Rapport d'autopsie

Illustration

On vous l'a dit et répété : ça sentait le pâté, la rillette, la pastille Vichy frelatée, le Jésus lyonnais faisandé, la béarnaise qui a tourné... bref on a pris des branlées dans toute la France de la ProA et très tôt des errements ont été pointés du doigt. Mais NON, le supporter est non seulement optimiste mais parfois sa confiance et son aveuglement béat confinent tout bonnement à la connerie la plus pointue qui soit. Alors me direz-vous que vient faire le supporter dans ce fiasco technico-tactique à base de recrutement foireux et de planche savonnée ? Et bien en cette année de révolution (après la Freebox, les pays arabes et enfin Ben Laden qui y passe) le si puissant peuple limougeaud galvanisé aux "couilles" de la CGT -dixit Bonato- a été incapable de faire gronder la révolte alors que l'iceberg avançait droit sur la coquille CSP. Explications.

Les torts sont évidement partagés à bien des niveaux :
- un coach qui recrute à colin-maillard du moment qu'il a des gros noms qui font joli sans trop de cohérence.
- des joueurs clés avec un "pépin physique" (de Varem et son allergie à la paille jusqu'à Banks et sa patte folle)
- un système de jeu incompréhensible basé sur... on n'a toujours pas compris à part la zone sur la fin
- des pigistes médicaux tout droit sortis du rayon ultra-discount de chez Court-Side
- un changement (tardif) de coach et des starlettes peu enclins au travail
- de nouvelles erreurs de casting (maintien de Guinn... puis la suite qu'on connait)
- joueurs majoritairement mercenaires en dessous de tout TOUTE la saison (sauf des minima salariaux)

The chosen one

Le SEUL dénominateur commun à ce merdier :
- M. Frédéric Forté président omniprésent de ce club Limoges CSP (et sauveur providentiel à tout jamais exonéré de toute forme de connerie parce qu'il fut là un triste jour de 2004... à se demander pourquoi il n'est pas au casting des XMEN !)

Qui choisit les coaches ?
Qui définit les budgets de recrutement (joueurs ET SURTOUT pigistes cette année) ?
Qui phagocyte le terrain médiatique et endort son monde ?
Qui "n'a pas le droit" de démissionner ? (dixit le président du conseil de surveillance... ami personnel... vaste blague !)
Qui peut annoncer des objectifs de montée NM1/ProA en 4 ans et le faire en 6 ?
Qui peut s'autoproclamer headcoach en virant Hugues Occansey pourtant couronné de succès ?
Qui peut aller défier les règlements LNB histoire de faire un peu de bruit sur une hypothétique compétition européenne ?
Qui a du mal à quitter sa peau de joueur et continue à plaisanter avec ses employés (et ex coéquipiers) sur le staff ?
(liste NON exhaustive !)

Qui peut faire un nombre incalculable de mauvais choix sans JAMAIS avoir à rendre de comptes (sauf devant un parterre acquis à sa cause dans un créneau horaire adapté muselant une grande partie des mécontents) tout ça parce qu'il a un jour chippé un ballon à Tony Kukoc et un autre jour eu le courage de sauver un club voué à la disparition ?

Ne cherchez pas... Celui qui devrait de lui même faire un méa-culpa et s'interroger sur sa légitimité à la tête du club ne le fait pas et ne le fera jamais.
Alors j'entends d'ici mes mamies préférées venir me rabrouer... il n'est pas question de nier l'héritage positif de M. Forté. Il a fait de belles choses avec ce club comme joueur et comme président (vous m'excuserez d'avance de zapper le passage coach !). Mais il en a commis de moins belles brouillant au passage le CSP avec pas mal de gens du milieu du basket. Il serait tout bonnement naïf de ne pas le reconnaître et de ne pas se poser des questions avant de lui redonner un mandat en blanc pour une nouvelle saison.

Dans quel but ?

On ne peut imaginer un fonctionnement comme au Real de Madrid où les actionnaires sont les supporters et qu'ils votent pour élire un président et le jugent sur son bilan. Mais d'un autre côté, M. Forté n'est en rien (ou en infime partie) investisseur dans le club. Le budget est majoritairement issu des collectivités locales et de quelques sponsors majeurs. Certains sont là de son fait ou de son équipe (Digital/Fagor etc...) mais les partenaires publics aideraient le seul club de haut niveau de la région (avec le CABC !) de la même façon avec une autre équipe à sa tête. Les "socios" limougeauds sont donc représentés par M. Rodet... qui est lui même élu...

Il n'est pas là question de couper des têtes. Mais simplement de signaler que le staff dysfonctionne depuis plusieurs saisons et qu'au vu des moyens on aurait dû connaître une toute autre réussite. Dans le cadre d'une entreprise, de tels manques de résultats seraient sanctionnés et les chefs de services rappelés à l'ordre voire remplacés. M. Picot, président du conseil de surveillance de la SASP Limoges CSP nous a rappelé que ce club était une "jeune" entreprise... alors qu'elle fonctionne avec la réactivité de la startup qu'on veut nous vendre ! Et face à un tel échec, que l'on redistribue les cartes.

Directeur Sportif, pourquoi faire ?

Dans tout grand club, un président préside, un coach coache et un joueur joue. Afin de faire le lien entre l'administratif et le sportif on trouve souvent un General Manager ou Directeur Sportif. A Limoges NON ! On a un président/joueur qui s'est payé aux frais du contribuable un caprice de coach. On a des coaches qui vivent mal le manque d'indépendance et les sorties médiatiques de leur président sur l'aspect purement sportif. Et comble du comble : dans un domaine où un GM est primordial, LE RECRUTEMENT, on a une "cellule de recrutement" composée du coach (normal), du président (normal... in fine), du directeur marketing (?!) et... de l'intendant François Renaux (??????!!!!-employé à temps partiel et payé 500€/mois de la bouche même de M. Forté). Notre recrutement est il si peu important qu'on le confie à un quasi intérimaire (ou alors on nous ment et il a une fonction importante sous payée !!!).
Passe encore sur le directeur marketing dont ce n'est pas la fonction, mais Stéphane Ostrovski a indéniablement la compétence basket et un carnet d'adresse intéressant... mais qui s'occupe du marketing pendant ce temps ?. Un VRAI directeur sportif aurait sa place. Il permettrait à M. Forté de se consacrer à sa fonction administrative de président et de se détacher du terrain afin d'y avoir un vrai impact quand il y a besoin d'un coup de gueule (trop de proximité nuit à cela), il permettrait à M. Ostrovski de développer le marketing autour du CSP (je vous renvoie à notre dossier estival pour voir l'ampleur de la tâche... sachant qu'il faut à présent gérer la "fuite" des partenaires déçus par cette triste saison).

Alors quid des supporters ?

Parce que les SEULS à pouvoir faire vaciller cet édifice ce sont ses bases ! On a compris que l'on était des vaches à lait tout juste bonnes à cracher du fric pour un abonnement, un pack Bercy à vous faire frémir, des produits dérivés minables mais ultra-chers... Les plus cons c'est bien NOUS, à continuer de copieusement garnir les travées de Beaublanc pour voir de la bouillie de basket et de temps à autres un exploit.

Alors oui, à Limoges nous aimons le basket et nous avons envie de vibrer pour notre équipe mais force est de constater que sa gestion laisse à désirer depuis plusieurs années et que nombre d'équipes au budget ridicule en comparaison du notre font bien mieux depuis des années et ce dans toutes les divisions traversées.

Limoges a eu des moyens démesurés par le passé... et leur utilisation a conduit à une moisson inégalée de titres. Depuis la NM1 la situation était la même ! Limoges disposait d'une ou plusieurs longueurs d'avance mais c'est la GESTION et l'UTILISATION de ces moyens qui a conduit a des montées poussives et des bilans parfois grotesques par rapport aux "facilités" humaines et financières à disposition.

Si on ne voit pas cela, on se pose les mauvaises questions.

A l'heure de repartir en ProB, à l'issue d'une saison qui aura vu passer un effectif pléthorique et pourtant ultra talentueux dans l'ensemble... que reste-t-il ?

Le malheureux Raphaël DESROSES... lié par contrat et fatigué de faire ses cartons après une carrière passée chez Kiloutou. Le seul homme fiable et droit toute cette saison qui va se retrouver fer de lance d'une team recomposée à 90%. Nos guignols américains vont réintégrer leurs pénates et garder de Limoges un vague souvenir d'une région où il pleut et où il n'y avait pas encore de KFC(même si d'ici peu ça va être fait!)...
Un nouveau coach (allez vendons la mèche Fred "Mr Burns" Sarre... au point où on en est, ça ne perturbera pas l'équipe !) va tenter de composer un effectif malgré le regard pesant (voire les commentaires indélicats) d'un président par dessus son épaule et surtout va se coltiner la pression de tout un peuple qui veut vite retourner en ProA. Quand on lit ses déclarations dans les colonnes des DNA sur son éviction de Strasbourg, on croirait lire les propos d'un Eric Girard qui n'a pas souhaité déballer mais l'ami Sarre risque de rejouer la même partition s'il signe en Limousin :

Fred Sarre dans les Dernières Nouvelles D'alsaceC'est d'autant plus difficilement gérable quand les joueurs ont la capacité à avoir une écoute ailleurs et que cette écoute va dans leur sens. Cela n'a rien à voir avec un groupe expérimenté. Des joueurs d'expérience, j'en ai eu sous mes ordres, avec plus ou moins de réussite. Mais quand une direction commence à accorder une écoute très importante aux joueurs, cela rend la tâche très difficile. Ma faiblesse, cette saison, est que je n'ai pas réussi à imposer suffisamment mes vues auprès des dirigeants. J'ai accepté beaucoup de choses, je me suis comporté par conséquent davantage comme un coach de devoir que comme un coach de conscience

Merci à M. Markovski d'avoir tenté de faire jouer ces pingouins au basket. Merci aux quelques joueurs qui n'ont pas trainé les savates (parce que transpirer quand on est pro c'est difficile et injuste !) Merci à ce public d'être capable de faire vibrer les gradins comme au bon vieux temps... Merci à messieurs Jouhaut, Bolotny et Maurice pour leur travail avec le centre de formation qui prend du plomb dans l'aile avec cette descente.
Pour le reste je garderai le silence... l'aigreur étant sans doute trop forte à l'encontre de ceux qui ont plus pensé à aux-même qu'au club.

Alors en cette fin de saison funèbre, supporters limougeauds, si vous aimez votre club : RESTEZ CHEZ VOUS !
N'allez pas payer les primes de match de cette bande d'ados mal élevés en prenant un pack Bercy (prenez plutôt un tshirt BBcom ;))
Ne perdez pas votre temps à domicile pour le dernier match de la saison, emmenez votre moitié au resto !
Que Beaublanc ne soit pas rempli jusqu'aux cintres pour mieux admirer ce CSP capable de gagner ses derniers matches sans enjeu comme pour mieux nous rappeler que s'ils avaient voulu, ils auraient pu...

Nous aurions pu nous aussi commenter les derniers matches et aller parler avec les joueurs pour vous offrir des interviews... mais on ne le veut plus. Parce que ce CSP là n'est pas le nôtre... tout comme il n'est pas non plus celui de M. Forté... à méditer !

  • Autour du match
  • Commentaires (80)