Pour faire déchanter la chorale !

Illustration

Oui je sais... jeu de mot facile... mais vous n'avez encore rien vu... ou entendu ^^ ! Ce weekend, Le Limoges CSP, ancienne gloire remisée aux oubliettes du basket français par l'instructeur des US Marines Jean-Denys CHOULET, se rend donc chez un des nouveaux "puissants" de la ProA : j'ai nommé la Chorale de Roanne. Alors pour les novices, les 2 étoiles sur leur logo ne sont ni représentative de la qualité hôtelière de la ville ni un palmarès européen mais l'intégralité du palmarès de ce mastodonte de la scène européenne... ou presque (enfin on s'comprend hein !). Alors certes on a de grandes chances de prendre une rouste avec nos 4 à 7m du cercle et notre défense de feu mais si Wright, Massie et pourquoi pas Banks s'il en a fini avec ses soucis physiques et moraux font tout péter on pourrait bien se payer un clouage de bec des plus agréables depuis... le clasico n'en déplaise à JDC ! Présentation.

Traditionnellement, la Chorale de Roanne c'est une ou deux perles US dénichées à l'ancienne (comprenez en bougeant son popotin aux USA dans d'obscurs training camps et exhibition games... voire en trainant sur des playgrounds pour trouver la pépite qui est passée au travers des mailles du filet des agents et autres avides de commissions). Et à ce jeu, force est de reconnaître que Choulet est passé maître et ce ne sont ni les Dee Spencer ou les Marc Salyers qui nous contrediront. JDC aime donc confier les clés de sa team à des joueurs américains y-compris à fort caractère puisqu'il a une gueule encore plus grande que ses joueurs et qu'il sait les gérer (ou leur botter le c.. le cas échéant ! cf la pression mise sur Alex Gordon, à la peine depuis le début de la saison).

Quelques images de leur dernière sortie à Nancy pour vous faire une idée de nos futurs clients :

IllustrationA la mène on trouve donc Alex GORDON qui a totalement foiré son début de saison avec 2 sorties à zéro d'éval... puis petite chansonnette poussée par le coach de la chorale (j'avais prévenu !)... et PAN ! 18 d'éval et une victoire surprise sur Nancy (le fameux nouveau clasico). Le meneur qui a fait toute sa carrière pro en Turquie semble donc enfin trouver ses marques en ProA mais aura face à lui deux meneurs rapides (Wright et D'Almeida, tout en percussion et il devra se méfier des fautes qui pourraient rapidement l'accabler). En attaque il se jouera facilement de Weis ou Massie puisque notre défense pathétique ne sera sûrement pas changée d'ici là (oui je sais j'insiste beaucoup là dessus mais des coaches de minimes filles région l'ont vu aussi !).

IllustrationLe backup du meneur US est Souleyman DIABATE qui a tenu la baraque jusque là mais qui va sans doute retrouver son rôle de doublure si Gordon confirme sa réaction. Le meneur ivoirien a tout de même distillé 5,6 caviars en moyenne depuis le début de la saison et assuré dans le même temps 9,6pts ce qui fait de cette entame la meilleure de sa carrière pro. Un oeil sera donc à garder sur les meneurs roannais.

IllustrationA l'arrière c'est Pape Philippe AMAGOU qui gère lui aussi un beau début de saison avec 15,4 (meilleur marqueur français en ProA) 2 et 3,2 à son actif ce qui n'est pas dégueu du tout pour un JFL. Il a récemment déclaré à LNB.fr "Après notre défaite contre Paris, on n'a pas le droit à l'erreur, on veut vraiment gagner, que ce soit Limoges ou une autre équipe, on doit vraiment se rattraper devant notre public. On prend tout le monde au sérieux, on doit vraiment une revanche à nos supporters." Tout un programme...

IllustrationK.C. RIVERS oscille entre un poste de 2e arrière et de 3 mais fait figure de gachette et semble avoir le forfait shoots illimité puisqu'il tourne à 18pts de moyenne avec pas loin de 16 tirs par rencontre. Sans avoir une grosse activité au rebond il arrache pas loin de 5 prises par match et sera à coup sur un des joueurs à surveiller de très près (ou à isoler si on fait le choix de le laisser shooter pour désorganiser le collectif) mais il y a fort à parier qu'il rendra une nouvelle copie à 2 chiffres dans la colonne points.

Illustration IllustrationPassons maintenant aux grands (en taille) avec Dylan PAGE (à gauche) l'intérieur blanc comme les affectionne JDC, avec son profil complet marqueur, rebondeur, et adroit de loin est... blessé depuis le début de la saison et c'est Luka BOGDANOVIC (à droite) qui a été embauché pour palier cette absence à quelques jours du début de la saison européenne de Roanne. Le serbe passé par Le Mans et l'Espagne a sensiblement le même profil que Page même s'il est un petit cran en dessous. Comparé à nos 4 il n'y a pas photo : il va au rebond et prendra sans doute moins de tirs extérieurs.

Illustration Enfin, the ténor qui trône au centre de la peinture de la chorale Uche NSONWU-AMADI 2m08 et des épaules d'armoire bretonne... enfin nigérianne ! Et une présence sous les panneaux des plus dissuasives. Si on cherche LE duel du match ce sera celui là : NSONWU/MASSIE ! Deux poètes qui vont nous jouer une partition des plus savoureuses s'ils sont décemment servis par leurs partenaires. Pas question d'aller poser un écran sur ces messieurs, ça ne sera pas une opposition de petites filles (sauf si on switche et là un NWONSU/WRIGHT ce sera drôle (enfin pas pour le CSP !!!). En toute honnêteté Uche jouit de sa bonne réputation (non usurpée au vu de ses prestations des saisons précédentes dans l'hexagone mais il fait un début de saison un peu poussif ce qui explique sûrement les quelques fausses notes de la Chorale durant les 5 premiers matches. A-t-il été bien scouté ou était-il simplement à côté de ses (grandes) pompes ? Réponse samedi face à un adversaire définitivement à sa taille (sans parler des intermèdes Weis qui seront sans doute intéressants également).

Voilà pour cette présentation rapide des principaux éléments roannais. A noter que le match semble avoir pratiquement rempli la Halle André Vacheresse (seules 200 places restaient vendredi matin) et qu'on attend tout de même une réaction 1) d'orgueil des limougeauds après les propos de Choulet sur Limoges et Pau, et 2) un début de série de victoires dont celle-ci qui serait typique des matches qui assurent un maintien aisé rapidement. Le CSP devra être plus que des vocalises en vue de l'Eurocup pour la Chorale et on attend toujours que coach Girard fasse péter une défense digne de ce nom, il a les joueurs pour !

Allez, juste pour le plaisir...

  • Autour du match
  • Commentaires (7)