Que c'est bon !

Illustration

Que c'est bon! Limoges l'a fait et quand je parle de Limoges, je parle bien entendu des joueurs, du staff mais également de Beaublanc. Nous l'avons fait. Limoges a cette douce part d'irrationnel qui nous met tous en transe. Je prends un doliprane et je vous raconte en cliquant juste en dessous !

Le match

Stressant, pesant, inquiétant avant de devenir palpitant, nous retiendrons que la victoire n'a pas été facile mais c'est ce qui la rend encore plus belle!

En effet, ce match 4 a débuté sur des bases défensives similaires au match précédent avant que la SIG ne prenne un petit écart (soyons clairs, j'ai vécu le match beaucoup trop intensément pour avoir le moindre recul objectif) qui nous a fait un peu peur.

Limoges a ensuite recollé et a viré peu à peu en tête et a même eu le tir du +9 raté par Jeter (je me souviens de celui-là car on se l'est répété au moins 10 fois avec Youff - edit de Youff : Amagou ! C'est Amagou ! ;-) ). Cet échec a donné naissance à une petite période de flottement limougeaud tant sur le parquet que dans les tribunes avec un collectif strasbourgeois qui a su imposer son rythme et, il faut le dire, nous faire peur. Heureusement, les limougeauds recollent à 4 petits points avant la mi-temps et la mécanique Beaublanc se remet en marche.

Le CSP remportera le 3ème acte de 2 points annonçant un 4ème QT d'anthologie dans lequel, peu à peu, les Limougeauds ont pulvérisé tout espoir alsacien. Un 4ème QT géré de main de maître par toute une équipe et remporté 30-21.

La SIG tentera bien de revenir grâce à de gros shoots à 3points mais la messe était dite, Limoges tout entier était trop fort. Merci les mecs !

On a adoré


Le Back to back ! qui efface et va vite faire oublier celui de Pau en 2004. Peut-être même le signe du retour de Limoges au plus haut niveau.

J'ai des restes de la nuit passée (des amis m'ont ramené ma voiture et moi... Merci les copains !), je vais donc en oublier !

Néanmoins, il faut souligner l'apport de Pooh que nous ne pourrons à priori pas conserver mais qui est un joueur de grande classe à qui nous devons une partie de la victoire d'hier.

Ensuite, comment ne pas parler de F. Zerbo et O. Camara qui ont été tout bonnement stratosphériques. Ces deux joueurs, qui ne sont pas les plus clinquants de l'équipe, ont eu un rôle important. Cette doublette a de l'avenir à LImoges et c'est une excellente nouvelle !

La fête après le match qui montre que Limoges n'attend que ça et que c'est bel et bien la capitale du Basket français. Quelle autre salle de France peut se targuer d'afficher un tel niveau d'ambiance ?

Brancher mon autoradio à 18h30 et pouvoir écouterLe Cercle sur Beaub FM tout le long du trajet. Par contre les mecs, vous auriez pu nous inviter à participer, nous serions venus, même chez les ultras (pas peur... enfin si un peu qd même ^^). Je suis trèèès déçu ! :d

On n'a pas aimé

La frustration n'explique pas tout, il est INADMISSIBLE que les strasbourgeois n'aient pas attendu sur le parquet la remise du Trophée, c'est antisportif, irrespectueux et indigne d'un club au basket si léché... Honte à vous : sélectionneur national, doublure de Tony Parker et autres frustrés. C'est pitoyable !

Les rumeurs de départ des uns et des autres qui, il faut le dire, nous ennuient. Alors d'accord, on va me dire que c'est comme ça, que les euros du pays voisin sont toujours plus appétissants que les euros français, que malgré les changements, on enchaîne les titres... mais tout de même ? Les joueurs ne sont-ils pas avant tout des humains ? Ne sont-ils pas en train de vivre une formidable aventure humaine ? Ne voient-ils pas cette ferveur ? Sont-ils certains de retrouver ça ailleurs ? Comme l'an dernier, c'est quand l'équipe a atteint son niveau optimal qu'elle se disloque, obligeant le staff à tout reconstruire... et à se prendre des branlées en Euroleague par des effectifs plus stables et par conséquent, mieux armés... Bref, c'est bien dommage... Les gars, il n'est pas trop tard, la porte est grande ouverte !

Pour finir...

Pour finir, nous tenons à vous remercier, chers lecteurs, d'être si fidèles depuis des années. En nous suivant, vous nous donnez l'énergie et l'envie de vous proposer le meilleur contenu possible même si ce n'est pas toujours facile.

Ce site porte le nom de notre temple et rend hommage à tous ses acteurs qui doivent rester unis malgré les différents façons de vivre les choses. Cette victoire, c'est finalement aussi la vôtre. Comme on dit "A Limoges, les joueurs passent, les coachs passent, les présidents passent mais le public reste". Allez Limoges !

Illustration

  • Autour du match
  • Commentaires (76)