Qui sont nos adversaires ? : Evreux

Illustration

Bonjour à tous, cette semaine nos invités nous viennent d'une région de pommes (la Haute-Normandie) et cette équipe est celle du Evreux Basket.

La première observation que l'on peut faire sur l'équipe Ébroïcienne et qu'elle n'est pas très adroite avec seulement 50% de réussite à 2 points. Cela ne l'empêche pas pour autant d'être rien moins que la meilleure attaque de ProB à l'issue des 3 premières journées.

Sur le plan offensif, outre leur pourcentage de près, les joueurs de l'Eure sont moyens également à 3 points avec 30% de réussite (notre équipe limousine quant à elle est à 40%) mais il faudra se méfier de leur américain Michael Hicks qui est à 47% de réussite avec 10 tirs de moyenne par match (par comparaison, le cercliste le plus audacieux à longue distance est Andrius Ragauskas avec 7,3 shoots de moyenne et 36% de succès. Mais par contre, il faudra éviter les fautes en défense car les lancer-francs sont un de leurs points forts avec 78% de paniers marqués(contre 73% pour le CSP) ; ils sont doués pour aller chercher les fautes et en provoquent 72 par match (le CSP n'en provoque que 61).

Au niveau de la défense, Évreux est loin d'être hermétique vu qu'ils encaissent 85 points de moyenne par match (16° au classement des défenses). Limoges a affirmé sa marque de fabrique à Beaublanc face à Saint Quentin, et n'affiche une moyenne que de 64 points encaissés. Nos visiteurs de demain interceptent assez bien vu qu'ils volent 8 ballons par match alors que le CSP n'en subtilise que 5,3. Pour finir, l'équipe du Nord-Ouest est statistiquement meilleure aux rebonds que notre équipe préférée avec 32 ballons gobés de moyenne contre 29,3 pour le CSP. Dennis Latimore n'étant pas au mieux (économisé aujourd'hui à l'entraînement), Dubos, Gouez et Storozynski auront fort à faire demain pour changer la donne !

Pour finir, je vais le répéter, le joueur ébroïcien à surveiller est Michael Hicks avec 25 points et 17 d'évaluation de moyenne. Jacques Wampfler est toujours incertain, mais ses coéquipiers auront à coeur de controler cette menace, pour que ce match entre une équipe radicalement offensive et une autre radicalement défensive tourne à l'avantage des locaux.

  • Autour du match
  • Commentaires (2)