Nancéen miracle ?

Illustration

Cette saison est décidément incompréhensible, Limoges s'impose à Nancy 93-88 alors qu'il a été impossible de l'emporter dans des salles bien plus calmes tout en étant au complet. Ce soir sans Massie (et sans réelle pression) et après une véritable débâcle chez les modestes toulonnais, le CSP reste au contact de Vichy qui s'est imposé face aux mêmes varois ! La seule différence entre les deux actuels relégables ? Les auvergnats ne le sont plus ! A la faveur de ce succès ils passent devant le PL. Limoges de son côté ne fonctionne qu'aux "coups" et sans réelle cohérence. Dommage que cet amas de talents ne soit pas arrivé à pointer plus haut que la dernière marche du classement à 4 journées de la fin d'une saison devenue calvaire. Analyse.

Les enjeux étaient pratiquement nuls à l'aube de cette 26e journée de ProA. Le CSP aperçu à Hyères-Toulon n'avait AUCUNE chance face au dauphin Nancy. L'équipe privée de son meilleur marqueur/rebondeur/eval(uateur ?)/contreur etc… devrait faire pâle figure dans la peinture… et pourtant il n'en fût rien.

Un cercle de 2m de diamètre

Faute tout d'abord à un Cedrick BANKS non pas retrouvé mais tout simplement hors-norme : 6/7 à 3pts en 1 QT c'est tout bonnement irréel. Certes il a déjà shooté son quota de briques pour la saison et il ne lui reste plus que les filoches en stock… mais de là à se mettre sur orbite de la sorte, il voudrait se montrer pour signer ailleurs qu'il ne ferait pas mieux !

Un 5 au ras du sol

Donc comme d'habitude en cas de succès, Limoges a été adroit. On a vu que le jeu mis en place par Markovski conduisait souvent à des shoots ouverts (de loin de préférence) après un bon travail d'écrans. Mais la où le technicien macdonien a été fin dans cette rencontre c'est dans son approche du handicap intérieur. Privé de Massie (et ce sans doute jusqu'à la fin de la saison), puis privé de son second point d'ancrage Ebi par le truchement des coups de sifflets, il a modifié son collectif avec un 5 small ball qui a affolé la défense lorraine. Coach Monscheau a tenté de s'adapter et a sorti Akingbala bien trop statique face à des Desroses ou Souchu devenus le temps d'une rencontre d'improbables pivots. On a cru voir le fantôme de Fred Weis en retard en défense mais avec un maillot Airness !
Par ces choix, notre entraineur a donc déstabilisé le SLUC qui n'a pas su trouver les armes pour compenser à la fois ce petit jeu intérieur très ProB (d'un sens on prépare l'an prochain) et surtout le pilonnage en règle à 3pts où Aurélien Salmon a ajouté son écot comme c'est devenu une tradition contre son club formateur. Le reste n'est que détails, des lancers-francs marqués, des consignes respectées, un ballon qui circule… bref tout ce qui aurait pu nous assurer une saison tranquille voire passionnante si la régularité et le professionnalisme avaient étés de rigueur pour tous.

La bonne nouvelle c'est que nos mercenaires se fendront au moins d'une prestation supplémentaire de haut niveau, puisque le prochain match contre Cholet sera télévisé et qu'il est toujours bon de se faire une petite réserve de highlights pour son DVD de promo. Avec encore un peu plus de bol, ils triompheront de Vichy (par vengeance, en pétant un bras à Schuler dès le 1er QT ?!) et s'offriront un second bon match à Bercy à moins que les boîtes parisiennes ne soient trop accueillantes la veille... les amateurs de facebook et twitter me comprendront...

Coming next...

Vite, vite tirons le rideau de cette triste saison et que ces quatre journées nous paraissent bien loin… Une bonne nouvelle toutefois : on en prendra pas de branlée contre Charleville-Mézières l'an prochain (vu qu'on avait beaucoup de mal chez eux ces dernières années) puisqu'ils ont acquis leur descente en NM1. Dans le même temps, Bordeaux fera le chemin inverse et en ca de lock-out NBA, on pourrait voir Mr Boris DIAW et son short en XXXXL débarquer à Beaublanc pour marcher sur du joueur limougeaud de ProB (et oui ça fait bizarre de se replonger là-dedans hein ?!).

  • Autour du match
  • Commentaires (24)