Ne pas jouer à Quimper gagne

Illustration

Il y a 2 bonnes raisons de réserver un accueil chaleureux à l'UJAP, pour cette 23eme journée de ProB à Beaublanc. La 1ère, c'est que c'est un peu la famille qui nous rend visite. A commencer par (le) Cousin Olivier, le coach peu convaincant des années 2008-09, maintenant de retour à Quimper (où il avait été consacré meilleur entraîneur de ProB 2 ans plus tôt). Mais l'homme-qui-ne-sourit-pas ne viendra pas seul. Il sera accompagné de 2 autres anciens cerclistes qui ont laissé un très bon souvenir : Vincent Mouillard et l'ex-espoir raquettophobe Aurélien Salmon (25 bougies la semaine dernière).

La deuxième raison de bien accueillir les bigoudens est que, parmi ses 5 malheureuses victoires cette saison, l'UJAP a eu le bon goût d'inscrire un succès contre Boulazac à la salle Michel Gloagen début décembre… Et il se peut bien qu'au moment du jugement dernier, le 16 mai prochain, ce soit cet "exploit" qui ouvre la porte de la ProA au CSP !

Mais avant ça, il faut mettre les sentiments entre parenthèses et une raclée à nos amis bretons : qui aime bien, châtie bien.

L'adversaire

Vincent Mouillard, qui avait raté le match aller pour cause de blessure, sera titulaire au poste 1 (5eme passeur de la ProB avec plus de 5 passes décisives et 7pts/match en 28').

Pour pimenter l'attaque, on retrouvera le libérien Pele Paelay (prononcer pili-pili ?) qui compile 16pts et 5 rebonds, et l'américain Jérémy Williams, nettement moins prolifique (seulement 6,5 points et 3 rebonds).

Le grand absent sera le pivot Andrew Loverdale, blessé pour 6 semaines. Le pigiste médical engagé pour le suppléer s'appelle Nathaniel Roche. Ce jeune américain de 23ans, formé à l'université de Belhaven, arrive directement du club mexicain de Piomeros (15,9 points et 9,5 rebonds de moyenne en 25 minutes de jeu). Cousin devra aussi se passer de la rotation de Florian Thiebedore à l'aile, blessé aux adducteurs.

Enfin, le 5eme homme sera Aurélien Salmon, l'artilleur longue distance, toujours aussi peu fan de baston sous le cercle : seulement 20 fautes provoquées en 15 matchs joués depuis le début de la saison et 2/3 de ses shoots déclenchés au-delà de l'arc !

Illustration


La forme des équipes

Limoges VVVVV
Quimper DDDDV

Quimper vient de renouer avec la victoire contre Maurienne, après une méchante série de 10 défaites consécutives… probablement pas suffisant pour éviter la descente. De son côté, Limoges gagne encore, par miracle parfois, mais gagne.

La dernière confrontation

Quimper 58-65 Limoges (ProB, 2011)

L'analyse

On a beau chercher, on ne voit pas dans quel secteur l'équipe quimpéroise aurait une chance d'inquiéter le CSP, à condition bien sûr que les limougeauds fassent le job. Avec un Massie toujours aussi constant dans la performance, McAlarney et Hoyaux de plus en plus présents pour palier les baisses de régime en attaque de Curti et Desroses, sans parler des JoGo, Traoré, et autres Zerbo, le suspense devrait être de courte durée…

Mais voilà, Limoges ne sait pas tuer un match et semble même prendre plaisir à se mettre dans des situations limite désespérées avant de gagner à l'arrache. Et comme on peut compter sur coach Cousin pour nous avoir concocté une petite défense sur mesure, avec une bonne dose de zone comme on n'aime pas : méfiance, méfiance !

Ce match sera par ailleurs l'occasion de voir à l'œuvre la nouvelle recrue Nobel BOUNGOU COLO à l'aile, puisque son dossier a été homologué par la LNB cette semaine.
En l'absence prolongée de Landon Milbourne (out pour 3 semaines) et de Jean-Michel Mipoka (qui devrait faire son retour la semaine prochaine), il devrait bénéficier d'un peu de temps de jeu malgré le probable manque d'automatismes avec ses néo-coéquipiers après seulement quelques jours d'entrainements communs.

Le prono

Au vu du classement et des effectifs des deux équipes, Limoges est bien sûr archi-favori, et il n'a tout simplement pas le droit de perdre ce match. La seule question qui devrait se poser est : avec quel écart ? Pour retrouver un minimum de sérénité, il faudrait un bon gros score au-delà des 90 points, en laissant nos adversaires sous les 65… Le CSP saura-t-il faire ?

Pour parier en ligne, rien de plus simple, il suffit de vous inscrire sur Bwin en cliquant ici. Bwin double votre mise jusqu'à 50€ : pour 10€ déposés, vous disposerez donc de 20€ pariables !

Illustration


*Les côtes sont susceptibles d'évoluer d'ici au début du match.

  • Autour du match
  • Commentaires (18)