Présaison CSP 2018/19

Obligation Légitime de les Battre

Illustration

Retour au vert pour Beaublanc et le CSP qui affronte ce soir une équipe d'Orléans emmenée par KMac, ancien artilleur et chouchou local. Si contre Zagreb, le secteur intérieur du CSP a répondu présent et il le fallait pour gagner la rencontre, il faudra répéter une prestation solide pour contrarier les plans de l'OLB, qui arrive en Limousin avec 1 seule victoire au compteur et le besoin urgent d'engranger des victoires. Méfiance !
Edit : Lamine Kanté, absent à l'entrainement hier, ne sera pas sur la feuille de match (Fred Forte via Twitter)

L'adversaire

Illustration

Le 5 majeur est hyper utilisé, les rotations sont peu nombreuses dans cette équipe. L'infirmerie est pleine avec les blessures de Lebrun (pas Lebrun James, l'autre !), Loum et Greene.

Meneurs

Illustration
Marc-Antoine Pellin est revenu aux affaires après une saison blanche suite à une blessure au genou. On peut dire qu'il a vite retrouvé son niveau. Ce meneur de poche (1m70) est toujours un fort défenseur, son centre de gravité très bas lui permet d'être un bon intercepteur. Il reste un danger à 3pts même si depuis le début de la saison il ne tourne qu'à 27%. Ses pénétrations sont toujours aussi dangereuses, il a par contre du mal à finir au cercle avec sa petite taille.

Illustration
Ibrahima Sidibe a les miettes que lui laisse Pellin. Avec le peu de temps de jeu que le coach lui donne, il a des pourcentages de folie (71% à 2pts, 60% à 3pts), ce qui veut dire qu'il ne shoote que sur des certitudes. Il est clair malgré tout que que c'est le maillon faible de cette équipe et qu'il faudra l'attaquer dès qu'il sera sur le terrain.

Arrières/Ailiers

Illustration
Kyle McAlarney est pleine forme, il est toujours aussi fort de loin (11/22) à 3pts), sa vision du jeu lui permet de distribuer des caviars à ses copains. Il a tous les tickets shoots, il peut prendre des risques sans que son temps de jeu ne soit atteint. C'est le maître à jouer d'Orléans. On le connait très bien en Limousin, tout le monde sait ce qu'il est capable de faire, il peut être le grain de sable qui enraye la machine adverse à tout moment, surtout en fin de rencontre. A surveiller comme l'huile sur le feu, après l'avoir violemment ovationné à la présentation des équipes !

Illustration
Darnell Harris est l'ombre de lui même depuis le début de la saison et les défaites son en partie dues à son inefficacité offensive. C'est un joueur qui vaut depuis le début de sa carrière un bon 39% à 3pts alors qu'il est à 17% sur les 4 premiers matchs. Son jeu étant beaucoup basé sur les tirs à longue distance, ce n'est pas très facile pour lui de remonter ses stats tant qu'il ne fait pas trembler les ficelles. Reste à prier pour que sa confiance ne revienne pas lundi soir. Attention, il sait aussi défendre convenablement et finir très vite dans le cercle.

Illustration
David Noel a commencé la saison avec une confiance énorme. Il a tout simplement doublé ses stats par rapport à la saison dernière. Il joue beaucoup (35min en moyenne), il est très adroit de loin (13/23 à 3pts), il participe au rebond des 2 côtés du terrain et défend comme si sa vie en dépendait. En clair, le second capitaine du navire.

Illustration
Max Kouguere arrive du Havre où il était l'un des cadres de l'équipe. Il a un statut un peu moins élevé à Orléans même s'il est quand même bien utilisé par son coach. Lui, c'est le type de joueur athlétique, qui peut poster n'importe quel adversaire près du panier. Par contre, son tir longue distance est plus que suspect, alors peut être que s'il y en a un qu'il faut laisser shooter de loin, c'est lui.

Intérieurs

Illustration
Drew Viney est arrivé pour palier la blessure de Brian Greene. Il a le même profil que Greene : bon shooteur de loin, 2m04, il aime s'écarter et jouer le rebond offensif. Lors de son premier match il a peu joué et a été inexistant, mais ça ne va pas durer. Il est tout seul sur le poste 4, même si Kouguere et Raposo peuvent dépanner.

Illustration
Fernando Raposo est de la génération 89, il arrive presque à maturité. On sait tous que les grands progressent plus lentement et si je devais mettre une pièce sur la meilleure progression cette saison, je pense que je miserais sur lui. Depuis le début de saison il a fortement élevé son niveau offensif, c'est un poste de 5 "in the paint", il est physique, il possède les mouvements qu'un pivot doit avoir. Il aime le combat et le jeu dur. Il lui manque encore la roublardise et quelques petites astuces que seuls les grands pivots possèdent et il sera certainement un très bon pivot de ProA dans les années à venir.

Illustration
Derrick Nix est la copie conforme de Raposo avec encore plus de physique. C'est un Américain, ce qui lui met un peu plus de pression. Il est à 11pts et presque 5rbds par match, c'est pas mal mais il devrait pouvoir faire beaucoup mieux.

Dernières confrontations

Orléans 70 - 87 Limoges (ProA, 2014)
Limoges 72 - 64 Orléans (ProA, 2013)
Orléans 67 - 72 Limoges (ProA, 2013)
Limoges 75 - 64 Orléans (ProA, 2012)

La forme des équipes (en ProA)

Limoges V V V D
Orléans D D V D

Le duel du match

Leo devra se coltiner Pellin et ses cannes de feux, j'aurais tendance à penser qu'il serait plus judicieux que Pape-Philippe Amagou défende sur lui, il a plus les jambes pour le faire.
Jamar Smith vs Kmac, là on a un beau duel de shooteur. Sauf que l'un a tous les tickets shoot et surtout des systèmes rien que pour lui, alors que l'autre se débrouille tout seul pour se créer son tir. Si JMD avait eu le temps de travailler quelques mouvements offensifs pour Smith, cela ferait certainement quelques dégâts !

L'analyse

Orléans possède des joueurs de qualité et sur tous les postes. Sauf sur le poste 4, où Moerman devrait continuer à remplir ses lignes de stats. Il faudra contrer le jeu intérieur adverse comme on a su le faire vendredi soir, il faudra aussi surveiller McAlarney (mais ça, tout le monde le sait !) et David Noel qui sont au top de leur forme en ce moment.

Si les joueurs ont bien récupéré, et que l'envie est là, cette rencontre ne devrait pas être un problème majeur. Strasbourg et Nanterre ayant gagné, si on veut rester au contact on se doit de vaincre - et comme d'habitude : si en plus on pouvait le faire avec la manière ce serait parfait et les spectateurs de Beaublanc n'en seront que plus heureux.

  • Autour du match
  • Commentaires (26)