce soir, Eric Girard a fait son temps à Limoges. Un grand merci à lui pour la montée et ces deux finales à Bercy et au revoir. Il est temps qu'un autre prenne le relais et donne un nouvel élan tout comme il l'avait fait après l'éviction de Cousin dans la même posture. Néanmoins, une question me vient à l'esprit: pourquoi avoir, ce soir, complètement mis de côté la zone qui avait tant marché ces derniers matches? Sûrement une histoire d'adversaire...

Bref...


Limoges a pêché par facilité ce soir et les joueurs peuvent s'en mordre les doigts. Ce dernier panier va nous couter très cher et va porter un coup au moral, y compris des supporters qui commencent à se lasser... Néanmoins, je parie sur une victoire à Pau car je pense que l'on peut battre Pau, tout comme je suis persuadé que Poitiers viendra nous mettre un bon coup de pied où je pense comme ils savent bien nous le faire. Limoges va mal et pourtant, Limoges a fait preuve d'envie jusqu'à 3 minutes du terme... on y a cru, jusqu'au bout, on ne s'est pas ennuyé, on a vu des joueurs impliqués et concernés. Limoges peut éviter le pro B, c'est indéniable, le problème est que pou ça, il ne faut pas perdre les matches contre les autres mal classés.

la réaction d'après match d'Eric Girard... qui a dit la dernière?


Une déclaration du coach à grand renfort de cirage pour le public limougeaud en espérant un éventuel soutien populaire... malgré tout en forme de message d'adieu.

Illustration C'est la catastrophe ce soir, votre équipe n'a pas été bonne face au dernier du championnat.
Illustration Ce soir j'ai honte de la production finale et globale de ce match. On avait tout pour réellement partir du bon pied, prendre ce match la et enchainer derrière. Je ne vais pas chercher d'excuses chacun doit prendre ses responsabilités. Indépendamment de l'aspect basket on doit jouer avec une certaine fierté et ce soir il y a 5000 personnes qui ne nous ont jamais lâché et ce qu'on leur donne ce soir ils ne le méritent pas. J'en suis sincèrement désolé et le public limougeaud mérite plus que ça.

Illustration Vous avez le match en main au QT3 et patatra…
Illustration On n'a pas eu d'intensité parce qu'à un moment donné chacun veut marquer ses petits point, se montrer. C'est pas comme ca qu'on arrive à tuer un match. Je ne sais pas si les joueurs réalisent les efforts qui sont faits pour eux. On a besoin de se faire mal, de cette intensité sur la longueur.

Illustration Frédéric Forté avait dit il y a un mois "je prendrai des décision", est ce que vos propos ce soir sont ceux d'un coach qui se dit j'ai peut être entrainé mon dernier match avec Limoges ?
Illustration Je ne sais pas, ça fait des semaines que j'entends que je lis des choses, il y a peut être eu de la suffisance. Mon cas n'est pas important je le répète, je suis triste pour le public limougeaud pace que ce soir on joue le dernier et la salle est pleine. On pouvait jouer pour enchainer après Roanne et ASVEL mais non. J'ai toujours donné 100% pour le Limoges CSP depuis que je suis là mais je continuerai à croire dans cette saison qu'il y a la possibilité de changer des choses.

Illustration Êtes vous inquiet pour votre avenir ?
Illustration (agacé) Vous voulez que je vous dise quoi ? Le vice-président est là posez lui des questions. Je n'ai jamais baissé les bras dans ma carrière, je serai là dès le début de semaine pour préparer le match contre Pau Orthez.

  • Autour du match
  • Commentaires (74)