Présaison CSP 2018/19

Moscou de poker ?

Illustration

La saison dernière on avait surnommé l'équipe "Docteur Jekyll et Mister Hyde" tellement les joueurs avaient 2 visages. Mais pendant les playoffs on avait tous vu que même avec une entente moyenne dans un groupe, on peut gagner des titres. Cette année la donne est différente et l'équipe semble avoir du mal à appréhender la différence ProA/Euroleague. Sauf que ce vendredi c'est non-seulement un membre permanent du Top16 mais un habitué du Final Four qui se présente sur le parquet de Beaublanc. Présentation.

Cette saison, on ne sait pas trop quoi penser de l'équipe du CSP. Ils sont capables d'être mauvais pendant 30min et finir fort pour remporter la rencontre. Mais çà c'est en Pro A parce qu'en Euroleague ça ne passe pas. A ce niveau, il faut être fort pendant 40min, ne pas se relâcher, repousser ses limites et surtout y croire. Fred Forte a dit à Lundi Basket : "On est le petit de l'Euroleague, et Le Havre est le petit de la Pro A. Et pourtant ils ont tapé le CSP qui fait partie des gros budget de la Pro A"

Donc un petit peut battre un gros si il y met de la conviction et de l'envie.

Le CSKA arrive à Beaublanc sans avoir perdu de match en Euroleague, ils n'ont pas non plus écrasé tous leurs adversaires, donc ils sont prenables, surtout à Limoges.

Revue d'effectif :

Illustration

Les meneurs :


IllustrationMILOS TEODOSIC est le maître à jouer de l'équipe. Cet international serbe est tout simplement le meilleur meneur de jeu à évoluer en Europe (et un des plus moches il faut bien l'avouer !). Il sait tout faire : très adroit de loin (45% à 3pts), il peut aussi mettre des shoots au buzzer, c'est une de ses nombreuses spécialités. C'est un grand passeur (7,5pds), un meneur d'homme, un capitaine, le relais de son coach sur le terrain, un gagneur né, enfin bref on va arrêter là les superlatifs. C'est LE danger numéro 1 de l'équipe et pas que sur le scoring.

IllustrationNANDO DE COLO est un des membres de l'équipe de France. Son jeu est basé sur le tir longue distance, les fixations-passes et le jeu en transition. Par contre c'est un piètre défenseur, incapable de surpasser un écran et vraiment à la rue sur les aides ou aide de l'aide. Il peut aussi jouer poste 2 sans aucun problème.

IllustrationVITALY FRIDZON est russe. C'est un joueur avec beaucoup d'expérience, que ce soit en Euroleague, Eurocup ou dans le championnat russe. Son jeu est basé sur le shoot longue distance, la défense et le jeu dur. Il n'est pas un grand passeur, mais il est fiable balle en main et peu défendre sur des meneurs de grande taille. C'est plus un poste 2 qu'un meneur, mais il a dépanné sur ce poste pendant la convalescence de Nando en début de saison.

IllustrationAARON JACKSON est un poste 2 américain, il peut aussi jouer en meneur de jeu sans aucun problème. Depuis sa sortie d'université il a goutté à l'Italie, l'Espagne et la Russie. Ce n'est pas un joueur dominant mais il n'est pas non plus manchot. Son shoot lointain est fiable, ses percussions lui permettent de mettre des points facilement et lui c'est un vrai américain, quand il est proche du panier il dunke et écrase le ballon dans le panier, au lieu de faire des lay-ups.

Les ailiers :

IllustrationVICTOR KHRYAPA est peut être le meilleur joueur Russe de sa génération. Il a joué 4 ans en NBA à Chicago et Portland. 144 matches dans la grande ligue américaine ou il avait un temps de jeu correct. Et bien il ne jouera pas puisqu'il est blessé depuis le début de la saison. Ouf un problème de moins à régler.

IllustrationSONNY WEEMS est le joueur le plus complet du CSKA. Il vaut 15,5pts, 4,8rbd, 5,5pds et 1 interception par match. Rien qu'en regardant ses stats, on peut voir facilement que ce joueur sait tout faire. C'est un peu le Boris Diaw de Moscou. Beaucoup de travail en perspective pour Nobel.

IllustrationANDREY VORONTSEVICH est russe, 2m04 de muscle, c'est un vrai poste 3, shoot longue distance de haut niveau, très bonne finition sur le jeu rapide, bon défenseur sur l'homme, il a toujours joué pour le CSKA, donc il connait la maison et l'Euroleague. Il donnera une quinzaine de minutes de qualité pour son équipe.

IllustrationKYLE HINES est un américain avec un physique monstrueux. Une force de la nature, et comme souvent quand on soulève trop de fonte, on n'a pas de shoot longue distance. Et c'est son cas, il ne tire jamais de loin, il est plus fiable sur la défense et les rebonds offensifs. Il amène de la dureté, des gros écrans sur le jeu court et surtout une intensité permanente sur les 20 min que lui donne son coach.

IllustrationDEMETRIS NICHOLS a joué en France à Gravelines puis Vichy et enfin à Cholet. Il n'a jamais été dominant à part peut être en Pro B mais c'est assez étonnant de le voir dans une écurie comme le CSKA (mais même Sammy Mejia s'y était cassé les dents après son titre de MVP en France). Il tourne à 5,5pts et 1,5rbd ce qui n'est vraiment pas terrible en 15min sur le parquet. Son jeu est basé sur les percussions, les finitions sur jeu rapide et quelques banderilles à 3pts dans les grands soirs.

Les Intérieurs :

IllustrationPAVEL KOROBKOV est un poste 4 très adroit de loin comme de près. Il découvre l'Euroleague cette saison, c'est une rotation de qualité avec des rebonds des 2 côtés du terrain et une défense très intense sur ses adversaires. Adrien va avoir fort à faire contre lui.

IllustrationSASHA KAUN est un beau bébé de 2m13 qui a fait ses étude aux Etats-Unis à Kansas. Après il a migré au CSKA et depuis il fait les beaux jours de Moscou. C'est un vrai 5 comme on les aime, jeu dos au panier, planté dans la raquette et des dunks pour être certains de mettre dedans. S'il prend sa place dans la peinture c'est 2pts ou faute. Donc à faire sortir le plus rapidement possible sinon ce sera certainement le joueur qui va nous faire très mal au vu des difficultés défensives de nos pivots.

Le duel du match :

Léo contre Nando et Téodosic. Pas simple du tout et surtout pas très équilibré. Là on va vraiment se rendre compte que 2 meneurs c'est ultra important en Euroleague. Et c'est à cause de ce poste que l'on va certainement perdre le match. Vous allez me trouver très pessimiste, et vous aurez raison si le CSP gagne, mais en ayant vu jouer le CSKA cette saison au complet, le poste 1 est vraiment de top niveau. Le club ne pourrait pas avoir une meilleure paire de meneur.

L'analyse :


Difficile de dire que l'on va gagner la rencontre après avoir dit le contraire plus haut, mais j'espère de tout cœur me tromper.

Pour gagner contre Moscou, il faut un plan de jeu et le respecter à la lettre. Arrêter le jeu rapide, tenir le rebond, être très adroit de loin, refuser les pénétrations et défendre, DEFENDRE et encore DEFENDRE et cela pendant 40min.

Et même avec tout çà ce n'est pas gagné mais on aurait une chance de faire vibrer la salle pleine de Beaublanc qui sera à guichets fermés comme d'habitude.

Une chose qui est certaine, c'est que si on joue comme les deux derniers matches, on va prendre une branlée mémorable. L'intensité et l'agressivité des limougeauds devront être permanentes et d'un niveau maximum. Ce que nous a fait Berlin au niveau défensif devra être reproduit vendredi soir sinon on ne passera pas.

  • Autour du match
  • Commentaires (29)