Play-offs, 1/4 finale : acte I

Illustration

Jouer la finale de la Coupe de France à Bercy était un rêve, la gagner était une chimère. Au contraire retourner dans la capitale pour la finale de la ProB ne constitue qu'un objectif minimal et la remporter ne serait que pure logique… Mais on n'en est pas encore là et avant d'y parvenir, il reste quelques obstacles à renverser, à commencer par l'ALM Evreux, qui s'est invitée in extremis dans ces play-offs au grand dam du Lille MBC. 1er round.

L'adversaire

On ne va présenter à nouveau l'effectif de cette équipe d'Evreux : on l'avait déjà fait il y a un mois et demi, lors du déplacement des verts dans l'Eure. En plus, j'avoue que ça m'arrange un peu parce que j'ai épuisé ma réserve de jeux de mots vaseux…. Pour ceux qui veulent réviser, je vous renvoie au petit laïus que j'avais publié à cette occasion : cliquer ICI

Rappelons simplement que l'ALM Evreux compte dans ses rangs le très physique Jeremiah Wood qui termine la saison régulière avec la meilleure évaluation moyenne du championnat (22,3), en étant tout simplement le meilleur aux rebonds offensifs, 2eme au total des rebonds juste derrière Massie, et 4eme marqueur. On le voit, s'il avait été un peu moins rustre, le gaillard aurait pu valablement contester le titre de MVP étranger de ProB au lauréat limougeaud. Il constitue malgré tout le principal danger de l'équipe, mais il ne faudra pas pour autant sous estimer les Rowland, Reed, Ho You Fat et autre Konaté. Ce dernier a d'ailleurs décroché le premier accessit lors de la soirée des trophées de la LNB, dans la catégorie "meilleure progression de ProB". Seule modification notoire à signaler par rapport au match de fin mars, le retour de blessure de l'ailier Guillaume Pons qui joue environ 15' par match (5 points, 2 passes).

Illustration


La forme des équipes

Limoges
Blessure sérieuse et saison terminée (Milbourne), geste d'énervement excessif (Desroses contre Nantes), échanges musclés sur les réseaux sociaux suite à un message pas bien finaud (Boungo-Colo), grosse bourde du staff qui n'avait pas prévu d'emmener Milbourne à Paris, forums qui grondent, alimentés par des posts de (pseudos) supporters pas toujours bien finauds non plus : le temps est brusquement devenu lourd et orageux ces jours-ci du côté du CSP et de son entourage. De quoi nourrir de légitimes inquiétudes à la veille des échéances cruciales qui attendent le club. Mais les comportements des joueurs et de Fred Sarre lors de la finale contre Chalon ont de quoi rassurer. En effet, les gars ont joué leur chance avec le maximum d'implication et on peut croire qu'ils seront suffisamment pros en play-offs pour ne pas se laisser détourner de leur objectif principal : le titre de ProB.

Évreux
Lors de ses sept derniers matchs, l'ALM a rencontré six équipes du top 8, et s'en est tirée avec quatre victoires dont une à Aix-Maurienne et une à Chalons-Reims. Tout ça pour dire que même si Limoges a remporté les deux confrontations de la saison régulière contre les ébroïciens, ce quart de finale est tout sauf une affaire réglée !

L'analyse

Dans la finale de la Coupe de France de dimanche, le millésime 2012 de l'Elan Chalon est rapidement apparu trop corsé pour un CSP saoulé de paniers à 3 points par Ilian Evtimov et Blake Schilb, et qui a vendangé trop de lancers francs pour espérer réaliser l'exploit. Décidemment, la Côte Chalonnaise était trop raide pour les verts, mais pas question de boire le calice jusqu'à la lie en enchaînant avec une contre performance face à Evreux dans ce premier tour de quart de finale des play-offs.
Au contraire, pour ne pas commencer à douter, il faudra avoir digéré la défaite de dimanche, avec la fatigue physique et psychologique qui va avec, et arriver le couteau entre les dents pour étouffer au plus vite les velléités normandes. On comptera pour cela sur la détermination de Massie face à Wood, sur la pression défensive de Curti sur Rowland, et bien sûr sur le talent de Gomis qui voudra briller face à son club formateur. Il faut aussi espérer que KMac, passé complètement à travers contre Chalon, aura retrouvé sa vista et son adresse. Enfin le public devra jouer son rôle et rappeler aux visiteurs, à chaque instant, qu'ici c'est Limoges !
Dans ces conditions, même sans Milbourne (en baisse depuis quelques temps, mais toujours précieux par ses prises d'initiatives dans les matchs à enjeu), le CSP possède toutes les armes pour rester maître chez lui.

Le prono

Tout le monde le sait, assurer la victoire à domicile est primordial en play-offs. Les joueurs de Limoges en sont sûrement les premiers conscients et on leur fait confiance pour remporter, sans trembler, ce premier round. Victoire de Limoges avec +15 au coup de sifflet final.

  • Autour du match
  • Commentaires (10)