Présaison CSP 2018/19

Parissi les deux premières places !

Illustration

Le CSP s'apprête à recevoir Paris-Levallois pour le compte de la dernière journée de la saison régulière de ProA. Après ? Les playoffs ! A quelle place ? Le résultat du soir nous le dira ! En cas de victoire, Limoges s'assurerait l'avantage du terrain pour les 1/4 ainsi que pour une éventuelle 1/2 finale... Présentation du match.

Quand on veut gagner un championnat, il y a plusieurs critères importants à prendre en compte.
Déjà il faut un groupe, une entente entre les joueurs, le staff et les supporters.
Il faut aussi une défense, intense et cohérente pendant 40min, des rotations défensives bien huilées, un rebond impérial et des sorties de balles propres pour jouer le jeu rapide.
Il faut aussi une attaque qui exécute des systèmes efficaces et collectifs, avoir un passing game de haut niveau et pour aller encore plus loin, posséder un clutch player qui gagnera les matchs difficiles.

Alors est-ce que Limoges possède tous ces paramètres cette saison ?
Il est clair que la défense du CSP est capable d'éteindre pas mal d'adversaires, mais n'arrive jamais à le faire pendant 40 minutes.
L'entente dans le groupe n'a pas l'air exceptionnelle, le rebond n'est pas toujours serein, les systèmes offensifs sont parfois très biens exécutés mais dès que l'adversaire commence à durcir sa défense, l'attaque de Limoges devient un concours de shoot long distance ou de tirs forcés.
Et enfin, le costume de clutch player peut être porté Nobel ou Adrien, et NBC semble se détacher depuis quelques matchs pour être ce leader.

Effectif

Paris possède une équipe qui est en pleine progression depuis le début de saison, la patte Beugnot commence à porter ses fruits.

Andrew Albicy est le meilleur passeur de ProA et de loin, mais il est en panne d'adresse depuis quelques mois. Il est toujours aussi efficace en défense même si les arbitres le sifflent toujours aussi mal. Sa petite taille lui permet de voler des ballons sur les dribbles et surtout d'être une vraie sangsue. Son jeu est basé sur la relance, les fixations passes et parfois un missile longue distance. Si on le laisse jouer, il va imprimer le rythme qu'aiment ses shooteurs et ses joueurs intérieurs et dans ce cas, cette équipe devient très difficile à jouer.

Daniel Ewing est capable du pire comme du meilleur. Il peut mettre des paniers de partout comme lancer des briques. Son jeu est un peu playground, il provoque beaucoup, joue un peu tout seul, mais dans les grands soirs il peut tout casser. S'il est bien défendu, il peut aussi passer à côté de son match et même manger la feuille.

Nicolas Lang, le fidèle parmi les fidèles à Greg Beugnot, est le shooteur attitré de Paris. Il revient de blessure, donc pas encore très en rythme, mais attention à lui car il est capable d'envoyer des missiles longue portée qui tombent très souvent dedans. Aime les tirs en sortie d'écran, mais quasiment incapable de créer son propre shoot.

On pensait tous qu'en ProA avec le niveau qui baisse d'année en année, Blake Schilb allait cartonner tous les week-ends. Mais il est arrivé en cours de saison, avec une grosse perte de confiance. Complètement détruit mentalement, Greg a essayé de lui redonner confiance très vite mais il tarde à être constant. Il est toujours capable d'être le leader de son équipe, avec son jeu complet, quand il n'arrive pas à marquer, il prend des rebonds, défend très fort et fait jouer ses coéquipiers mais il n'est pour le moment plus le Blake the Blade que l'on a connu quand Chalon a été champion de France.

Maleye Ndoye est en pleine possession de ses moyens depuis plusieurs semaines. Il a vraiment retrouvé son shoot, ses drives sont destructeurs et il recommence à attaquer le panier avec rage. Il pourrait bien être le facteur X de Paris en cette fin de saison. Personne ne l'attendait à ce niveau et il est en forme au bon moment.

Giovan Oniangue s'est cassée la main il y a 5 semaines, il devrait revenir pour les playoffs ou peut être pour le match de Limoges. Il ne jouera certainement pas beaucoup car en manque de rythme et avec une main juste réparée, ce sera difficile pour lui.

Aloysius Anagonye est le gros short de l'équipe. Le duel avec JK devrait être de toute beauté. Ils ont un peu le même style de jeu. JK est plus offensif et Aloysius est plus défensif, mais sa rage et son esprit de guerrier lui permettent de donner de bonnes et grosses minutes à son coach. C'est un joueur sur qui son équipe peut compter.

Hervé Toure est arrivé en cours de saison, il est un peu à la rue, perdu et pas du tout en confiance. Il n'est plus l'attaquant qu'il était il y a encore 2 ans, il fait beaucoup de fautes bêtes voir naïves, et son pourcentage au shoot est en chute libre. Greg Beugnot lui accorde une chance à chaque rencontre ou presque, mais ces derniers temps il n'est pas beaucoup récompensé.

Elton Brown est un vrai poste 5. Il reste dans la peinture, il est le point de fixation intérieur qui nous manque au CSP. Qu'est ce que l'on aimerait avoir un Petro qui joue comme lui ! Sobre, efficace, un très bon jeu dos au panier, bon passeur, il ne shoote jamais de loin et sait très bien se placer au rebond. Que du bon et beaucoup de travail pour Petro (s'il décide de défendre, sinon le travail sera effectivement limité), donc on dira pour Fréjus Zerbo et JKE ou Adrien.

Louis Labeyrie n'a pas eu beaucoup de temps de jeu depuis le début de saison, mais depuis 3 matchs il réalise des prestations de très haut niveau. Il peut shooter de loin, se bat toujours en défense et au rebond offensif, il peut faire monter le niveau de son équipe quand il est en confiance.

Landing Sane est un bon pivot en rotation. Il fait très peu d'erreurs et son jeu est surtout défensif. Il pose de très bons écrans et participe au rebond des 2 côtés du terrain.

Forme des équipes en ProA

Limoges D V D V V
Paris Levallois V D V D V

Dernières confrontations

Paris-Levallois 83 - 50 Limoges (2013, ProA)
Limoges 79 - 61 Paris-Levallois (2013, ProA)
Paris-Levallois 84 - 74 Limoges (2012, ProA)
Limoges 89-66 Paris-Levallois (2011, ProA)
Paris-Levallois 75-78 Limoges (2010, ProA)
Paris-Levallois 68-73 Limoges (2009, Playoffs ProB)
Limoges 97-57 Paris-Levallois (2009, Playoffs ProB)
Paris-Levallois 72-70 Limoges (2009, ProB)
Limoges 64-76 Paris-Levallois (2008, ProB)

Analyse

Alors que peut-on attendre de ce match?

Beaucoup d'observateurs avisés disent que Limoges est une équipe qui est capable de finir Champion de France comme de ne pas passer le premier tour des playoffs. Et franchement je suis assez d'accord avec cette analyse.

En cas de victoire, on peut finir premier ou second selon le résultat de Strasbourg. En cas de défaite, on peut finir 5ème. Donc la pression est vraiment sur le CSP car dans sa salle il n'a pas le droit de perdre et surtout les vacances sont finies. Terminé le Club Mickey où tous les joueurs font un peu ce qu'ils veulent ! Que le staff se mette enfin au travail pour réaliser une analyse très fine du jeu de Paris, des consignes pour aider les joueurs à mieux défendre ou à contrer les systèmes parisiens. Mais surtout, il faut qu'enfin les joueurs du CSP comprennent qu'ils jouent pour un maillot, un club, une ville qui vit pour le basket et qui rêve depuis des années d'un nouveau titre de Champion de France.

Certains anciens sont présents dans la salle à chaque match et eux aussi veulent revivre ces émotions des grandes heures du basket français, ça manque à tous ici et c'est ce message que devrait faire passer le coach aux joueurs avant le match pour essayer de leur faire comprendre où ils sont et pour qui ils jouent...

  • Autour du match
  • Commentaires (25)